• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Randon'Aviron : Découvertes pour les uns et mer agitée pour les autres !
Randon'Aviron : Découvertes pour les uns et mer agitée pour les autres !
Samedi 6 juillet - AviRhôna, Jazz et Côtes Rôties

1ère labellisation Randon’Aviron pour l’Aviron Club Pays Viennois ! Une réussite !

18 clubs représentés – 116 rameurs inscrits – 25 embarcations au départ du bassin d’Ampuis sur le Rhône.

Un fleuve conciliant, du soleil mais pas trop ardent, un parcours magnifique de 30 kms avec ses vignobles de Côte Rôtie en rive droite et deux châteaux jalonant le parcours. Les participants ont eu le droit à un pique nique très apprécié à l'ombre des platanes et à une dégustation des vins locaux en après midi. Pour compléter cette belle journée, un festival de jazz à Vienne que chacun a pu apprécier à sa manière. Tous ces éléments ont fait de cette belle randonnée une journée bien remplie clôturée par un repas aux saveurs locales !

Le rendez-vous est donné dans deux ans aux rameurs volontaires !

Samedi 15 et dimanche 16 juin - Rando Cotentin Aventure

À Cherbourg, les rameurs venus de Hollande, Bruxelles, Nice, Nancy, Pont-à-Mousson, Le Mans et Hérouville, ont pris le départ vers l’Est en direction de Cosqueville. Un premier grain les rejoint après la passe de collignon, mais le ciel s’éclaircit après une première pause boisson et changement de barreurs. Pour doubler le cap Lévy et ses hauts fonds, les rameurs prennent le large, pour plus de sécurité.
Après 2h30 d'une navigation à un rythme soutenu, arrivée au petit port de pêche de Cosqueville, entraide pour hisser les yoles jusqu’au sable sec.

Le soleil est revenu, l'apéro aux ingrédients locaux est servi face à la mer. La découverte des jeux normands en plein air fait s’opposer des clubs dans la meilleure des ambiances ; petit intermède avec la visite du phoque ayant élu domicile dans l’Anse du Sablon, qui montre sa tête de chien et se laisse photographier.
Repas Normand avant une nuit de repos bien méritée pour reprendre des forces avant un lendemain prévu plus sportif à cause du vent !

Les premiers coups de rame, avec un bon vent de Sud-Ouest, confirment les prévisions de la veille. À l'approche du cap Lévy, la mer devient hachée, les bateaux tapent, chaque coup de pelles est difficile mais grâce à la cohésion des équipages, la volonté de chacun, les encouragements des barreurs et des bateaux de sécurité, la flottille se rejoint à l'Anse du Brick pour une première pause bienvenue. Le reste du parcours est mouvementé et difficile. Le retour aura duré 3h30, tout le monde est fatigué, mais les visages sont radieux, conscients d’avoir bouclés cette belle randonnée, devenue par la force des éléments, un challenge sportif.

Durant le repas, les rameurs et les bénévoles se congratulent : tout le monde a assuré ! Et pour certains, le rendez-vous est déjà pris pour 2020.

Vendredi 21 au dimanche 23 juin - Descente du Lot

L’édition 2019 de la « Descente du Lot » a débuté sous un soleil voilé le vendredi pour se terminer sous un franc soleil le dimanche. Un temps idéal (pas de pluie, pratiquement pas de vent) pour la pratique de notre loisir nous a donc accompagné durant trois jours.

La participation de dix-huit clubs de l’hexagone a permis la présence de 95 rameuses et rameurs. Le vendredi 21 juin, 19 yolettes attendaient les participants à Larnagol, point d’embarquement, pour un trajet de 14 kilomètres au cœur du « Parc régional des Causses du Quercy »  en direction de Sain –Cirq Lapopie . Après un apéritif sur les berges du Lot animé par une remise de tee-shirt à chaque participant, suivi d’un diner convivial au restaurant du camping, une visite nocturne de la ville, site majeur de la vallée du Lot, a permis à certains de prolonger la soirée.

Le lendemain, le voyage s’est poursuivi entre les falaises abruptes en direction de Vers pour un « déjeuner sur l’herbe » puis de Cahors ville Gallo-Romaine et médiévale où un parcours sur le méandre du Lot ceinturant la ville  a offert un aperçu des nombreux édifices remarquables de la citée cadurcienne.
Après un repas festif, une remise de cadeaux aux participants et une nuit réparatrice à l’hôtel, l’étape du dimanche a débuté par un passage sous le pont Valentré âgé de 700 ans et classé par l’UNESCO au patrimoine mondial pour nous conduire jusqu’à Douelle, dans le vignoble de Cahors .

Au terme de cette randonnée et après 63 kilomètres parcourus sur le Lot, tous les participants se sont retrouvés à Cahors pour un repas de clôture.

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies