• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Rotterdam J1 : Les U23 ouvrent le bal
Rotterdam J1 : Les U23 ouvrent le bal

Il n'est point de temps à ne pas mettre un rameur dehors… Les conditions météo aujourd'hui à Rotterdam l'ont confirmé : vent, pluie diluvienne, rien n'a épargné les rameurs U23 qui étaient les premiers à entrer en compétition avec une journée de séries.

 

Des conditions qui n'ont toutefois pas déstabilisé Raphaël Lescieux et Romuald Thomas, premiers tricolores à affronter les éléments en deux sans barreur. Les deux premiers bateaux se qualifiaient directement pour la finale A. Troisièmes à mi-parcours, mais non loin des Allemands deuxièmes, tout semblait possible. Mais pourquoi s'en contenter alors que la tête restait atteignable ? Au terme d'un enlevage soutenu, Raphaël Lescieux et Romuald Thomas ont remporté la course en 6:45.59, avec quatre dixièmes d'avance sur les Autrichiens. "Il y a quelques jours ils étaient seulement remplaçants, explique leur entraîneur Gilles Bosquet, ils ont confirmé qu'on avait eu raison, qu'on pouvait avoir plus de monde chez les hommes TC". Une première sélection en équipe de France pour Romuald Thomas : "Je suis allé m'entraîner au pôle depuis le début de la saison, avant je m'entraînais au club (SN Caen-Calvados)". Le vent ne les a pas gênés plus que ça. "Il y avait du vent de travers bâbord, commente Raphaël Lescieux, mais nous n'avons pas eu de problème de direction. On est partis tranquillement, on avait les Anglais à côté, on les a passés en longueur et en propulsion, puis les Allemands. À 300 mètres de l'arrivée, on est partis sur une dizaine de coups légers, on savait que la prochaine course était vendredi, on y est allés à fond, qu'on pouvait remporter la course, on a tenu physiquement et techniquement". Des sourires qui faisaient plaisir à voir dans ce premier bateau déjà qualifié pour sa finale.

Deux heures plus tard, avant la pause, ce sont Benjamin David et Adrien Constantini qui ont pris le départ de leur série du deux de couple poids léger. La pluie tombait de plus en plus fort, mais cela n'a pas empêché les Français de faire une belle démonstration de gestion de course. Deuxièmes jusqu'à mi-parcours, ils ont alors pris l'ascendant sur le bateau italien qui menait jusqu'à présent les débats, reprenant la tête et les devançant de plus de deux secondes à l'arrivée. Ils prennent donc directement le chemin des demi-finales mardi après-midi.

L'après-midi fut chargée, avec huit autres bateaux français en lice. Dès la fin de la pause, Bastien Quiqueret, Hugo Quemener, Lucas Brunelle et Maxime Ducret couraient leur série du quatre de couple masculin, avec à leurs côtés les champions et vice-champions du monde 2015. Mais la domination fut polonaise de bout en bout, les Français défendant leur quatrième place contre les attaques russes et lituaniennes. Un rang qu'ils conserveront en franchissant la ligne d'arrivée, ils courront les repêchages demain en milieu de matinée.

En quatre barré également, du beau monde avec le podium des derniers championnats du monde U23 de Plovdiv. Si les Italiens ont dominé la course, Thomas Cousin, Adrien Vuagnoux, Hugo Laborde, Guillaume Ampe et leur barreur Marc Thorineau ont donné du fil à retordre au bateau néo-zélandais, mais ils ont terminé à la troisième place, synonyme de repêchage demain matin à 10 h 45.

Marion Colard, Diane Albrecht, Anna Piveteau et Julie Pignot vont elles aussi devoir passer par les repêchages ; elles ont en effet terminé à la troisième place de leur série du quatre de couple poids léger derrière les bateaux suisse et allemand.

Toujours en quatre de couple poids léger, chez les hommes, Léo Grandsire, Thibault Remy, Gaël Chocheyras et Valentin Geneste sont parvenus à remporter l'une des trois places qualificatives pour la demi-finale de mardi. Les Britanniques ont dominé la course, mais les Français n'ont eu aucun mal à tenir à distance leurs poursuivants autrichiens et portugais, terminant à la deuxième place.

La qualification s'est jouée à un centième de seconde pour le quatre sans barreur poids léger. L'Allemagne a survolé la course, suivie de près par l'Italie. Derrière, l'Autriche et la France se sont livré une guerre de tranchées, et c'est sur un centième d'avance que l'Autriche l'a remporté, Ivan Bové, Clément Gaime, Etienne Girerd et Benoît Robin devant miser sur les repêchages pour décrocher leur ticket pour la suite de la compétition demain à 11 h 40.

Retour au secteur féminin avec la série du quatre de couple. À bord Laura Tarantola, Camille Juillet et Anne-Sophie Marzin qui figuraient dans le quatre de couple prétendant à la qualification olympique en mai, auxquelles s'est jointe Marie Jacquet. Mais c'est demain en repêchage qu'elles devront aller chercher leur qualification pour la finale. Aujourd'hui, ce sont les Polonaises qui ont remporté le seul ticket distribué à l'issue de la course, les tricolores terminant deuxièmes devant les Italiennes. "Le bateau polonais est le même que celui qui est champion du monde en 2015, commente Camille Juillet, un parcours de plus ne nous fera pas de mal surtout quand la finale est quatre jours après, on n’était pas au top aujourd'hui, mais on peut les accrocher".

Un seul ticket pour la finale A également en huit féminin. Mission compliquée pour Estelle Cattin, Julie Voirin, Victoire Lieneau, Claire Chanut, Camille Loisel, Julie Serre, Evangéline Calloud, Floriane Pasquet, (barreuse : Agathe Maupoux), qu'elles n'ont pas pu relever. C'est demain en fin de matinée qu'elles joueront leur sort en repêchage.

Dernière course de la journée pour les équipages tricolores des moins de 23 ans, celle du huit masculin. A bord de l'embarcation française Guillaume Turlan, Thibaud Turlan, Paul Jacquot, Quentin Stender, Ondra Zeman, Sean Vedrinelle, Louis Droissart, Nicolas Gilbert (barreur : Thibaut Hacot), de nombreux rameurs que l'on trouvait déjà l'année dernière dans le même bateau à Plovdiv. Départ canon pour les Français qui pointaient en tête de la course au passage du premier 500, au bord à bord avec le bateau australien qui a repris l'ascendant à mi-parcours. Une bataille rangée qui a finalement tourné à l'avantage des tricolores, avec une belle avance au moment de franchir la ligne d'arrivée. Direction la demi-finale mardi en fin de journée.

 

Demain matin, les repêchages des U23 se tiendront sur le Willem-Alexander Baan, avant de laisser la place aux équipages seniors qui courront dans les catégories non-olympiques, ainsi qu'aux embarcations handi-aviron. Quatre nouveaux bateaux tricolores entreront dans la compétition.

 

Les résultats du jour

 

BM2- : 1er = finale A
BLM2x : 1er = ½ finale
BM4x : 4e = repêchages
BM4+ : 2e = repêchages
BLW4x : 3e = repêchages
BLM4x : 2e = ½ finale
BLM4- : 4e = repêchages
BW4x : 2e = repêchages
BW8+ : 4e = repêchages
BM8+ : 1er = ½ finale

 

Le programme du lundi 22 août

 

10h55 : Repêchage du BM4x
11h10 : Repêchage du BM4+
11h15 : Repêchage du BLW4x
11h40 : Repêchage du BLM4-
11h50 : Repêchage du BW4x
11h55 : Repêchage du BW8+
16h05 : Course préliminaire du LTAMix2x
16h25 : Série du M2+
17h30 : Série du LM2-
17h45 : Série du LM4x

 

Regarder les photos du jour

Consulter les résultats et les startlists

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies