• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • En route pour les mondiaux d'Aviron Indoor : Portrait#2 Caroline Delas
En route pour les mondiaux d'Aviron Indoor : Portrait#2 Caroline Delas

Les prochains championnats du monde d'Aviron Indoor auront lieu à Paris en février 2020. De l'élite de l'aviron, aux sportifs d'autres disciplines en passant par les passionnés de l'ergomètre, découvrez tous les mois le portrait d'un ou d'une athlète pratiquant la discipline.
 

Pouvez-vous vous présenter ? 

Caroline Delas : J'ai 39 ans, je suis salariée en mairie mais surtout auto-entrepreneur pour pouvoir donner des cours particuliers (ou semi particulier en groupe de 3 personnes) aux rameurs ! Je concours dans la catégorie "TC" pour ne pas dire poids lourd ... et au sein de la tranche d'âge 30-39 ans! Mes performances sur rameur à Charléty : 2000m en 7'22.6 (1ère) et 1'39.8 sur 500m (2ème).
Je suis ancienne rameuse de niveau international (JO Athènes 2004) et j'ai eu le plaisir, l'honneur et le privilège d'avoir touché à toutes les disciplines de l'aviron (rivière, mer et maintenant indoor, qui se révèle être ma plus grande passion, je crois. Le plus beau souvenir de ma carrière, c’est la finale B des JO d'Athènes en double avec Gaelle Buniet ! C'est un moment que l’on ne peut pas vraiment expliquer... passer la ligne d'arrivée en première position, dans un bassin chaotique avec de la vague... mais la hargne de tout donner ! Une finale B gagnée, ça donne le frisson ! Même si le résultat final c'est 7ème aux JO d'Athènes, c'est la satisfaction d'avoir réussi à réaliser une belle finale B ! Il ne faut pas oublier qu'il faut déjà se qualifier pour accéder aux JO.

Mon plus gros défi : 100km sur le rameur... en 8h09m27s ! C'est vraiment long. Mais c'est aussi la satisfaction d'avoir été au bout du challenge, accompagnée par les proches, les amis... 

 

Pour vous, qu’est-ce que l’aviron indoor ?

C.D. : Ah l'aviron indoor ! vous voulez vraiment que je vous en parle?!? C'est l’une des plus belles inventions. Sans rire, pour moi c'est l'appareil cardio le plus complet. Alors surement que je ne suis pas objective, car depuis 1992 (j'avais alors 12 ans) je pratique l'aviron. Et dès mon plus jeune âge j'ai eu le droit de découvrir l'ergo dans toute sa splendeur. A l'époque je ramais sur un canal, qui était vidé une fois par an pour nettoyage ! Donc j'ai souvent eu affaire à l'ergo (outil d'entraînement et d'évaluation physique pour les compétiteurs de rivière). Mais jamais dans un esprit "contrainte" à en faire. Au contraire, j'aimais cela ! Peut-être parce que j'arrivais à m'exploiter et que les chiffres étaient corrects.
Plus tard, j'ai ramé à Reims. Là aussi, j'ai pu passer "quelques" heures à faire tourner la roue, à cause des contraintes climatiques. Et même si j'avais pour objectif de faire glisser un bateau (rameuse de haut niveau de 1998 à 2008) - et qu'à l'ergo on ne retrouve pas exactement les mêmes sensations- j'ai toujours pu travailler techniquement (et beaucoup sur le renforcement postural) sur le rameur ! 

Mais pour revenir au plus près de la question de départ, le rameur me passionne, car c'est un appareil qui permet d'exploiter 85% des muscles. Ultra complet, il permet aussi de faire des multiples exercices, tous plus funs et originaux les uns que les autres... Bref c'est mon dada ! En 2014, j'ai eu le privilège de participer à la première formation Avifit qui m'a d'autant plus passionnée pour le rameur. Depuis cette découverte, je n'ai de cesse de suivre à travers le monde (via les réseaux sociaux et internet) tout ce qui peut se faire avec le rameur.
 

Citez 3 raisons de pratiquer l’aviron indoor. 

C.D. : Tout d’abord, c’est une activité complète qu'on peut pratiquer chez soi, dans un club d'aviron ou dans une salle de sport.
L’indoor permet défis et challenges personnels, au niveau national (championnats de France) ou mondial (championnats du Monde)
Aussi, la communauté aviron indoor s’accroit avec le sentiment d'appartenance à un groupe (French Indoor Rowing Team).

 

Quand et comment êtes-vous arrivée à l’aviron indoor ?

C.D. : J'ai toujours baigné dans l'aviron indoor finalement... mais ma pratique s'est intensifiée après avoir fait la formation Avifit en 2014 ! A partir de là j'ai voué beaucoup de temps à la pratique de l'indoor. J'ai un rameur chez moi ce qui me facilite la tâche. Et depuis quelques mois je multiplie les occasions de transmettre ma passion. J'ai choisi de devenir auto-entrepreneur (en plus de mon emploi actuel) pour pouvoir donner des cours d'aviron indoor !
 

A quelle fréquence pratiquez-vous l’aviron indoor ?

C.D. : Je pratique en moyenne 5 séances/semaine... l'avantage du rameur c'est que même lorsqu'on a pas beaucoup de temps, on peut se caler une petite séance de 20min efficace ! Et pour moi, qui aie connu le haut niveau, j'ai "besoin" de faire quelque chose quotidiennement... 
 

Considérez-vous l’aviron indoor comme une activité physique complète, accessible ?

C.D. : Ramer c'est "facile" à apprendre sur un rameur. Le geste se décompose facilement sur la machine pour un apprentissage simplifié. Je pense que c'est tout à fait accessible ! De plus il y a de plus en plus de clubs Avifit ce qui facilite l'accès à la pratique également.
 

Pourquoi venez-vous vous confronter lors de championnats d’aviron indoor ?

C.D. : C'est l’un des gros objectifs de la saison indoor que de participer aux championnats de France. Pour moi qui suis ancienne rameuse de haut niveau, j'ai toujours connu la compétition, et l'après haut niveau a été difficile. On passe d'un statut avec la moitié de l'année en stage d'entraînement d'équipe de France pour revenir chez soi telle une âme en peine à chercher un but à sa vie... professionnellement c'est dur de trouver sa place. Donc l'aviron indoor m'a permis de continuer à m'entraîner pour aller "au charbon" et se frotter aux meilleurs... avec un objectif à atteindre chaque année (une place, un temps... tout est bon pour continuer d'avancer).
 

Les championnats du monde d’aviron indoor auront lieu à Paris en 2020. Quelle a été votre réaction ?

C.D. : C'est une nouvelle tellement « Oh My God ! ».
J'ai eu la chance d'aller à Boston en 2018 pour faire une fois dans ma vie le CRASH-B Sprints. C'était - jusqu'à que la FISA officialise un "vrai" championnat du monde indoor- la compétition référence de l'indoor ! Mais se déplacer jusqu'aux Etats-Unis pour une compétition mondiale ce n’est pas facile à organiser, car c'est à titre individuel que l'on choisit de s'inscrire. Il faut donc trouver des partenaires et des financements, c'est très prenant en temps. Alors l'annonce des championnats du monde 2020 à Paris c'est une aubaine pour les français qui sont nombreux à pratiquer la compétition (preuve en est de la dernière participation aux championnats de France) et c'est l'occasion de pouvoir vivre une grande compétition internationale à domicile. 

 

Pourquoi ceux qui vous lisent devraient participer ? 

C.D. : Parce que c'est Paris !!! Paris c'est la capitale, Paris c'est Paris 2024, les futurs JO ! Donc avoir un championnat du monde indoor à Paris c'est avoir la chance de pouvoir vivre la compétition internationale chez soi, dans une ville mythique ! C'est l'assurance d'avoir des compétiteurs de partout. Paris fait rêver, donc les étrangers pourront profiter cette parenthèse sportive pour venir découvrir Paris. Pour rien au monde je raterais cette occasion d'y participer.



Donnez-nous 3 adjectifs qualifiant les championnats d’Aviron Indoor :

C.D. : - Féérique(Paris c'est la féérie pour les étrangers) : il va falloir faire de l'organisation de ces championnats du monde LA référence des championnats du monde indoor!!! Et la FFA est en mesure de proposer quelque chose de magique pour toute la communauté indoor... et j'espère que tous les clubs et rameurs passionnés seront présents pour faire de ce rassemblement une réussite !
- Grandeur : (Paris c'est la démesure) dans la performance et l'évènement !
Mixte : compétition rassemblant diverses nations, catégories d'âge, de poids, des valides aux handis, des hommes et des femmes... C'est aussi ça Paris ! Et c'est ce que j'attends de ces championnats du monde ! Un événement pour le plus grand nombre.

 

 

English version below 


Could you introduce yourself ?

Caroline Delas : I’m 39, a city hall worker, but also self-employed so that I can teach rowing to individuals or small groups (3 people). I row in the “all categories”, which is a polite way to say “heavyweight”, and in the 30-39 years old age bracket.My best performance on a rower at Charléty: 2000m in 7'22.6 (first place) and 500m (second place). 
I am a former Olympic level athlete (Athenes 2004) and have had the pleasure, honor and privilege to try my hand at all rowing disciplines: river, sea, and now indoor, which I believe is my greatest passion.
My greatest memory: the B finals at the Athenes Olympic games as a team with Gaelle Buniet ! It’s hard to explain: crossing the finishing line in first position, in a chaotic pool, with hard waves, but also the rage to give it our all. Winning the B finals felt like quite the achievement. We only ended up 7thin the whole competition, but still have the satisfaction of our victory in the B finals. Let’s not forget how hard it is to qualify for the Olympics.

My biggest challenge: 100km on the rower, in 8 hours, 9 minutes and 27 seconds! It’s very long, but also extremely satisfying to have accomplished that, with the support of my family and friends.

 

What is indoor rowing to you?

C.D. : It’s just the best! Without joking, for me it’s the most complete cardio exercise. I’m probably not being objective, as I’ve been using them since I started practicing rowing in 1992. I was 12 back then, and had to use a rower every time the canal I practiced in was emptied for maintenance. It wasn’t a hassle to me. Quite the contrary, actually. I liked it, probably because it gave me the opportunity to surpass myself and because my times were good. Later on, I rowed in Reims, and spent many hours spinning the wheel there too, because of the local weather. And even if the objective was to improve my boat performance (high level athlete from 1998 to 2008), and that the rower doesn’t have the same feel as the real thing, I was always able to use it to improve technically, especially on the postural level.
But back to the question: I am passionate about indoor rowing, because it engages 85% of the muscles. It’s a complete body workout and allows for a lot of different exercises, all very fun and original. In a nutshell, It’s my thing!In 2014 I had the privilege to participate to the first Avifit training, which captured my interest as much as the rowing machine had in the past. I’ve been following everything about it ever since through social networks and the internet.

 

Give us three reasons to practice indoor rowing

  • It’s a complete exercise that can be practiced anywhere: at home, the gym, or the rowing club.
  • It’s a challenge at a personal level, as well as national or world level for those with a competitive spirit.
  • The indoor community is growing, and it’s a good feeling to belong (French Indoor Rowing Team).

 

When and how did you start practicing indoor rowing?

C.D. : I had been practicing indoor rowing since childhood, but I started doing a lot more of it after the Avifit training in 2014! From then on, I started devoting more time to it every day. I have a rowing machine at home which makes things easier. And for months now I’ve been having more opportunities to teach my passion to others. I chose to become self-employed on top of my current job to give lessons.

 

How often do you practice indoor rowing?

C.D. : I practice on average five times a week. The good thing with it is that even when you lack time you can usually arrange a quick 20 minutes’ session every day. And especially for me, a former world-level competitor, it’s important to exercise every day.

 

Do you think that indoor rowing is a complete and accessible physical activity?

C.D. : Rowing is easy to learn on a machine. The correct movement is easy to decompose and makes for easy learning. So I think it is highly accessible, not to mention there are more and more Avifit clubs.

 

Why do you compete in the indoor rowing championship?

C.D. : It’s one of the big objectives of the indoor rowing season. Especially for me, a former high-level rower, I have been competing since childhood, and retiring from high-level competition anymore has been hard for me. I left behind a leave a time of my life when I spent half a year training with the French national team, to get back home and look for a purpose in life. Professionally it was hard for me to find a place. So indoor rowing allowed me to keep training, stay in the race, and keep competing with the best, with a new objective every year, be it a step on the podium, a record to break, you name it! As long as it gets me to surpass myself.

 

The indoor rowing world championship will take place in Paris in 2020. What was your reaction?

C.D. : It’s such a great news!
I had the luck to go to Boston in 2018 for once in my life compete in the CRASH-B sprints. It had been – until the FISA creates an official indoor rowing championship – THE indoor rowing championship. But having to travel all the way to the US wasn’t easy to arrange. You can only enroll as a solo competitor; so you have to find partners, fundings… it’s very time-consuming.
So the 2020 championship taking place in Paris is a godsend for the already pretty large French indoor rowing community, as evidenced by the participation rate in the last France championship; plus it’s an opportunity to join in a world-level competition, at home.

 

Why should the people reading this feel the need to participate?

C.D. : Because PARIS! Paris is the capital… Paris is Paris 2024, the upcoming Olympics. The 2020 indoor championship taking place in Paris is the chance to live an international competition at home, in a legendary city. It’s the guarantee that competitors from all around the world will be there. Paris makes people dream, so it’s the opportunity for foreigners to enjoy visiting the city on top of the sport. I wouldn’t miss that chance for anything in the world.

 

Give us three adjectives to qualify the indoor rowing championship:

C.D. : - Magical. Paris is a fairly enchanting city to begin with, and the FFA is in the right spot to propose something magical to everyone with this championship, and make it the reference in the world of indoor rowing. I hope that all clubs and aficionados will be there to make it a success!
- Great, both because of the occasion, and in term of performance.
- Mixed: it’s the occasion to gather participants from all nations, age, weight category, men and women, handicapped and valid, because that’s also Paris. That’s what I expect from it: an event for everyone!

 

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies