• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Nouvelles qualifications en demi-finales pour les Bleus
Nouvelles qualifications en demi-finales pour les Bleus

Au terme de cette troisième journée, le bilan des équipages tricolore s'est enrichi de trois nouveaux accessits en demi-finales et d'une place en finale.

 

Des entrées pour la demi-finale

Bastien Quiqueret et Hugo Quemener ont apporté au clan français la première bonne nouvelle de la journée. Les deux coéquipiers nous ont proposé aujourd'hui en repêchage du deux de couple, une course radicalement différente de celle de la veille. "On était isolés, explique Bastien Quiqueret, on a trop regardé les autres et on n'a pas assez pensé à nous. Il fallait que l'on applique ce qu'on a su faire tout l'hiver". Une erreur rectifiée aujourd'hui avec un départ canon. Leaders incontestables tout au long du parcours, ils se sont imposés avec une confortable avance. "On a remédié à ce qui allait mal, ajoute Hugo Quemener, on a tué la course d'entrée de jeu ; cela nous a permis de faire un parcours de travail, de se mettre bien en place pour préparer la demi-finale de demain". Rendez-vous avec eux demain à 12 h 42.

Hugo Beurey continue son bonhomme de chemin, mais un bonhomme de chemin tonitruant. La concurrence se resserre mais le jeune Nancéien poursuit sa route dans ces championnats en remportant ce matin son quart de finale. Le skiffeur poids léger, plutôt puncheur comme un certain Pierre Houin, est parti fort et a survolé sa course, laissant le Grec remonter en fin de parcours pour se jauger face à ses adversaires. "J'ai fait un gros premier 1 000, après cinq coups j'avais déjà une longueur d'avance ; puis je me suis économisé. Demain ce ne sera pas pareil". Son principal adversaire à Poznan, le Brésilien champion du monde en titre. Prochaine étape la demi-finale demain en fin de matinée.

C'est un beau cadeau d'anniversaire que s'est fait Thomas Cousin, avec ses coéquipiers Hadrien Godé, Alexandre Cordonnier et Dorian Morvan. Seuls les trois premiers du repêchage pourraient courir la demi-finale, contrat rempli pour le bateau tricolore qui termine en troisième position. "On a réussi à se reprendre sur le deuxième 1 000, commente Thomas Cousin, on a rempli l'objectif de la journée. Le bassin était compliqué et ce n'était pas agréable. On pêche encore un peu dans la réalisation, mais quand on se remet en phase, on peut avoir les autres". Les quatre compères sont motivés pour accomplir une grosse demi-finale demain en début d'après-midi.

 

Retour sur la qualification en A des frères Turlan

Thibaud et Guillaume Turlan nous avaient fait peur en début de série avant-hier, ils ont rassuré le public tricolore en effectuant un départ dont ils ont le secret et se sont placés en tête de course, à la bagarre avec des Polonais qui au final n'ont pas pu se qualifier. "On a été surpris par les conditions, commentent les deux frères, avec un gros vent contre. On a fait le premier 1 000 en tête et ensuite on s'est mis devant sans rien faire de plus et on a laissé les choses se décanter". Une victoire qui leur garantit une bonne ligne d'eau en finale A samedi à 17 h 20 dans laquelle ils retrouveront les paires sud-africaine, allemande et roumaine, les principaux équipages concurrents dans ces championnats.

 

Les 8+ en Finale B, Alban Couturier en Finale C

Pauline Lotti, Sandie Weber, Audrey Feutrie, Adèle Brosse, Emma Cornelis, Juliette Lequeux, Camille Loisel, Emma Lunatti et leur barreuse Agathe Maupoux étaient alignées en repêchage du huit féminin face à de grosses nations de la discipline. Le défi à relever était trop important et les jeunes rameuses tricolores ont terminé à la cinquième place. Ce sera donc une finale B pour elle dimanche matin à 10 h 05.

Même combat pour Tristan Lautrette, Etienne Juillet, Stanislas Desgrippes, Esteban Catoul, Charlélie Rubio, Nathan Givort, Nicolas Stender, Téo Rayet et leur barreur Louis Crespy en repêchage du huit masculin. Les rameurs français se sont engagés dans la bagarre mais n'ont pas pu venir à bout des deux équipages favoris et ont terminé à la troisième place. Ils courront en finale B dimanche matin à 10 h 10.

Aligné le matin en quart de finale du skiff masculin, Alban Couturier n'a pas pu réitérer la même performance qu'hier en repêchage et a terminé à la quatrième place, synonyme de demi-finale C/D cet après-midi. A la bagarre avec le Suédois, il a terminé à la troisième place et terminera son parcours à Poznan en finale C demain à 10 h 30.

Sur les dix bateaux français engagés dans ces championnats, sept sont encore dans la course. De beaux affrontements en perspective sur le lac Malta, sous les encouragements des supporters tricolores dont les rangs augmentent chaque jour.

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies