• Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • Deux finales mondiales pour les Bleuets demain
Deux finales mondiales pour les Bleuets demain

Demi-finales et courses de classement au programme de l'équipe de France Junior aujourd'hui à Racice, et deux duos féminins ont transformé l'essai en se qualifiant en grandes finales mondiales.

Le Labe aréna a retrouvé des couleurs aujourd'hui avec le soleil qui a fait son grand retour et un fort vent "pour" qui a une nouvelle fois contribué à faire tomber les meilleurs temps mondiaux juniors dans de nombreuses disciplines.

Superbe course que cette demi-finale du deux sans barreur féminin. Une course dominée par la paire grecque qui a pris le large d'entrée de jeu. À mi-parcours, Juliette Lunatti et Pauline Rossignol pointaient à la troisième place ; devant elles, les Canadiennes ont tenté de les creuser l'écart, mais c'était sans compter sur la pugnacité des deux jeunes tricolores qui, sur l'enlevage, ont montré de quoi elles étaient capables, passant la ligne d'arrivée en deuxième position. "Il fallait la sortir cette course, lance Juliette Lunatti, on ne s'est pas focalisées sur les autres, on n'a pensé qu'à notre bateau, on l'attendait cette finale". Une sorte de revanche sur les championnats d'Europe où elles avaient terminé en finale B. "On entendait Gaëlle Buniet crier le long du parcours, ajoute Pauline Rossignol, mais on n'a pas mis d'émotion, on s'est concentrées sur notre course, on pensait seulement à demain". Ce sera donc une finale A pour elles demain à 11 h 25. "On va y aller sans complexe, conclut Juliette Lunatti, pour se faire plaisir, avec les crocs. Il faudra s'achever et tout donner, montrer pourquoi on est là".

Clara Valinducq et Lucine Ahyi sont parties très fort, prenant la course à leur compte pendant le premier 1 000, avant de se faire disputer le leadership par les équipages bélarusse et chinois. Mais les deux tricolores ont tout lâché et ont surtout réussi à se mettre à l'abri des Russes : une belle troisième place qui les qualifie pour la dernière étape de ces mondiaux. "C'était une super course, commente Lucine Ahyi, on était sur l'extérieur, on savait qu'il y avait de la concurrence avec les Chinoises et les Biélo, mais on est parties dans notre bateau, on s'est trouvées, on a fait ce qu'on sait faire et ça a décalé. On ne voulait pas subir la course, mais la faire subir aux autres". Direction la finale A demain à 12 h 58. "On va y aller à l'envi, conclut Clara Valinducq, à la volonté. Tout est possible, on va donner le meilleur, faire ce qu'on a produit aujourd'hui sur le premier 1 000 et terminer sur une bonne note".

Si les quatre rameuses savent que les compteurs sont remis à zéro en finales, elles ont préféré emprunter une phrase de leur coach, Gaëlle Buniet : "En finale, 50% des bateaux sont médaillés". Et elles vont tout donner pour être dans la bonne moitié.

La lutte pour la tête de course s'est faite entre les équipages tchèque et allemand dans la demi-finale du deux de couple masculin. Baptiste Savaete et Ferdinand Ludwig pointaient en troisième position à mi-parcours. Le deuxième 1 000 n'a hélas pas tourné en leur faveur ; sans démériter, les deux tricolores n'ont pas pu contrer la remontée de leurs adversaires bélarusses et hongrois et ont finalement terminé à la cinquième place de la course. Ce sera donc une finale B demain à 10 h 18 pour ce tout récent équipage.

 

Finales C et D

Deuxième ce matin en demi-finale C/D, Léane Maupin courait donc cet après-midi la finale C du skiff féminin. Avec une cinquième place, elle se classe au 17ème rang mondial.

Noam Mouelle et Brieuc Huck ont terminé à la cinquième place de la demi-finale C/D et, l'après-midi, à la deuxième place de la finale D.

Quatrième en demi-finale C/D, Anthony Girerd a terminé ses championnats du monde sur une bonne note, en remportant la finale D, soit le 19ème rang mondial.

Romain Harat, Hugues Larchevêque, Téva Mellier et Jean-Pierre Izart ont quant à eux terminé à la quatrième place de leur demi-finale C/D, mais leurs concurrents autrichiens ayant déclaré forfait pour la finale D, la course n'a pas eu lieu. Ils terminent donc ces championnats au 19ème rang mondial.

 

Retour aux actualités
Retour aux albums