• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Des supporters toujours présents, même à 1 800 kilomètres de l'Hexagone
Des supporters toujours présents, même à 1 800 kilomètres de l'Hexagone

L'aventure avait commencé à Plovdiv en 2015, déjà pour les mondiaux U23. Deux ans plus tard, la ferveur bleu blanc rouge était toujours aussi vivante au bord du bassin bulgare.

 

L'initiative paraissait folle, mais elle avait reçu un bel accueil à Plovdiv lorsque le club des supporters de l'équipe de France d'aviron s'est constitué, à l'initiative de Médias Aviron de quelques familles de rameurs lyonnais. A Aiguebelette, ce fut l'apogée avec, dans le public, de nombreuses personnes portant le polo aux couleurs du club. En 2016, à Rotterdam, le programme chargé, l'alternance entre les trois championnats et des installations qui se prêtaient moins aux regroupements avaient quelque peu essoufflé le mouvement, même si les supporters avaient su se retrouver pour encourager les rameurs et rameuses français pendant leurs courses.

Peut-être fallait-il revenir à Plovdiv, là où tout avait commencé, pour donner un second souffle à l'engouement, au plaisir de se retrouver et de partager des moments ensemble… Les retrouvailles, le premier jour de la compétition, sont là pour le confirmer. On se serait presque cru 2 ans en arrière. Avec les mêmes visages, mais aussi de nouveaux qui ont rejoint la joyeuse bande et ont enfilé le traditionnel polo et la casquette arborant la pelle bleu blanc rouge. Parents de rameurs, ils ne réservent pas leur soutien à leur enfant, frère, sœur mais le crient volontiers, sans différence, à toute l'équipe de France.

Le changement de configuration des lieux a cependant changé les habitudes des supporters. En 2015, ils étaient ainsi, jusqu'aux jours des finales, installés le long de la berge, cette année occupée par la zone protocolaire et le cheminement du véhicule des commentateurs qui suit les courses. Mais ils ont su s'adapter, et se sont repliés à la terrasse d'un café à proximité de la tribune, se levant à chaque fois qu'un bateau français passe devant eux en course, brandissant des drapeaux tricolores, criant des encouragements à destination de nos athlètes dans l'effort de fin de parcours. Petit débriefing à mi-journée autour d'un verre, repas en commun le soir dans un restaurant de Plovdiv, la convivialité est le maître-mot du club.

Avec les finales B et A qui vont débuter à Plovdiv, on devrait sans aucun doute les entendre crier leurs encouragements et, si l'or est au bout des 2 000 mètres, venir entonner la Marseillaise les larmes de bonheur aux yeux.

Tags associés

Vie Fédérale
Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies