• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Rotterdam : Des supporters à vélo au pays de la petite reine
Rotterdam : Des supporters à vélo au pays de la petite reine

Ils sont venus nombreux encourager les rameurs tricolores en avion, en train, en voiture… Certains ont fait le choix du deux roues pour se rendre à Rotterdam, comme ces quatre Majolans qui avaient fait le déplacement pour soutenir deux des leurs.

 

Dès le premier jour de compétition, avec les dix bateaux U23 engagés dans les différentes séries, on entendait crier "Allez la France" le long de la berge du Willem Alexander Baan ; les drapeaux tricolores flottaient pour encourager les rameurs. Nicolas Finez, entraîneur de l'Aviron majolan, nourrissait depuis quelques mois le projet d'assister aux championnats du monde et ainsi de venir soutenir deux de ses rameurs : Thibault Remy, engagé dans le quatre de couple poids léger U23 et Maxime Demontfaucon, dans la même discipline, mais en seniors A. "Je devais venir avec Anthony Lalande de l'ACLC, explique Nicolas Finez, mais il ne pouvait plus venir. J'en ai alors parlé aux seniors du club et trois ont accepté de relever le défi". Arnaud Blanc, Pierre Erbacher et Thibaut Cribier ont ainsi rejoint leur coach pour rallier Rotterdam. "Avec Thibaut on avait prévu de faire un road trip en vélo, précise Pierre, on a le temps avec trois mois de vacances, on a donc saisi l'opportunité que nous a proposée Nico". Les quatre compères ont commencé en juin à chercher des hébergements, à contacter les clubs d'aviron situés sur leur trajet ; le Cercle de l'aviron de Chalon, le Cercle nautique verdunois, les ont accueillis. Un parcours de 838 kilomètres réalisé en six jours, avec une arrivée à Rotterdam le mercredi 24 août vers 16 h. Chaque jour, ils alimentaient Facebook en photos et récits, des posts très suivis par Thibault Remy et Maxime Demontfaucon. "On a fait des étapes de 90 à 120 kilomètres par jour, explique Nicolas Finez, on était trois à pédaler et un conduisait un camion qu'on a pris pour le ravitaillement et pour le retour. Il n'y a que Pierre qui a fait deux étapes en entier, car il ne conduit pas". Un tirage au sort avait déterminé les tours de vélo que chacun devrait faire. "Le plus dur, c'était de commencer, raconte Thibaut, de prendre le relais durant le parcours, car les deux autres étaient chauds sur le vélo". Leur arrivée au pays du vélo, ils s'en souviendront : "C'était pénible, car les pistes cyclables sont mal indiquées, et elles sont beaucoup faites en pavé, ce n'est pas confortable". Leur devise : "l'aventure humaine". Après avoir fêté la médaille d'argent de Maxime Demontfaucon, ils ont repris la route pour Meyzieu, mais en camion cette fois-ci !

Aller sur les championnats en vélo, d'autres le font aussi, comme Alain Ceccon, président de l'Aviron club Lyon-Caluire, en tandem avec son épouse, qui étaient eux aussi à Amsterdam et qui se rendent de cette manière chaque année aux mondiaux U23. L'aviron, un sport où les déplacements deviennent de plus en plus écolos !

Tags associés

Equipe de France
Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies