• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Lucerne : déjà sept bateaux français en demi-finales !
Lucerne : déjà sept bateaux français en demi-finales !

Vendredi 13 juillet, début des hostilités.

Ce matin, les rameuses et rameurs de 37 nations ont pris possession des mythiques eaux du Rotsee pour les séries de la dernière manche de coupe du monde. Certains bateaux tricolores ont gagné d'emblée leur qualification pour les demi-finales. Pour d'autres, il a fallu passer par une course supplémentaire : les quarts de finale et les repêchages. 

Valentin et Théophile Onfroy avaient bien commencé la journée en remportant leur série en début de matinée. Ils ont continué dans leur lancée l'après-midi, en remportant également leur quart de finale devant les paires irlandaise et néerlandaise qui ont, elles aussi, franchi le cap et décroché leur sésame pour la suite de la compétition : la demi-finale demain en début d'après-midi. Une course qu'ils ont menée de bout en bout, sans jamais céder de terrain à la concurrence, hormis en fin de parcours lorsque leur avance leur assurait, quoi qu'il arrive, la victoire.

Hélène Lefebvre et Élodie Ravera-Scaramozzino étaient parties dans l'esprit de faire une grosse course, se basant sur leur point fort : le départ. "Il y a un aspect psychologique, explique Hélène Lefebvre, celui de montrer qu'on est là pour la gagne". À mi-parcours, elles ont fait un premier bilan : "On a vu que les Néo-Zélandaises étaient parties loin devant, commente Élodie Ravera, on était bord à bord avec les Canadiennes et on a lancé l'enlevage". Une stratégie payante puisqu'elles ont terminé à la deuxième place et ont décroché leur place en demi-finale. Le duo, reformé après la première étape de coupe du monde, a retrouvé ses automatismes, même si les deux rameuses avouent encore manquer de kilomètres. "Notre dernière course ensemble remonte à Sarasota, conclut Hélène Lefebvre, ça manque encore un peu de maturité, mais on a su se retrouver".

Avoir dans sa série les bateaux favoris du week-end, voilà qui pourrait inquiéter. Mais à l'inverse, c'est plutôt ce qui a motivé Hugo Boucheron et Matthieu Androdias ce matin en série, dans une composition inversée qu'ils n'avaient pas retentée depuis les Jeux de Rio. "Nous sommes sortis de Linz très mitigés, commente Matthieu Androdias, et changer de composition nous avait apporté un déclic". Les Français terminent ainsi deuxièmes de leur série et passent en demi-finale, avec le deuxième temps de la catégorie. "On se méfie des temps sur ce genre de parcours, mais on est plutôt dans le coup". Ca semble à nouveau coller dans le deux de couple qui va maintenant pouvoir monter en puissance sur ses prochaines courses.

Ils sont contents d'être à Lucerne, après les péripéties dans leur préparation. Bastien Quiqueret et Hugo Quemener ont pour objectif de prendre des informations ; ils réalisaient ici leur premier parcours depuis les piges de Bellecin et ont en tête les prochains mondiaux U23 à Poznan dans deux semaines. Une bonne première course justement ce matin, avec une troisième place à l'arrivée qui les envoie en demi-finale. "On a eu du mal à poser notre geste dans le 1 000 du milieu, commente Hugo Quemener, mais on va tenter de corriger ça sur les demies". Une présence à Lucerne qui leur apporte de l'expérience. "Cela nous avait servi l'an passé avec Maxime Ducret à Poznan, ajoute Bastien Quiqueret, et notre objectif avec Hugo c'est le titre en moins de 23".

Le quatre sans barreur a lui aussi gagné le précieux sésame pour la suite de la compétition ce matin, en terminant troisième de sa série. Une position qu'ils ont conservée du début à la fin de la course, dominée par les équipages allemand et russe. De féroces concurrents que Benoît Demey, Édouard Jonville, Sean Vedrinelle et Benoît Brunet retrouveront dans les prochains parcours de cette coupe du monde, notamment en demi-finale demain.

Pierre Houin et Thomas Baroukh sont eux aussi passés en demi-finale du deux de couple poids léger, terminant à la deuxième place de leur série. Une course que les trois principaux protagonistes ont terminée dans la même demi-seconde ! Troisièmes au passage des premiers 500, les deux Français ont su grappiller au fur et à mesure de la course, pour être en tête au passage des 1 500 mètres de course. Mais ils n'ont pas pu contenir les assauts du double allemand, parvenant néanmoins à résister aux Canadiens qui ont terminé derrière eux avec 23 centièmes d'écart. Suite de l'aventure sur le Rotsee demain après-midi.

Ce matin, Thibaut Verhoeven avait décroché son ticket pour les quarts de finale avec une belle deuxième place en série. Cet après-midi, c'est son ticket pour la demi-finale qu'il est parvenu à remporter, s'inscrivant dans le trio de tête dès le départ pour passer la ligne en troisième position, sans craindre les attaques trop tardives du skiffeur australien.

 

Pour les autres embarcations encore en course à la qualification, c'est demain que se jouera leur sort.

Les deux sans barreur féminins de Flavie Bahuaud et Marie Le Nepvou d'une part, et de Julie Voirin et Alice Mayne d'autre part, n'ont pas réussi à décrocher le seul ticket pour la finale A dans leur série respective. Elles seront donc alignées en repêchages demain en début d'après-midi.

Une seule place qualificative également en série du quatre de couple féminin, et la course dans laquelle étaient engagées Violaine Aernoudts, Camille Juillet, Noémie Kober et Marie Jacquet a été remportée par l'embarcation chinoise. Elles courront le repêchage demain à 15 h 25.

Dans la course suivante, c'est le quatre de couple masculin qui courra son repêchage pour tenter d'accéder à la grande finale. Mickaël Marteau, Albéric Cormerais, Romuald Thomas et Maxime Ducret ont terminé à la quatrième place d'une série dominée par les Polonais et les Lituaniens.

 

Demain à 9 h 40, Julien Montet et Maxence Tollet courront en finale E. Ils ont terminé à la cinquième place de leur série et leur temps ne leur a pas permis de passer en quart de finale.

À 10 h 40, on retrouvera en finale C le deux de couple poids léger de Thibault Colard et Benjamin David. Cinquièmes en série ce matin, ils ont terminé quatrième de leur repêchage cet après-midi.

 

Laura Tarantola et Claire Bové devaient terminer premières de la série pour entrer en finale A. Mais les Polonaises ont tué la course d'entrée de jeu, et les jeunes tricolores n'ont pas réussi à maintenir leur deuxième position face aux attaques du bateau suisse. Mais l'aventure à Lucerne va s'arrêter là pour elles : le bateau ayant dû déclarer forfait pour raisons médicales.

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies