• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Rotterdam 2019 : Dernier arrêt avant les qualifications olympiques
Rotterdam 2019 : Dernier arrêt avant les qualifications olympiques

Avec 4 médailles sur 5 bateaux engagés, l'équipe de France Para-Aviron était au rendez-vous lors de la deuxième étape de Coupe du Monde ce week-end, en Pologne. Nous retrouverons ces athlètes à Linz dans 2 mois pour les mondiaux et la qualification paralympique. Du côté du groupe Senior, le week-end n'a pas été vécu de la même façon, avec une seule qualification en finale A, la flotte tricolore va devoir se remobiliser pour la troisième et dernière étape de Coupe du Monde qui aura lieu dans 3 semaines à Rotterdam...

 

À Poznan, de nombreuses embarcations étaient alignées sur le lac Malta. Des engagements qui permettaient de faire des essais dans un objectif de performance afin de trouver les meilleures compositions en cette année de qualification olympique. À Rotterdam, l’effectif sera réduit et nous retrouverons donc 10 embarcations au départ.

Chez les hommes, 8 équipages s'aligneront

Groupe PL :

Malgré une place qui n’est pas à la hauteur des objectifs de départ, Pierre Houin et Hugo Beurey poursuivent l’aventure ensemble. C’est en effet la composition la plus cohérente, puisqu’ils ont pu réintégrer les 12 premiers bateaux au classement général de cette Coupe du Monde II. Par conséquent, Thibault Colard intègrera le quatre de couple PL composé de Thomas Baroukh, de Léo Grandsire et de Benjamin David. Fernidand Ludwig repart, quant à lui, au sein du collectif U23 afin de préparer les mondiaux de Sarasota.

Dans le groupe couple : 

Thibaut Verhoeven sera engagé à Rotterdam après sa 10ème place lors de cette deuxième étape en Pologne. Une place qui marque une progression au fil du week-end et, notamment, lors de sa petite finale. Romuald Thomas, en quatre de couple à cette coupe du monde suite au forfait de Maxime Ducret, sera également engagé en individuel. Ainsi, nous retrouverons la composition de Lucerne pour le quatre masculin, soit : Ducret, Quemener, Turlan et Desgrippes. Un bateau, qui, à chaque échéance internationale, n’a pas pu s'employer au maximum dû aux nombreux forfaits. L’équipage aura donc à coeur de faire des parcours ensemble, aux Pays-Bas.

Matthieu Androdias et Hugo Boucheron, champions du monde en 2018, n’ont pas pu maintenir leur leadership lors de cette coupe du monde avec une 8ème place. Ils vont donc devoir monter en puissance pour aborder leur préparation finale dans les meilleures conditions afin de briller à Linz pour la qualification olympique.

Pour le groupe pointe :

Les frères Onfroy, déçus de leur prestation au début du week-end, ont montré des choses intéressantes lors de leur finale B. Ils devront montrer de quoi ils sont capables lors de cette troisième étape du 12 au 14 juillet.

Enfin, le quatre sans barreur n°1 représentera également la France. Il sera composé de Benoit Brunet, Benoit Demey, Julien Montet ainsi que d'Édouard Jonville. La densité et les écarts réduits avec leurs homologues suisses ont montré qu’ils avaient leur place au sein de cette discipline pour espérer décrocher un ticket pour Tokyo 2020. Le 2ème quatre sans barreur n'est pas reconduit.

 

Concernant le collectif femme, il ne présentera que deux embarcations.

Le groupe PL :

Afin de préserver le double PL, Laura Tarantola et Claire Bové resteront à travailler pour être au meilleur de leur forme lors du stage terminal puis, pour aborder sereinement les qualifications olympiques de septembre.

Avec une 14ème place ce week-end dans une discipline non-olympique, Marion Colard ne participera pas à la compétition.

Le groupe Couple :

Après une belle prestation ce week-end, Marie Jacquet reviendra en skiff à Rotterdam. Les parcours en Pologne ont souligné une nette progression lui permettant de se rapprocher des qualifications olympiques. Camille Juillet ne sera, quant à elle, pas présente à cette coupe du monde. 

Les résultats obtenus par les deux de couple essayés à Poznan n’ont pas été concluants. Le double initial, Ravera-Scaramozzino / Lefebvre, sera reformé dans la perspective des mondiaux de Linz. Ainsi, les deux rameuses ne feront pas le déplacement jusqu’à Rotterdam mais resteront en France pour continuer à travailler et être plus préparées pour espérer décrocher LE ticket aux mondiaux.

Le quatre de couple sera donc de nouveau engagé. Margaux Bailleul et Anne-Sophie Marzin réintègreront la coque avec, à leurs côtés, Julie Voirin, Violaine Aernoudts et Emma Lunatti. Elles essayeront de se rapprocher au maximum de la tête du classement.

Dans le groupe pointe :

La paire Le Nepvou / Kober continuera de faire des kilomètres ensemble et se prépareront pour Linz. Nous ne les retrouverons donc pas à Rotterdam dans 3 semaines. De leurs côtés, Pauline Rossignol-Tollard et Camille Loisel retrouveront le collectif U23 afin de préparer les championnats du monde de Sarasota aux côtés de leurs coéquipières du quatre barré.

 

 

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies