• Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • Coupe du monde : Lucerne, dernier arrêt !
Coupe du monde : Lucerne, dernier arrêt !

Après Belgrade et Linz, Lucerne marque une nouvelle fois le terme de la coupe du monde. L'équipe de France va enfin pouvoir confirmer les acquis pour certaines embarcations, et valider les modifications intervenues dans d'autres.

C'est presqu'une coutume : c'est sur le Rotsee que va se jouer le dernier volet de la coupe du monde 2018. Le temple de l'aviron mondial accueillera 265 bateaux ce week-end. Et l'équipe de France n'est pas en reste puisqu'elle sera présente avec quatorze embarcations pour tenter d'accrocher une médaille mondiale qui serait de bon augure avant le championnat du monde en septembre, en Bulgarie.

Equipe de France féminine : confirmer à Lucerne

Pour Christine Gossé, cheffe du secteur féminin, "La vérité se trouve dans la compétition". A l'issue de l'étape de coupe du monde à Belgrade, elle avait donc tiré les enseignements des courses et procédé à plusieurs modifications dans la composition de la flotte féminine tricolore. Depuis, les rameuses ont pu tester les nouveaux équipages à Soustons, même si pour certaines ce n'était qu'une formalité. Ainsi, Élodie Ravera-Scaramozzino a retrouvé Hélène Lefebvre en deux de couple, Marie Jacquet montant dans le quatre de couple aux côtés de Noémie Kober, Camille Juillet et Violaine Aernoudts.

Le deux de couple poids léger avait déjà confirmé ses performances à Belgrade et l'association Laura Tarantola / Claire Bové reste donc inchangée.

Côté pointe, Flavie Bahuaud et Marie Le Nepvou d'une part, Julie Voirin et Alice Mayne d'autre part, seront alignées en deux sans barreur, afin d'évaluer le niveau français dans cette embarcation.

Équipe de France masculine : poursuivre sur la lancée

Les hommes du chef de secteur Samuel Barathay avaient fait leur entrée sur la scène internationale lors de l'étape de coupe du monde à Linz. Une seule médaille avait été ramenée d'Autriche par Valentin et Théophile Onfroy; les deux frères verdunois vont une nouvelle fois tout tenter pour monter sur le podium et confirmer leur place au sein de la hiérarchie internationale du deux sans barreur. Une autre paire composée de Julien Montet et Maxence Tollet sera également engagée à leurs côtés, permettant ainsi à ces deux rameurs bien classés lors des championnats de France bateaux courts de se mesurer à la concurrence internationale.

En deux de couple poids léger, Pierre Houin et Thomas Baroukh ont pu engranger non seulement de l'expérience ensemble lors de la précédente étape de coupe du monde, mais aussi des kilomètres en bateau lors des stages pour pouvoir encore améliorer leur performance. À noter qu'à Linz ils avaient terminé au pied du podium, à moins d'une seconde des Belges médaillés de bronze. Toujours en deux de couple poids léger, Thibault Colard sera associé à Benjamin David finaliste au championnat de France bateaux courts. 

En deux de couple toutes catégories, Matthieu Androdias et Hugo Boucheron auront eux aussi à cœur de retrouver le chemin du podium, après une cinquième place qui leur avait laissé un goût amer, en abordant les courses avec davantage de sérénité. Un autre deux de couple sera aligné à Lucerne : Bastien Quiqueret et Hugo Quemener - dont la première sortie internationale était initialement prévue à Linz - vont ainsi pouvoir engranger quelques courses en bord à bord avant de prendre la route de Poznan pour les championnats du monde U23.

Toujours en couple, on retrouvera le quatre formé par Mickaël Marteau, Albéric Cormerais, Romuald Thomas et Maxime Ducret, mais aussi Thibaut Verhoeven en skiff. Des embarcations qui n'avaient pas pu tirer leur épingle du jeu lors de la précédente manche de coupe du monde mais qui vont pouvoir démontrer leur progression depuis cette dernière échéance. Même enjeu pour le quatre sans barreur de Benoît Demey, Édouard Jonville, Sean Vedrinelle et Benoît Brunet.

Nous espérons donc vivre de belles finales dimanche, pour hisser les couleurs tricolores lors de cette coupe du monde ! Un jour qui devrait livrer toutes ses promesses…

 

Retour aux actualités