• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Duisbourg : première sortie internationale pour les bateaux tricolores
Duisbourg : première sortie internationale pour les bateaux tricolores

Direction l'Allemagne ce week-end pour une partie de la flotte française

À l'instar de plusieurs autres nations européennes majeures, la France a choisi de prendre part à la régate de Duisbourg ce week-end plutôt qu'à la première étape de coupe du monde. Une décision prise au regard d'un déplacement moins long vers l'Allemagne que vers la Bulgarie. Les athlètes ont passé une semaine de stage à préparer les équipages dans le Jura à Bellecin pour les hommes, et, à Vaires-sur-Marne pour le secteur féminin. Les rameuses ont ainsi eu l'occasion de découvrir les installations d'hébergement et de restauration du futur site olympique et de faire remonter les premières remarques.

 

Les premiers essais sur la scène internationale

La préparation avait démarré à Libourne, dès le surlendemain des championnats de France bateaux courts de Cazaubon, permettant ainsi d'établir les premières compositions.

Duisbourg sera non seulement l'occasion de premières confrontations internationales, mais aussi, de tester ces équipages. Chaque journée de compétition est indépendante de l'autre, permettant ainsi de mixer les compositions d'un jour sur l'autre, mais aussi les bateaux. Ainsi, deux doubles pourront courir en quatre de couple le lendemain. Une opportunité dont comptent bien profiter les chefs de secteurs Samuel Barathay et Christine Gossé pour jauger le niveau. Un programme qui a également séduit de nombreuses autres nations. Ainsi, ce rendez-vous qui ressemblera à une véritable coupe du monde, verra de nombreuses nations s'affronter : l'Allemagne bien sûr, mais aussi, la Suisse, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la République Tchèque… et même le Chili !

Côté engagés tricolores, ce sont surtout les rameuses et rameurs U23 qui sont concernés par cette première échéance de la saison. "Cela va permettre de tester les bateaux avant les mondiaux, commente Samuel Barathay, sur une régate où il y aura pas mal d'opposition avec beaucoup de nations présentes". Même constatation pour la cheffe de secteur féminin qui engage elle aussi l'intégralité de son groupe U23 et va chercher à composer les meilleures embarcations pour la saison. On pourra ainsi découvrir, le dimanche, un huit féminin composé des deux sans barreur et du quatre sans barreur qui auront couru le samedi. Côté masculin, le huit effectuera deux sorties.

Aux côtés des athlètes de moins de 23 ans, on retrouvera également une partie du groupe A. Chez les hommes, c'est tout d'abord la pointe qui s'alignera en Allemagne : les deux quatre sans barreur, ainsi que Valentin et Théophile Onfroy seront présents. La volonté de Samuel Barathay est de leur proposer des parcours et de l'adversité avant les championnats d'Europe. De même pour Thibaut Verhoeven qui sera lui aussi de la partie. Côté femmes, Christine Gossé va elle aussi tester à Duisbourg l'ossature du quatre de couple A qu'elle va présenter à Lucerne fin mai. Marie Le Nepvou et Noémie Kober seront également présentes en Allemagne : "Comme pour les frères Onfroy il s'agit de les remettre dans le bain international, commente la cheffe de secteur, elles n'ont pas eu de parcours depuis Cazaubon".

Duisbourg va ainsi permettre de récolter les premières informations sur une partie de la concurrence européenne, mais aussi sur les qualités des bateaux tricolores déjà composés et d'établir des pistes de travail précieuses pour les échéances à venir. 

 

Retrouvez les équipages qui s'aligneront à Duisbourg ce week-end dans le trombinoscope ci-dessous ! 

 

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies