• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Essen 2019 : Déjà quatre bateaux en finales A
Essen 2019 : Déjà quatre bateaux en finales A

Les Bleuets sont entrés dans la compétition à Essen. Une première journée dans des conditions exceptionnelles qui ont permis une première évaluation du niveau international.

Le ciel a été plus clément qu'annoncé ces derniers jours. Le Baldeneysee, lac qui abrite le bassin de compétition sur la rivière Ruhr, était calme lorsque les premières séries se sont élancées. Certains bateaux tricolores ont d'ores et déjà remporté leur place en grande finale, d'autres vont passer par les demi-finales demain matin.

La première à avoir gagné sa place en finale A est Clara Valinducq. Engagée en skiff suite à la blessure de Léane Maupin, la jeune Havraise a dominé sa course de bout en bout, remportant le seul ticket direct en série pour la grande finale de demain.

Margaux Petitjean, Noémie Aubert, Alice Leroux et Clara Schulte ont réalisé une belle prestation, sans jamais être véritablement inquiétées dans leur série du quatre de couple, menant la course et creusant l'écart au coup par coup, terminant premières du parcours. Direction la demie demain à 9 h 46.

Louis Ramos, Julien Viandier, Julien Zonderland et Victor Marcelot ont tenté de resserrer l'écart avec le bateau russe, leader de leur série du quatre de couple, mais sans succès. Pas de souci toutefois, leur deuxième place dans cette course leur vaut une place en demi-finale demain à 9 h 58.

 

D'autres tickets remportés

L'après-midi, en repêchages, plusieurs autres bateaux français sont venus s'ajouter à la liste des qualifiés.

Le quatre barré masculin de Louis Pruvost, Mathis Nottelet-Tollard, Simon Vandercoilden et Arnaud Buard, barré par Mathéo Allemand-Unal, a fait oublier sa troisième place de la matinée, reprenant le contrôle de la course à mi-parcours et franchissant la ligne d'arrivée en tête. Finale A demain à 12 h 36.

Romain Harat et Benjamin Haguenauer n'ont pas laissé le suspens s'installer. Ils la voulaient cette place en demi-finale, ils l'ont eue, en remportant leur repêchage avec la manière devant les Espagnols et les Suisses. On les retrouvera donc demain à 9 h 40.

Alexandre Barsse, Fergus Nevill, Pierre Minniti-Andrei et Maxime Vicot ont tenu la dragée haute aux Italiens, tenant bon, face à eux, avant de leur abandonner le leadership dans la dernière partie de la course. Mais leur deuxième place est suffisante pour leur ouvrir les portes de la finale A demain à 13 h 48.

Le quatre barré féminin courait pour l'attribution des lignes d'eau de la finale A. Eva Klimacek, Lou-Anne Caniard, Gwendoline Toutoux, Ombeline Lucas et leur barreuse Mathilde Varnet ont terminé à la troisième place, dans une catégorie qui compte cinq embarcations partantes. Rendez-vous demain à 12 h 26.

Victor Toston-Lamm, Nathan Nous, Clément Assier, Thomas Herscovici, Antoine Perdigal, Adrien Auber, Louis Chamorand et Tom Puybaraud (barreur : Cameron Domergue) se sont offert un duel avec le bateau ukrainien en repêchage du huit, pour décrocher le dernier ticket vers la finale A. Mais 40 centièmes de seconde les en séparent et ils ont terminé cinquièmes. Ils courront donc la finale B demain à 12 h 15.

 

Bilan de cette première journée 

Yannick Schulte, responsable du secteur jeunes, revient sur cette première journée de compétition à Essen. "Nous avons eu de belles conditions, nous en avons profité. Il s'agit d'une première sortie pour nos bateaux, on voit ce qu'ils peuvent faire, on voit leur niveau mais aussi celui de la concurrence européenne. Nos bateaux sont sur une bonne lancée, sauf le huit qui ira en finale B. Ils ont fait une bonne course mais il en aurait fallu une meilleure. C'est notre troisième bateau en pointe masculine. Pour les autres bateaux, il reste le passage par les demi-finales. Certains sont passés directement en finales A, et là ce seront d'autres courses ! Cela nous apporte beaucoup d'enseignements, les athlètes sont aussi là pour apprendre, et les conditions le permettent".

 

Les bateaux tricolores poursuivent donc leur aventure à Essen, avec encore de beaux affrontements en demi-finales demain matin, mais les Bleuets ont montré aujourd'hui qu'ils avaient de la ressource.

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies