• Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • Glasgow 2018 : L’équipe de France au sommet
Glasgow 2018 : L’équipe de France au sommet

Journée extraordinaire pour l’équipe de France aux championnats d’Europe de Glasgow, à tout point de vue. Lors de cette ultime journée de demi-finales, et première journée de finales, l’équipe de France aura connu la défaite et la gloire, la déception et la joie. Une journée folle, riche en émotions qui aura vu les frères Onfroy glaner l’argent, le quatre sans barreur arracher le bronze et le double féminin s’offrir le titre européen et faire résonner la Marseillaise sur les eaux du Strathclyde Loch.

 

De grandes finales A pour les tricolores !

Finale A du deux sans barreur masculin (M2-)

Au sortir de leur demi-finale et en évoquant leur finale, les frères Onfroy nous expliquaient qu’« avant de penser au résultat », ils allaient« la savourer ». Ils auront en tous cas régalé leur public en leur offrant une course sensationnelle.  Partis très forts et en tête pendant 1750m, ils auront forcé les frères Sinkovic, champions olympiques en deux de couple à faire usage de tout leur talent pour aller chercher le titre européen. Théophile et Valentin Onfroy rajoutent une médaille à leur palmarès et ainsi se couvrent d’argent européen pour la deuxième année consécutive. « On est contents de nous, on est fiers de nous » nous explique Théophile Onfroy, qui voit cette belle performance comme « la concrétisation de notre travail au quotidien ». « On a réussi à faire ce qu’on voulait pendant le parcours » nous explique l’aîné. Valentin évoque la satisfaction éprouvée par le fait « de débloquer le compteur pour l’équipe de France ». Et il ne croit pas si bien dire ! 

(Résultat : CRO, FRA, ROU, SRB, ITA, BLR)

 

Finale A du quatre sans barreur masculin (M4-)

Une médaille de bronze qui vaut de l’or. Placés en embuscade à la ligne d’eau 1 Benoît Brunet, Sean Vedrinelle, Édouard Jonville et Benoît Demey réalisent une magnifique course pour venir s’emparer de la médaille de bronze derrière d’impressionnants Roumains, et ce faisant, inquiéter l’embarcation britannique. Explosion de joie sur la ligne d’arrivée pour ces quatre garçons, qui voient enfin leur travail récompensé par du métal et un podium. « Cela fait un paquet d’années qu’on court après une course comme ça. Je n’en reviens pas » nous explique le chef de nage Benoît Brunet, pour qui la dernière, et première médaille à l’international remonte à 2013. Même joie du côté d’Édouard Jonville, qui remonte pour la première fois sur un podium depuis les mondiaux U23 de 2011. « C’est énorme. Techniquement on voit que ça paye, on sent qu’on a pris un cran » nous explique-t-il. 

(Résultat : ROU, GBR, FRA, ITA, NED, GER)

 

Finale A du deux de couple féminin (W2X)

"L'enlevage on ne l'a pas encore sorti" nous expliquaient-elles hier. Ce fut le cas aujourd'hui pour Hélène Lefebvre et Élodie Ravera-Scaramozzino, qui arrachent (littéralement) l'or, sur le fil, aux embarcations néerlandaise, italienne et lituanienne, dans ce qui fut une finale d'anthologie. 0,6 seconde sépare l'équipage français à celui des italiennes, 4ème. « On a débranché le cerveau et on y est allées avec nos tripes », explique Hélène Lefebvre, qui avec sa coéquipière Élodie n’arrivait pas encore à réaliser qu’elles venaient d’offrir la Marseillaise au camp français. Un magnifique sacre européen pour le duo !

(Résultat : FRA, NED, LTU, ITA, CZE, POL)

 

Finale A du deux sans barreur féminin (W2-)

Elles auront joué leur va-tout. Marie Le Nepvou et Flavie Bahuaud ont tenté de dynamiter la course, en se plaçant d’entrée de jeu aux avant-postes. 2ème au passage du 1er 500, elles n’auront pas pu résister au retour de leurs opposantes, et finissent à la 6ème place de cette finale A, remportée par les Roumaines.

(Résultat : ROU, NED, ITA, UKR, GBR, FRA)

 

Les finales B et les demi-finales. 

Finales B des quatre de couple masculins et féminins (M4X, W4X)

Marie Jacquet, Camille Juillet, Noémie Kober et Violaine Aernoudts prennent la 2ème place de leur finale B derrière les Italiennes. Leurs homologues masculins, Romuald Thomas, Maxime Ducret, Albéric Cormerais et Mickaël Marteau, ayant procédé à un changement de composition (Thomas passé au 4, Ducret de retour au poste de chef de nage), prennent eux aussi la 2ème place de leur finale B, derrière les Russes.

(Résultat : ITA, FRA, GER, NOR, CZE /RUS, FRA, EST)

 

Demi-finale du skiff poids léger (LM1X)

Thibault Colard avait fort à faire contre le Hongrois, le Britannique et le Croate. Bien accroché en début de parcours, le médaillé olympique devra se contenter aujourd'hui de la 5ème place et disputera la finale de classement demain.

(Résultat : GBR, HUN, CRO, BEL, FRA, POR)

 

Demi-finale du deux de couple masculin (M2X)

Hugo Boucheron et Matthieu Androdias avaient régné sans partage sur leur série, dominant les Suisses et empochant au passage le meilleur temps au général. En demi-finale ils auront dû s’incliner face aux jeunes Roumains, mais s’emparent tout de même de la 2ème place, synonyme de qualification en grande finale. Déjà médaillés d’argent aux championnats d’Europe en 2015, ils devront demain hausser le ton notamment face aux favoris polonais et britanniques s’ils veulent pouvoir faire entendre la Marseillaise au camp français.

(Résultat : ROU, FRA, ITA, NED, NOR, BEL)

 

Demi-finale du deux de couple masculin poids léger (LM2X)

Après une solide demi-finale, Thomas Baroukh et Pierre Houin, champion d’Europe, du monde et olympique en titre dans cette catégorie, pouvaient légitimement espérer laver l’affront de leur 9ème place à Lucerne. Il n’en fut malheureusement rien, encore 3ème à l’entrée du dernier 500m, Pierre et Thomas n’ont pas eu les armes aujourd'hui pour résister au retour tonitruant des Ukrainiens, qui viennent leur arracher la 3ème et dernière place qualificative. Direction la finale B pour le double poids léger français. 

(Résultat : NOR, ITA, UKR, FRA, SVK, POR)

 

Demi-finale du skiff masculin (M1X)

Il était rentré dans ces championnats d’Europe de la plus belle des manières, en se qualifiant directement pour les demi-finales et en évitant le passage par les repêchages. Thibaut Verhoeven, toujours au contact durant la totalité du parcours, n’aura pas réussi aujourd’hui à venir s’immiscer dans le trio de tête lituanien, serbe et norvégien. Il devra courir pour la 7ème place dimanche en finale B.

(Résultat : LUT, NOR, SRB, FRA, FIN, AZE)

Retour aux actualités
Retour aux albums