• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Coupe de France d’aviron de mer à Arcachon : une 6e édition plus que réussie !
Coupe de France d’aviron de mer à Arcachon : une 6e édition plus que réussie !

Quand la mer, le courant, le soleil et un nombre record de participants se donnent rendez-vous, cela donne une superbe 6e édition de la coupe de France mer à Arcachon.

 

L’équipe des bénévoles de l’Aviron Arcachonnais n’était pas à sa première manifestation puisque les championnats de France de mer en 2008 avaient y avait déjà été organisé avec brio. Dans le cadre idyllique de cette petite mer où les courants se sont invités à la fête, les conditions maritimes étaient réunies pour faire de la navigation la clef du succès ou des déceptions. Le soleil présent jusqu’à 25°C a doré cette Coupe de France pour la parer d’une ambiance très estivale.

 

Toutes les courses se sont déroulées en Quatre de couple avec barreur avec quatre départs de course :

- Matin :

  • les moins de 18 ans féminines, avec cadettes et juniors
  • les moins de 18 ans masculins, avec cadets et juniors,

- Après-Midi :

  • les séniores et masters femmes,
  • les séniors et masters hommes.

Le parcours concocté était un double triangle en mode aller-retour avec comme point de rotation central la fameuse baleine d’Arcachon

 

Course des cadettes

Rapidement, le bateau n°1 de l’Aquitaine a pris la poudre d’escampette pour ne jamais être rattrapé par ses poursuivantes directes. Creusant à chaque bord, courant pour ou courant contre, son avantage et sa main mise sur la course, l’Aquitaine s’est acheminée progressivement vers un doublé puisque le bateau n°2 a finalement pris le dessus sur ses deux opposants que sont la Provence-Alpes et la Bretagne. Suite à un virement de bouée difficile la Provence-Alpes rétrograde en 4e place, laissant la Bretagne 3e qui n’a alors eu de cesse t’attaquer pour mettre du jour avec la Provence-Alpes sur les 2 derniers kilomètres.

 

Course des Cadets

C’est une course assez limpide qui s’est déroulée chez les cadets. Les Pays de la Loire avaient de l’ambition et cela s’est vu ! Venant se mêler  à la lutte générale avec les juniors, ils ont fait très rapidement l’écart face à leur concurrent pour se forger une très belle victoire et repartir avec le dû plus beau des métaux.

 

Pour la 2e et 3e place, l’Aquitaine a fait également le trou dans un travail de sape grâce à un train assez appuyé. Les deux bateaux des locaux issus d’un chemin de sélection sévère et appuyés par un public acquis à leur cause n’ont laissé aucune chance à leurs poursuivants pour venir glaner les médailles d’argent et de bronze.

 

Course des juniors femmes

Trois bateaux étaient engagés dans cette catégorie. Rhône-Alpes a pris un départ très puissant pour prendre la tête de course au virement de la première bouée. S’en est suivi un duel extrêmement serré entre la Haute-Normandie et la Bretagne pour la 2 et 3e place.

Mais le bateau rhônalpin subit une lourde avarie en cassant sa barre rendant son bateau incontrôlable par la barreuse. La Haute-Normandie prend alors la tête de course pour ne plus jamais la laisser à d’autre malgré un duel haletant avec la Bretagne qui aura tout tenté, mais en vain.

 

Course des juniors hommes

Le succès dans cette catégorie s’est rapidement dessiné grâce à une belle stratégie de course menée avec brio par la barreuse. Prenant le large à la première bouée, pour bénéficier du courant et éviter tous les autres équipages qui décidèrent de tourner au plus court et donc de se retrouver dans les bouchons, les bretons, ont quant à eux pris le contournement laissé libre pour filer à l’anglaise. À partir de ce moment-là, plus personne ne reverra le bateau breton qui a filé vers la victoire sans jamais se relâcher et dominer avec brio leur catégorie.

 

Derrière, la course a été moins limpide pour le peloton. Rhône-Alpes s’est progressivement positionné aux avant-postes pour assurer l’argent tandis que les azuréens ont du subir, pendant près de 2 km, les tentatives de retour d’une bonne partie de la flotte, qu’ils ont su contenir jusqu’au bout pour aller chercher le bronze.

 

Courses des séniores et masters femmes

Pour un retour en coupe après leur razzia en 2011 à Cassis, les Provençales n’ont pas fait dans la dentelle chez les séniores femmes. La Provence-Alpes a frappé un grand coup pour montrer que la Méditerranée était un bastion de l’aviron de mer. Avec grande sérénité et détermination, elles ont résisté tout du long aux volontés de retour de l’Aquitaine. Ce duel a étiré la course et seul l’équipage de Rhône-Alpes est arrivé à s’extirper du peloton pour aller chercher la médaille de bronze.

 

Du côté des masters femmes, la Bretagne a de nouveau marqué très solidement son emprise sur cette catégorie en remportant une splendide médaille d’or. En argent, on retrouve de grandes habituées du côté des Pays de la Loire, autre ligue à la culture maritime très ancrée. La Basse-Normandie complète ce podium avec la médaille de bronze.

 

Courses des séniores et masters hommes  

La discussion des pronostiques allait bon train sur la jetée en prévision de la course masculine. Au vu des noms, tout le monde attendait le match Rhône-Alpes, avec ses deux internationaux, Bretagne avec comme outsider l’Aquitaine et le Languedoc-Roussillon.

 

Et bien le match n’a pas finalement pas eu lieu. Tout d’abord le choix de positionnement sur la ligne de départ s’est révélé stratégique. Le premier bord était courant contre et un certain nombre de bateaux l’ont bien compris en se positionnant le plus près de la plage possible pour réduire ce facteur négatif. Sauf Rhône-Alpes parti au large. Freinés dans son départ et sur plus de 1300 mètres, les Rhône-Alpins pointent en 9e place au virement de la première bouée. Et la Bretagne avait alors déjà pris la poudre d’escampette. L’Aquitaine a pris la tête du peloton des poursuivants composés d’une petite dizaine de bateaux dans lequel se trouvait le bateau master de la Bretagne qui tentait de tenir le rythme des séniors pour faire le trou dans sa catégorie.

Les séniors de Bretagne, après moins de 1500m de course, étaient déjà loin à l’inverse de Rhône-Alpes, malheureux, empêtrés dans la deuxième bouée. Les espoirs d’une médaille rhône-alpine coulèrent au même rythme que cette seconde bouée.

La lutte pour la deuxième place anima le reste de la course, car l’Aquitaine tentait de garder précieusement l’argent alors que la Basse-Normandie avait également quelques prétentions solides. Ce duel permettait alors à ces deux bateaux de reléguer à quelques encablures tout autre prétendant potentiel.

Devant, les superlatifs manquaient progressivement face à l’avance bretonne. Tels les corsaires de Surcouf, les Bretons avaient soif de retrouver leur ramerie et leur esprit de marins sur un bassin d’Arcachon qui donnait joie à naviguer. La Licorne bretonne fendait l’eau comme si rien ne pouvait attendre les descendants de Duguet-Trouin pour chercher ce Graal des ligues. Médaille d’or avec la manière pour la Bretagne suivie sur le podium par l’Aquitaine en argent et la Basse-Normandie en bronze.

 

Du côté des masters, les Bretons ont également creusé un écart fort conséquent face à leurs concurrents. Leur victoire est absolument sans contestation possible. Les Pays de la Loire ont réalisé le trou derrière eux pour consolider une belle médaille d’argent. Du côté du bronze, la Provence-Alpes a dû fortement batailler avec le Poitou-Charentes pour maintenir une légère avance sur la première partie de  course avant de creuser l’écart et s’assurer la médaille de bronze.

 

Consultez l'ensemble des résultats.

 

Consultez la galerie photo.

Tags associés

Aviron de mer
Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies