• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Championnats de France bateaux courts Jour 3 - Promesses tenues pour les grandes finales
Championnats de France bateaux courts Jour 3 - Promesses tenues pour les grandes finales

Aujourd’hui, dimanche 12 avril, se sont déroulées les grandes finales des championnats de France bateaux courts. Les représentants de l’équipe de France avaient tous à cœur de briller sur le bassin d’Uby à Cazaubon pour confirmer leur place au sein du collectif tricolore. Les promesses ont été tenues…

 

 

Junior :

 

En deux sans barreur féminin, avec une ramerie en puissance, l’équipage Brosse-Loisel s’est rapidement détaché du peloton pour se placer une longueur en tête. À la ligne d’arrivée, l’Encouragement SESN et Verdun CN complètent le podium.

Première médaille pour ces championnes de France, Camille Loisel ne cache pas son émotion : « Je préfère ne faire aucune médaille pendant 10 ans et recevoir celle-ci aujourd’hui ; je n’arrive pas à y croire ! »

 

Chez les hommes, la paire Juillet-Tixier (Verdun CN-Gerardmer AS) a tenté un retour phénoménal en fin de parcours ; qui ne suffira pas pour arracher le titre de champion de France à l’équipage Maupin-Catoul (Amiens SN-Dunkerque). Aix-Les-Bains en Aviron décroche la troisième place du podium.

 

Un léger vent contre s’est levé pour la finale du skiff féminin. Cela n’a pas empêché Margaux Bailleul (Le Havre SHA), cadette 2, de dominer nettement sa course malgré une petite frayeur. « J’ai fait une fausse pelle dans le premier 100 mètres ; mais j’avais la rage pour tout rattraper ». Loanne Guivarc’h a su se placer deuxième juste devant une fin de course extrêmement serrée pour la troisième et quatrième place. C’est grâce à 17 centième de seconde d’avance que Claire Bove (Meulan-Les-Mureaux AV) se hisse sur la troisième marche du podium.

 

Pour les hommes, Hugo Quemener (Saint Nazaire OS) a offert un parcours serein et en puissance pour se placer une longueur devant ses concurrents. « J’ai gagné un cran à chaque course sur ces championnats. J’ai réussi à ne pas me crisper dans le vent contre pour faire la différence quand les autres ont craqué aux 1000 mètres ». Derrière, Stanislas Desgrippes (Reims REG) et Louis Garcia (Manosque AC) se sont livré une bataille très intense à l’avantage du rameur rémois qui termine deuxième.

 

 

Senior :

 

En deux sans barreur féminin, de gros écarts séparent les embarcations Kober-Le Nepvou (Grenoble AV-Nantes CA) des deuxièmes, Dubuis-Mayne (Lyon AUN-Encouragement SESN). La paire Duret-Chanut (Grenoble AV-Lyon AUN) est venue arracher une belle troisième place. Marie Le Nepvou revient sur la course : « Notre tactique était de partir très vite. Même si l’on s’est fait approcher dans les derniers 500 mètres, nous avons réussi à travailler coup par coup. »

 

Chez les hommes poids léger, Thomas Baroukh, de la paire Baroukh-Colard (Versailles CN-Toulouse UC) a accusé une fausse pelle dans le premier 500 mètres qui l’a empêché de reprendre le rythme de la couse « Nous n’étions pas relâchés et très crispés. La situation me rappelait celle de la coupe du monde d’Aiguebelette ». Ils terminent donc deuxièmes derrière les champions de France en titre Raineau-Solforosi (Nantes CA-Lyon AUN) qui sont partis et restés au commandement de cette finale en plaçant des séries aux 1000 et 500 derniers mètres. Franck Solforosi qui a reçu aujourd’hui son neuvième titre de champion de France (record en deux sans barreur poids léger) garde toujours la même émotion : « Après la frustration des zones, nous avons su retrouver de bonnes sensations dans la coque. Ce qui peut faire aussi la différence c’est la grande amitié que je partage avec Guillaume ». Pour la troisième place, c’est un vrai combat de titans auquel se sont livrés Onfroy-Mouterde (Verdun CN-Lyon AUN) et Moreau-Roulet-Dubonnet (Chalon-sur-Saône CA – Grenoble Av) qui a dû se régler avec la photo-finish (27 centième de de seconde) à l’avantage des rameurs tricolores Onfroy-Mouterde.

 

La paire Chardin-Mortelette (Verdu CN-Dieppe CN) a mené de bout en bout la finale du deux sans barreur toutes catégories après un départ exceptionnel. Dorian Mortelette : « Nous essayons une nouvelle technique de course avec un gros train en milieu de course et surtout, un dernier 500 mètres très fort. » Derniers aux premiers 500 mètres, l’équipage Lang-Berrest (Bordeaux EN-Toulouse A) est revenu au contact du peloton de tête (derrière les vice-champions olympiques) formé de Jonville-Demey (Grenoble AV-Annecy CN) et Onfroy-Cadot (Verdun CN-Boulogne Billancourt ACBB). Au terme d’une fin de course épique, la paire Jonville-Demey décroche l’argent, devant Lang-Berrest qui, sur le fil, arrache le bronze à Onfroy-Cadot.

 

En skiff poids léger féminin, Camille Leclerc (Caen Calavados  SN) s’est rapidement placée en tête de la course, mais s’est légèrement faite inquiétée par Laura Tarantola (Grenoble AV), qui termine en argent, en fin de parcours. La championne de France normande livre ses impressions : « Le but était de partir une longueur devant pour ne pas s’affoler ».  La jeune Selma Dhaouadi (Rouen CNA) a, quant à elle, décroché le bronze. « Je ne voulais rien lâcher, dès que j’ai compris que j’étais en troisième position aux derniers 500 mètres, j’ai lâché les chevaux. »

 

Chez les hommes, Jérémie Azou (Avignon SN), intouchable, a décalé largement ses concurrents dès la mi-course. « Faire la différence après le 1000 mètres est un format de course qui me plaît. Mais cela n’a pas été facile, même si cela ne se voit pas de l’extérieur ! » Derrière lui, une lutte âpre s’est engagée entre l’expérience de Stany Delayre (Bergerac SN) (vice champion du monde 2014 en double poids léger avec Jérémie Azou) et la fraîcheur de Pierre Houin (Toul US). C’est finalement Pierre Houin qui décroche l’argent, devant Stany Delayre en bronze.

 

En skiff féminin, Hélène Lefebvre (Encouragement SESN) confirme sa place de leader qu’elle a tenu tout le week-end en terminant première avec une belle marge. « Je suis partie fort dès le début puis j’ai joué la sécurité en limitant la cadence pour me concentrer sur la technique.» Derrière, Camille Juillet (Verdun CN) (championne de France junior 2014) décroche l’argent, devant Chloé Poumailloux (Boulogne Billancourt ACBB) en bronze.

 

Pour boucler ces championnats de France bateaux courts, les skiffeurs toutes catégories ont offert une course d’un niveau exceptionnel. Mathieu Androdias (Bayonne AV), en tête de la course, s’est fait titiller par Hugo Boucheron (Lyon CA) pendant toute la première partie de course. Le Bayonnais, malgré un troisième titre, n’était pas satisfait de sa course « Je n’ai pas bien maîtrisé mon parcours, j’imaginais une course totalement différente. Mais c’est tout de même une victoire, et je vais la savourer ! » La troisième place fut énormément disputée entre Mickaël Marteau (Nantes CA), Julien Montet (Bayonne AV) et Thibaut Verhoeven (Verdun CN) qui s’est fait remarquer par une remontée fulgurante pendant le train. Hugo Boucheron et Mickaël Marteau terminent finalement médaillés d’argent et de bronze.

 

 

Cliquez ici pour le détails des résultats

Cliquez ici pour les photos du week-end

 

 

CLIQUEZ ICI POUR REVIVRE LES FINALES A ET B GRÂCE AU REPLAY DAILYMOTION

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies