Qui surveiller à Racice ?

Absents lors de la première étape de Coupe du Monde à Belgrade (Serbie), les Français effectuent à partir de vendredi leur première sortie internationale à Racice (République Tchèque) lors du Championnat d’Europe. La flotte tricolore, en préparation à Bellecin pour les hommes et à Aiguebelette pour les femmes, sera composée de 11 bateaux pour 24 rameurs et rameuses. Petit tour d’horizon des embarcations qu’il faudra surveiller…

 

Hommes toutes catégories

M2x

Les Lituaniens, médaillés d’argent à Rio sont en forme puisqu’ils sont repartis de Belgrade avec la médaille d’or. Cependant, la composition du bateau ne sera pas la même avec le changement d’un des deux rameurs issu du 4x vainqueur de WRC1. Les Suisses, deuxièmes à Belgrade, seront également à la recherche d’une performance tout comme les Polonais. La nouvelle association de Thibaut Verhoeven et Mickael Marteau dans cette catégorie sera à suivre et peut présenter de bonnes chances de monter sur le podium.

 

M1x

Hugo Boucheron, associé à Rio à Matthieu Androdias, prendra le départ seul durant cette compétition. Il affrontera les plus grands noms de la discipline comme le Tchèque Ondrej Synek, multi médaillé olympique et mondial (non présent à Belgrade) ou encore le Croate Damir Martin qui, à la surprise générale, s’est fait battre à Belgrade par le Suisse Nico Stahlberg. Gageons qu’Hugo fasse partie de la bataille comme Thibault Verhoven l’a fait l’an dernier sur ses sorties internationales et puisse se rapprocher du podium.

 

M2-

Les frères Onfroy donneront tout comme à leur habitude. Avec le nouveau record du bassin établi en mars à Cazaubon (record qui appartenait au talentueux duo Mortelette/Chardin), ils ont tout le potentiel pour se mêler au podium et marquer de leur empreinte, à leur tour, cette discipline.

Face à eux, on retrouve la nouvelle association britannique qui s’est imposée lors de la première étape de Coupe du Monde : Dawson et Rossiter. Mais surtout la paire italienne qui a surclassé les vices champions olympiques Sud-Africains et leurs homologues italiens médaillés de bronze à Rio de plus de 5 secondes lors de la RI de Piediluco. Les Tchèques à domicile, 7e à Rio et 3e il y un mois, auront à cœur de briller.

 

M4-

Tous les bateaux médaillés à Belgrade seront de nouveau présents. Les Britanniques, les Néerlandais et les Espagnols aligneront les mêmes compositions de bateaux. Ajoutons à cela le bateau italien, médaillé de bronze à Rio mais revu à 50% de l’effectif (incorporant les médaillés de bronze en 2- des JO de Rio). Les Français Edouard Jonville, Benoit Demey, Benoit Brunet et Julien Montet devront se faire une place parmi ces embarcations déjà bien rodées et montrer à nouveau le « savoir faire » de l’aviron français dans cette embarcation.

 

Hommes poids léger

LM2x

Évidemment, tous les yeux seront rivés sur la première sortie internationale de nos Français champions olympiques Jérémie Azou et Pierre Houin. L’embarcation tricolore est depuis quelques années ultra dominatrice et cherchera à défendre ses titres. Parmi les bateaux qui pourraient jouer les trouble-fête, on citera les 4 premiers de la Coupe du Monde I : les Britanniques, les Tchèques, les Polonais et la fratrie irlandaise que les Français ont laissée à Rio sans oublier les Italiens toujours présents dans cette discipline.

 

LM1x

Tous les favoris, à l’exception du Serbe, sont présents pour ce Championnat d’Europe. Ajouter à cela la participation en skiff d'un des rameurs du 2xPL norvégien médaillé de bronze à Rio et vous comprendrez que le plateau sera des plus relevés pour Stany Delayre. Ce dernier aura cependant à cœur de démontrer au niveau européen le niveau individuel français dont nous avons tous pu constater la densité à Cazaubon lors des Championnats de France bateaux courts.

 

LM2-

Guillaume Raineau et Vincent Faucheux auront à cœur de démontrer toute leur classe pour ramener une belle médaille lors de leur première sortie internationale.

Les Irlandais, vainqueurs lors de la première étape de Coupe du Monde, seront les hommes à battre. Sans oublier les Britanniques, multiples médaillés dans cette embarcation et les redoutables Italiens. Seuls les Danois, habitués de cette discipline, manquent à l’appel pour cette édition.

 

Femmes toutes catégories

W4x

Un bateau à surveiller de près côté tricolore puisqu’il regroupera les quatre rameuses présentes à Rio ; Hélène Lefebvre et Élodie Ravera (W2x à Rio) seront associées à Marie Le Nepvou et Noémie Kober (W2- à Rio). Elles affronteront les 3 bateaux médaillés à Belgrade : Pologne, Allemagne et Grande-Bretagne. Les Françaises ont toutes les qualités pour aller se mêler à la bagarre et monter sur le podium. À surveiller également les Ukrainiennes, quatrièmes à Rio, qui s’alignent avec seulement un changement de rameuse.

 

W2x

Les cartes sont rebattues pour cette nouvelle saison puisque tous les deux de couple ont été remaniés dans la quasi totalité des nations. Les Néerlandaises qui ont terminé deuxièmes à Belgrade endossent du coup le maillot de leader pour ce Championnat d’Europe. De leur côté, Flavie Bahuaud et Julie Voirin prendront leurs repères dans cette première sortie internationale tricolore.

 

W2-

En l’absence des doubles championnes olympiques Helen Glover et Heather Stanning, la Grande-Bretagne a envoyé deux nouvelles rameuses à la Coupe du Monde I, Karen Bennett et Holly Norton. Le duo n’a pas déçu en remportant l’or à Belgrade pour la WRC1. Elles seront maintenant à la conquête d’un titre européen. Il faudra également surveiller le bateau danois, médaillé de bronze à Rio mais recomposé qu’à 50% sans oublier les Roumaines avec la très expérimentée Laura Opréa associée à la championne du Monde juniors 2014 en deux sans barreur. Nos Françaises, Claire Chanut et Léa Duret, championnes de France à Cazaubon dans cette embarcation tenteront d’accrocher les meilleures.

 

Femmes poids léger

LW2x

La France alignera une nouvelle et très prometteuse embarcation dans cette catégorie. La jeune mais déjà expérimentée Laura Tarantola qui avait été alignée à la régate de qualification olympique de Lucerne l’année dernière dans un bateau toutes catégories sera associée à la talentueuse Claire Bové qui sort cette saison de la catégorie junior. Elles affronteront la Pologne et la Grande-Bretagne, respectivement première et deuxième à Belgrade. Seront également à surveiller les Roumaines mais surtout les Néerlandaises dont une des deux membres est médaillée d’or à Rio cet été.

 

Consulter le trombinoscope de l'équipe de France ainsi que le programme prévisionnel

Abonnez-vous à la nouvelle page Facebook des Equipes de France

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies