• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Premières qualifications en finales A pour les Bleus
Premières qualifications en finales A pour les Bleus

Les derniers équipages tricolores sont entrés en compétition aujourd'hui à Poznan, et les bateaux en repêchage suite aux courses d'hier ont tous validé leur participation à la suite de la compétition, dont certains pour les finales A de samedi.

Passer les étapes pour accéder à la grande finale.

Première série ce matin sur le lac Malta, celle du deux de couple féminin dans laquelle figuraient Margaux Bailleul et Anne-Sophie Marzin. Une course annoncée comme très relevée avec de sérieuses clientes comme les Néo-Zélandaises et les Britanniques. Ces dernières sont parties en tête et ont conservé le leadership. Les deux tricolores ont pris la deuxième place d'entrée de jeu et ont contenu les attaques de la concurrence, se qualifiant pour les demi-finales. "Nous sommes parties fort, commente Margaux Bailleul, il fallait les tenir au train et c'est ce que nous avons fait. On a pu poser notre rythme et faire la course pour nous". Les deux coéquipières reconnaissent que leur expérience en A (l'an passé à Sarasota pour Margaux Bailleul et en coupe du monde à Belgrade pour Anne-Sophie Marzin) est un plus. "Ca nous apporte l'esprit d'équipe, ajoute Margaux, on apprend l'une sur l'autre".

Lou Lamarque, Loanne Guivarc'h, Aurélie Morizot et Marion Colard ont su apprendre de leur parcours en série hier, affichant un investissement sans faille dans leur travail. En tête jusqu'au passage des 1 500 mètres, elles ont cédé le leadership aux Allemandes mais la deuxième place leur a ouvert les portes de la finale A. "Leur troisième 500 était difficile hier, note leur entraîneur Maxime Goisset, mais elles ont fait une course plus pleine aujourd'hui, plus engagée. C'est un bon parcours de travail. On va continuer à travailler demain sur l'enlevage ; elles ont vu que tout est possible, on va trouver des solutions pour réaliser une meilleure fin de parcours".

Paul Tixier, Ivan Bové, Léo Grandsire et Andréas Kabir étaient mal partis ce matin, en repêchage du quatre de couple poids léger. Une faiblesse qu'ils admettent et s'emploient à corriger, mais ils ont pu compter sur leur pugnacité et ont remonté leur retard sur la concurrence pour pointer à la deuxième place au passage des 1 000 mètres. Un deuxième 1 000 intense leur a permis de décrocher leur ticket pour la finale A samedi en fin de journée. "Comme d'habitude on part derrière, commente Paul Tixier, on se fait surprendre. On est remontés mais, si on fait une bonne première partie de parcours, on est capables d'être devant". Un travail que les tricolores vont maintenant s'atteler à mener à bout pour leur grande finale où tous les compteurs seront remis à zéro.

Dernière course pour les Français en début d'après-midi, le repêchage du skiff masculin pour Alban Couturier. Le Lyonnais a réalisé un parcours sans fautes, tout en maîtrise sans jamais avoir été véritablement inquiété par ses concurrents. Il a remporté sa course avec une confortable avance et se qualifie pour les quarts de finale demain matin.

Les embarcations en repêchages.

Bastien Quiqueret et Hugo Quemener avaient de sérieux adversaires contre eux dans leur série ce matin. Ce sont les Grecs et les Néerlandais qui se sont affrontés en tête de parcours et ont décroché les deux places qualificatives pour les demi-finales. Troisièmes, les deux Français devront passer par les repêchages demain vers 10 h.

Une catégorie très dense que celle du quatre de couple masculin. Hadrien Godé, Alexandre Cordonnier, Dorian Morvan et Thomas Cousin ne sont pas parvenus à s'accrocher à la tête de course et ont terminé quatrièmes. Ils passeront par les repêchages demain en fin de matinée.

Pauline Lotti, Sandie Weber, Audrey Feutrie, Adèle Brosse, Emma Cornelis, Juliette Lequeux, Camille Loisel, Emma Lunatti (barreuse : Agathe Maupoux) couraient contre des grosses écuries du huit. Cinquièmes de leur série, elles devront passer par les repêchages demain à 11 h 50.

Un seul ticket pour la finale A dans chaque série du huit masculin. Tristan Lautrette, Etienne Juillet, Stanislas Desgrippes, Esteban Catoul, Charlélie Rubio, Nathan Givort, Nicolas Stender, Téo Rayet (barreur : Louis Crespy) nous ont offert une belle course et n'ont rien lâché, tentant tout jusqu'au bout du parcours, mais c'est le huit néerlandais qui s'est qualifié pour la finale. Les Français ont une belle carte à jouer demain en repêchages vers midi.

Agathe Denis n'a finalement pas pu prendre part à la compétition en skiff poids léger. La jeune rameuse n'a pas pu passer l'épreuve de la pesée pour 100 grammes.

Repêchages, quarts de finales et premières demi-finales sont au menu du clan français demain à Poznan. Une journée qui s'annonce riche en émotions avec des supporters de plus en plus nombreux sur les bords du lac Malta.

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies