• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Mondiaux 2017 : une première pour le duo Azou-Houin
Mondiaux 2017 : une première pour le duo Azou-Houin

Et de trois ! Celle-ci était certes plutôt attendue, mais les deux rameurs l'ont pleinement savourée à sa juste valeur. Pierre Houin et Jérémie Azou ont décroché l'or mondial aujourd'hui à Sarasota.

 

Le grand schelem du deux de couple poids léger français

Traditionnellement, un équipage va construire son palmarès et son histoire étape après étape, en se dirigeant vers le sommet de son sport : le titre olympique. Mais dans le cas du double poids léger, c'est sur ce Graal, conquis à Rio, qu'ils ont bâti leur parcours. Cette première, même si c'est bien souvent la pierre angulaire d'une carrière, ne leur a toutefois pas suffi. Championnats d'Europe, coupe du monde... Il leur manquait ce titre mondial ensemble pour compléter le tableau de leur collaboration, actée à Lucerne il y a un peu plus d'un an. Dans le circuit des compétitions mondiales et européennes, ils n'ont encaissé aucune défaite. La finale de ce matin n'allait pas constituer une exception à la règle : le deux de couple poids léger est le bateau à abattre, mais reste invaincu. Et pourtant, les attaques furent nombreuses durant le parcours, venant principalement des Italiens dont l'objectif était de passer la pointe devant aux 1 000 mètres. "Les Chinois les poussaient pas mal, commente Pierre Houin, il a fallu les contenir, mais je les ai sentis moins accrocheurs que je ne l'aurais pensé. Dès qu'on voulait relancer, on grattait l'espace nécessaire". En effet, à chaque attaque, l'équipage tricolore répliquait par une nouvelle relance. Verdict final : victoire avec deux secondes d'avance. "C'est le tarif habituel", souriait le Toulois. "Ce fut une super course, ajoute Jérémie Azou, on a senti les Italiens dans le troisième 500 qui voulaient remonter, mais on a fait ce qu'on a voulu". En à peine plus d'un an, les deux coéquipiers auront remporté tous les titres que le monde de l'aviron peut offrir. L'objectif : en conquérir plusieurs de chaque !

 

La finale A du deux sans barreur promettait un affrontement de tous bords, entre des bateaux qui prétendaient tous au podium, et l'affrontement a bien eu lieu. Pour Valentin Onfroy, les Croates étaient intouchables. Et pourtant, ce ne fut pas le cas : dans les derniers mètres de la course, les frères Sinkovic se sont fait damer le pion par les Italiens, et n'ont décroché que l'argent. Les Français ont quant à eux conservé leur quatrième position du ponton de départ jusqu'à la ligne d'arrivée. Les marches de la boite étaient aujourd'hui trop difficiles à atteindre, avec des adversaires qui se situaient un cran au-dessus d'eux. Une quatrième place dont ils ont envie de se servir pour ne plus avoir à revivre ça. On peut néanmoins souligner leur beau parcours lors des précédentes échéances internationales.

 

C'est par les finales B que la journée avait débuté sur le plan d'eau du Nathan Benderson park, devant une foule encore plus imposante que la veille.

Laura Tarantola et Claire Bové étaient les premières tricolores à prendre le départ de leur finale B. Une course de classement en deux de couple poids léger, dont l'engagement est révélateur des forces en présence. Les Françaises ont remporté la course devant l'équipage italien, avec 30 centièmes d'avance. Un 7e rang mondial pour un équipage prometteur.

Les quatre ont ensuite pris le relais. Benoît Demey, Benoît Brunet, Julien Montet et Edouard Jonville étaient en tête jusqu'à mi-parcours, avant de céder le leadership à l'Espagne et de plier face aux attaques canadiennes. Ils terminent à la troisième place de la finale B du quatre sans barreur masculin.

Côté dames, Alice Mayne, Adèle Brosse, Pauline Bugnard et Flavie Bahuaud ont terminé à la sixième place de la finale B.

En quatre de couple, Julie Voirin, Margaux Bailleul, Noémie Kober et Marie Le Nepvou étaient en tête au passage des 500 premiers mètres mais n'ont pas pu résister à la concurrence pour terminer à la troisième place de cette finale B.

Dernière finale B de la matinée, celle du quatre de couple masculin. Une course mal engagée pour les tricolores qui pointaient à la sixième place à mi-parcours. Comme lors de leurs précédentes courses, ils ont effectué une belle remontée et terminent troisièmes. 9e rang mondial pour Mickaël Marteau, Albéric Cormerais, Bastien Quiqueret et Maxime Ducret.

Consulter la totalité des résultats et des startlists

Regarder les photos du jour

S'abonner à la page Facebook des équipes de France

 

Le programme tricolore du Dimanche 1er Octobre (dernière journée)

  • 8h50 : Finale B du PR1 M1x
  • 10h27 : Finale A du W2x
  • 10h42 : Finale A du M2x

Attention +6h en France !

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies