• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Championnats d'Europe junior : Le bronze pour Margaux Bailleul
Championnats d'Europe junior : Le bronze pour Margaux Bailleul

Les Bleuets se sont donnés au maximum, mais ils ne ramènent de Trakai qu'une seule médaille : le bronze de Margaux Bailleul en skiff. En matinée ce sont cinq bateaux tricolores qui jouaient en demi-finales leur ticket pour les finales A de l'après-midi. Deux d'entre eux ont transformé l'essai, les trois autres achevant leur parcours à Trakai en finale B, rejoignant le quatre sans barreur masculin.

Le bal des finales A s'est ouvert par la catégorie du deux sans barreur féminin, dans laquelle on retrouvait Maya Cornut et Adèle Brosse. Les deux jeunes Françaises sont parties dans le paquet, pointant à la deuxième place au passage des 500 premiers mètres. Un rang qu'elles n'ont pas pu maintenir, cédant peu à peu du terrain à leurs concurrentes italiennes et danoises, pour franchir la ligne d'arrivée en quatrième position.

L'autre deux sans barreur, celui d'Etienne Juillet et Paul Tixier, a pris le départ de sa finale une demi-heure plus tard. Partis eux aussi dans le paquet de tête, ils n'ont jamais pu revenir sur la quatrième place qu'ils ont conservée du début à la fin du parcours.

Dans les deux cas, la hiérarchie finale fut différente de celle du début de course, les concurrents se livrant tous une guerre acharnée pour accrocher le podium, voire le titre.

Finale A suivante pour les tricolores, celle du huit féminin. Lise Aubry, Louise Lepers, Suzy Paquin, Marie Pachebat, Julia Verhoeven, Pauline Rossignol, Pauline Lotti, Violaine Aernoudts et leur barreuse Agathe Angonin n'ont rien pu faire face à la concurrence allemande, biélorusse et roumaine, aguerrie à la discipline. Elles ont terminé à la sixième place de la course.

Après le huit, place au skiff féminin. Margaux Bailleul est partie très fort, prenant la tête de la course jusqu'au passage des premiers 500 mètres. "J'ai ensuite vu l'Allemande remonter, puis la Néerlandaise, je n'ai rien pu faire". Par contre, laisser passer la Belge et se faire voler le podium, hors de question. Margaux a relancé jusqu'à ce que la Belge craque, réduisant également l'écart avec les bateaux de tête, et a finalement empoché le bronze. Etre en skiff, c'est ce qu'elle voulait. "Ca m'aide beaucoup. Etre troisième aux Europe en junior 1, c'est plutôt bien, et ça va me donner la hargne pour les mondiaux et faire encore mieux".

Son entraîneur, Xavier Guillaumin, affichait une certaine satisfaction, avec une réserve : "Elle aurait pu être plus près, sans l'enchaînement entre les championnats de France et ici". Un constat partagé sans détour par Olivier Pons, chef du secteur jeunes, dans son retour sur cette fin de championnats. "Le bilan est moyen, on espérait mieux bien sûr mais on s'y attendait, entre l'enchaînement avec le bac, les France à Vichy et le manque de préparation de certains bateaux comme le huit, le quatre sans barreur, et ceux qui ont préparé d'autres bateaux dans leurs clubs ; je ne pense pas que les autres nations aient eu un calendrier aussi compliqué et difficile. Cela n'enlève rien à la compétitivité de ce groupe. J'ai confiance en eux, je ne suis pas utopiste sur ces équipages, je sais qu'ils peuvent faire mieux dans de meilleures conditions et là c'est le technicien qui parle : je vois leur engagement mais quand il n'y a plus d'essence, on le paye cash. Ils se sont tous donnés à fond".

Prochain rendez-vous pour l'équipe de France junior, les championnats du monde à Rotterdam du 21 au 28 août, après un stage terminal qui va démarrer dans douze jours. Quelques instants de répit pour les Bleuets puis une reprise en douceur pour arriver frais en préparation du rendez-vous mondial.

Finales B :

Première finale B, celle du deux de couple féminin. Loanne Guivarc'h et Claire Bové ont pris la tête de la course et ne l'ont plus lâchée, malgré les attaques du bateau serbe ; elles ont remporté leur finale B et terminent donc au septième rang européen.

Ce sont ensuite Paul-Antoine Ricard et Esteban Catoul qui ont pris le départ de la finale B du deux de couple masculin. Une course qu'ils ont terminé à la cinquième place, les plaçant au onzième rang européen.

Le quatre sans barreur masculin avec Guillaume Lescoulier, Gatien Didry, Rémi Crosbie et Tristan Lautrette a quant à lui terminé deuxième de sa finale B, à moins de deux secondes du bateau serbe, se classant ainsi au huitième rang européen.

Dernière finale B pour le clan tricolore, celle d'Alexandre Cordonnier en skiff masculin. Une course remportée par le Suisse, le tricolore arrivant cinquième et se plaçant ainsi au onzième rang mondial.

Regarder les photos du jour

Consulter la totalité des résultats

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies