• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Coupe du Monde II : 4 médailles pour la France !
Coupe du Monde II : 4 médailles pour la France !

4 médailles pour la France lors de cette Coupe du Monde après 3 médailles pour l'équipe para-aviron hier et une troisième place aujourd'hui pour les frères Onfroy. Cette deuxième étape, qui se déroulait ce week-end à Linz, aura permis à l'équipe de France d'évaluer le niveau de la concurrence.

 

Une troisième place pour les frères Onfroy 

Théophile et Valentin Onfroy remportent donc une belle médaille de bronze, se retrouvant 3ème derrière les Tchèques et les Croates. Samuel Barathay a d’ailleurs été surpris par la progression des concurrents : « Les Tchèques font vraiment une belle course. Ils ont bien progressé, comme nous. Nous assisterons à de belles batailles lors des prochaines dates internationales ». Le chef de secteur est content du résultat et c’est de bon augure pour la suite. « Cette finale leur a permis d’être au contact des meilleurs ». Avec le sourire, les frères Onfroy finissent en beauté leur coupe du monde. « On est satisfaits, on est tombés sur de bons concurrents ». En effet, ils se retrouvent une nouvelle fois face aux Croates : « Peut-être qu’on arrivera à mettre notre pointe devant la prochaine fois, on va bosser pour ! ». Une 2ème étape de coupe du monde qu’ils attendaient avec impatience, donc ! « C’est plaisant d’avoir une médaille en coupe du monde, cette compétition on l’attendait depuis Cazaubon ! » conclut Valentin.

Résultats : CZE / CRO1 / FRA1 / BLR / GBR2 / HUN

 

Thomas Baroukh et Pierre Houin, le nouveau double poids léger, passe très près du podium avec une 4ème place. Et le chef de secteur reste positif : « Je pense que c’est prometteur. Face à nous, il n’y avait que des bateaux qui ont 40 parcours derrière eux ». Les principaux intéressés font aussi un bilan positif de leur course en finale A, malgré la frustration de l’arrivée, comme nous l’explique Pierre Houin : « À chaud, c’est la frustration de rater un podium à pas grand chose. Thomas m’avait demandé ce que j’attendais en arrivant ici et je lui avais répondu que le minimum serait de participer à une finale et d’en être acteur, ça montrerait qu’on est dans le coup ». Et c’est ce qu’on fait nos deux athlètes français. Avec peu de kilomètres au compteur ensemble, ce double est le bateau ayant la plus grande marge de progression dans sa catégorie. « On est venus pour prendre nos repères et on bosse pour les mondiaux et les jeux ! ». Thomas Baroukh, mitigé sur sa course d’hier, a récupéré ses sensations : « Sensations très agréables sur le début de parcours, un peu moins sur la fin parce qu’on sent qu’on se cherche. Mais ce petit truc qui fera la différence n’est pas loin ». Nous les retrouverons donc avec impatience pour la 3ème étape de coupe du monde dans 3 semaines. « C’est un bon week-end, on rentre à la maison et on se retrouve dans 1 semaine et demi pour bosser et aller à Lucerne, pour envoyer ! ».

Résultats : ITA1 / NOR / BEL / FRA1 / POL / NZL

 

Enfin, le double TC, qui avait fait de bons parcours jusque là, n’a malheureusement pas eu la possibilité de se hisser en tête de classement, il finit 5ème. Samuel Barathay le sait : « Ils ont le physique pour être dans la bataille », mais la concurrence était bien présente. Pour la suite, il sera nécessaire d’appréhender les courses comme les demi-finales d’hier, pense le chef de secteur. Affaire à suivre donc de près pour Hugo Boucheron et Matthieu Androdias !

Résultats : GBR / GER / SUI / NZL / FRA / ITA

 

Les petites finales 

Thibaud et Guillaume Turlan terminent 6ème de leur finale en 2-. Le chef de secteur explique que c’est un peu décevant surtout derrière les Autrichiens. Certes, mais « ils se sont mis en entrainement en 2- un peu tard donc avec le stage terminal, ils vont pouvoir reprendre confiance. »

Le 4-, arrivé en bord à bord avec l’Italie, se place 4ème de sa finale. « Ils se font avoir sur les 200 derniers mètres par les Italiens », Samuel Barathay souligne le fait que depuis début mai le bateau se cherche puisque les coéquipiers de cet équipage ont changé trois fois l’ordre des places. Face aux gros équipages concurrents, les garçons tiennent mais il leur faudra plus de relâchement afin d’élever la cadence. « Un week-end positif » conclut-il pour ce bateau. 

Le 4X, mitigé au niveau des sensations hier, termine 5ème. Avec une préparation compliquée, puisque Mickaël Marteau n’était pas présent lors du stage, le bateau prend du temps à se mettre en place. « C’est normal. Maintenant que Mickael est là, le bateau va pouvoir bien travailler pour poursuivre jusqu’à Lucerne »

Enfin, le skiffeur Thibaut Verhoeven termine 9ème de cette coupe du monde, quatre places récupérées, donc, depuis l’année dernière. Son chef de secteur rassure : « Il fait une bonne course, il est en forme, plus reposé. Il fait de bons parcours. Il arrive à sentir qu’il est capable de redonner de la vitesse à son bateau. ».

 

Un bilan plutôt positif en cette fin de deuxième coupe du monde !

Samuel Barathay insiste : « Ce n’est que la première régate internationale ». Pour une première participation, les bateaux phares se sont placés. Pour les bateaux dits « longs », c’est de bon augure : « Avec un 4- qui rate de justesse la A face à des rameurs qui finissent 4ème aujourd’hui en grande finale et un 4X qui n’a pas eu un entraînement normal »

Nous retrouverons donc cette équipe masculine à Lucerne, en Suisse dans 3 semaines pour la 3ème et dernière étape de coupe du monde avec les mêmes équipages que ceux présentés ce week-end à Linz.

 

Bravo à tous nos rameurs français !

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies