Feu d'artifice sur le lac d'Auron
Dimanche 9 Juin

À l’instar du samedi, cette deuxième journée annonçait un programme dense, mais promettait d’être splendide au vu des finales qui étaient proposées. L’ensemble des titres de champions et championnes de France à décerner ont pu l’être dans des conditions optimales, si l’on excepte un vent contre modéré en fin de matinée. Point d’orgue des finales, les deux courses de huit ont été concourues sous un très beau soleil pour conclure ce week-end de championnats. Résumé des finales du dimanche : 

JUNIOR

J18F2x : Pas de souci pour Alice Leroux – Clara Schulte (Verdun CN) qui ont survolé cette finale comme elles l’avaient fait tout au long du week-end. Derrière cette domination sans partage de la catégorie, les bateaux de Thonon CA et Lorient a Scorff ont terminé la course dans cet ordre après s’être tirés la bourre durant tout le parcours. Petite déception pour l’embarcation havraise qui n’a pu faire mieux que quatrième de cette finale. 
Podium : 1. Verdun CN – 2. Thonon CA – 3. Lorient a Scorff 

J18F4- : Exceptionnellement courue à sept, cette finale nous a réservé une très belle lutte pour les places sur le podium. Au terme d’un superbe enlevage, l’équipage d’Aiguebelette ACL s’est envolé pour s’en aller glaner le titre de champion de France. Derrière le finish a été nettement plus serré et la photo a dû départager les poursuivantes entre elles. Le quatre des Bayonnaises a finalement pris la seconde place tandis que c’est l’Encouragement-SESN qui a décroché la médaille de bronze pour quelques centièmes, juste devant Compiègne SN.
Podium : 1. Aiguebelette ACL – 2. Aviron Bayonnais – 3. Encouragement-SESN

J18F4x : Après avoir remporté leur demi-finale hier, les Nancéennes ont assumé leur statut de favorites en décrochant le titre de championnes de France au terme d’une course très rapide. Les rameuses ont fait parler leur technique pour conserver une longueur d’avance sur leurs concurrentes, jusqu’à la ligne d’arrivée. Issus de la même demi-finale, les quatre de couple de Pont a Mousson, tout à l’extérieur, et de Meyzieu complètent le podium final. 
Podium : 1. Nancy SN – 2. Pont a Mousson SN – 3. Meyzieu Av

J18F8+ : Une fois de plus lors de ces finales Junior, la hiérarchie qui s’était dessinée lors de qualifications a été logiquement respectée. Dotées d’une très belle glisse, les jeunes aixoises, ont décroché leurs concurrentes dès les premiers 500 mètres et ont facilement déroulé pour aller remporter le titre de championnes de France. Derrière, encore une magnifique bataille pour grimper sur le podium. Au bout du suspense, ce sont les filles du CA Nantes qui sont venues arracher la seconde position devant le CNA Rouen. 
Podium : 1. Aix-les-Bains EN Aviron – 2. Nantes CA – 3. Rouen CNA

J18H4+ : Cette première finale masculine s’est cantonnée à un duel, mais quel duel ! Les bateaux de l’Aviron Toulousain et de Compiègne nous ont gratifiés d’un magnifique bord à bord sur la majorité du parcours. Dans les derniers hectomètres de parcours, l’expérience des rameurs toulousains, membres de l’équipe de France Junior, a parlé et le bateau s’est envolé vers la victoire. Compiègne décroche donc la deuxième place. Pour la médaille de bronze c’est le CA Marseille qui a placé une accélération fulgurante pour aller coiffer l’Aviron Boulonnais sur le poteau. 
Podium : 1. Toulouse A – 2. Compiègne SN – 3. Marseille CA

J18H2x : Course haletante qu’a été cette finale du deux de couple Junior ! Les rameurs se sont échangés la pole position durant tout le long du parcours. Les outsiders de Boulogne 92 ont mené jusqu’au 1000 mètres avant que les Brivistes, Julien Zonderland et Victor Marcelot, ne décident d’accélérer pour aller décrocher la médaille d’or. Le bateau d’Annecy qui avait montré de belles dispositions lors des demi-finales n’a pas réussi à accrocher le podium, puisque ce sont les Boulonnais et l’embarcation de Fontainebleu-Avon qui ont complété le podium. 
Podium : 1. Brive CSN – 2. Boulogne 92 – 3. Fontainebleau-Avon

J18H4- : Dans cette catégorie, l’équipage de la SN du Perreux s’est assez rapidement mis à l’abri et a pu s’imposer confortablement. À l’usure, le bateau francilien a distancé ses poursuivants, Bergerac et Melun. La lutte a été âpre entre ces deux bateaux pour la médaille d’argent, mais à ce jeu, ce sont les Aquitains qui ont tiré leur épingle du jeu. Melun a dû se contenter de la troisième place finale.
Podium :  1. Perreux SN – 2. Bergerac SN – 3. Melun CN

J18H4x : Cette finale a souri aux clubs lyonnais. C’est le CA Lyon qui s’est imposé au terme d’une course qu’ils ont maitrisée de bout en bout. L’embarcation de Lyon Caluire a, quant à elle, livré un super parcours pour terminer à la troisième place. Au cœur de cette domination de la capitale des Gaules, c’est le CNA Rouen qui est venu s’intercaler et décrocher la médaille d’argent avec 9 centièmes d’avance sur Caluire ! 
Podium :  1. Lyon CA – 2. Rouen CNA – 3. Lyon Caluire AC

J18H8+ : La bataille a été épique pour conclure ce championnat de France Junior. Portés par une ambiance électrique en bord de bassin, Aix-les-Bains et Nancy se sont rendus coups pour coups tout au long du parcours. Les Nancéens sont venus jouer les trouble-fêtes et ont tenté de contrecarrer les plans aixois. Néanmoins, comme nous avons pu le constater tout au long du week-end, le club d’Aix-les-Bains est bien le leader incontesté en huit chez les Juniors ! Après les filles, ce sont les garçons qui s’imposent en finale et permettent au club alpin de réaliser le doublé. Nancy a terminé deuxième de cette finale et l’Aviron Marne Joinville a complété le podium. 
Podium : 1. Aix-les-Bains EN Aviron – 2. Nancy SN – 3. AM Joinville 

 

SÉNIOR 

SF4- : En début d’après-midi, nous avons assisté à la première finale Séniore, qui s’est révélée extrêmement serrée. Si l’embarcation d’Annecy CN a, dès le début, semblé un peu en retrait, les cinq autres équipages se sont livrés une vraie bataille. Les favorites verdunoises se sont dégagées dans le dernier 500 mètres et ont su résister aux retours successifs de Rouen, d’Aiguebelette et surtout de Libourne. Verdun CN s’est donc imposé finalement devant Libourne, auteur d’un enlevage de folie, et Rouen qui a devancé Aiguebelette à la photo finish. Lyon AUN a terminé à la 5place.
Podium : 1. Verdun CN – 2. Libourne CN – 3. Rouen CNA 

SH4- : Comme l’avait laissé présager les demi-finales du samedi, le quatre sans a délivré une course extrêmement dense, qui a tiré vers le sublime plus le parcours avançait … Ayant dominé les tours qualificatifs, le bateau grenoblois a décidé d’assumer la course en prenant les devants dès le début de course. Alors qu’ils semblaient s’être mis à l’abri, un regard sur le couloir extérieur les a mis en alerte en vue d’un retour de Vichy. Le bord à bord entre les deux bateaux a été magnifique dans le dernier 500. Grâce à des derniers coups de pelle extrêmement puissants, c’est le quatre isérois qui s’est dégagé dans les derniers mètres pour décrocher ce titre convoité ! Juste derrière, la course au podium a, elle aussi, été serrée. C’est Compiègne SN qui a finalement décroché la médaille de bronze juste devant Meulan-les-Mureaux et Mâcon. 
Podium : 1. Grenoble Av – 2. Vichy CA – 3. Compiègne SN

SF2x : Moins de suspense en deux de couple sénior femme mais des performances de haute volée. Les positions se sont figées assez rapidement et les écarts se sont vite creusés. Devant, les jeunes havraises Margaux Bailleul et Clara Valinducq, membres des équipes de France, ont encore augmenté leur cadence par rapport aux demi-finales et se sont imposées avec plus de 10 secondes d’avance sur le bateau d’Armentières, auteur également d’une très belle prestation. Le double de la Haute Seine est venu s’adjuger la médaille de bronze. Sans Élodie Ravera, sa tête de liste, les Niçoises n’ont pu conserver leur titre acquis l’an dernier et ont terminé quatrièmes. 
Podium : 1. Le Havre SHA – 2. Armantières CLL– 3. Haute Seine SN

SH2x : La lutte pour le titre s’annonçait intense dans cette catégorie, et les deux de couple masculins finalistes ont offert une course d’anthologie. Pour en attester, les quatre premières paires ont terminé la course, séparées par moins d’une seconde et demie. Cette bagarre a concerné les bateaux de Nantes CA, des Régates Rémoises, d’Aix-les-Bains EN Aviron et du CA Marseille. Après un enlevage qui a vu le leadership passer d’embarcation en embarcation, ce sont les Nantais qui ont donné le coup de pelle vainqueur juste avant la ligne, tandis que Marseille a tout tenté dans les derniers hectomètres, mais doit se contenter de la deuxième place. À la ligne d’eau numéro 6, nous avons vu les Régates Rémoises se hisser sur la troisième marche du podium. Aix-les-Bains échoue de peu en quatrième position. 
Podium : 1. Nantes CA– 2. Marseille CA – 3. Reims Reg.

SH4+ : Conformément aux forces en présence vues en demi-finales, ce sont les Bergeracois qui se sont imposés après avoir maitrisé la course de bout en bout. Le quatre barré de Bergerac a gardé une longueur d’avance sur la ligne par rapport au bateau d’Annecy, emmené par le tricolore Benoit Demey. La troisième place s’est offerte au CA Vichy qui s’est tout de même fait une petite frayeur en fin de course lorsque le bateau tourangeau a pointé le bout de son nez dans l’enlevage. À souligner la performance des rameurs vichyssois qui ont en partie doublé avec le quatre sans qui a eu lieu plus tôt dans l’après-midi.
Podium : 1. Bergerac SN – 2. Annecy CN – 3. Vichy CA

SF2xPL : La finale des couples féminins poids léger nous a permis d’assister à un remake de la première demi-finale du samedi. En effet, deux paires, Clara Silvestre-Claire Bové (Meulan-les-Mureaux Av) et Marine Amiot-Aurélie Morizot (Boulogne 92), se sont rapidement détachées pour s’en aller disputer le titre de championnes de France. Ce duel francilien a tourné l’avantage du bateau le plus expérimenté au niveau international, c’est-à-dire celui de Meulan-les-Muraux avec en son sein la toute récente vice-championne d’Europe. Les Boulonnaises ont terminé deuxièmes à quelques longueurs. Derrière, c’est la paire de l’Aviron Grenoblois qui s’est emparée de la médaille de bronze.
Podium : 1. Meulan-les-Mureaux Av – 2. Boulogne 92 – 3. Grenoble Av 

SH2xPL : Sans nul doute l’une des finales les plus attendues du week-end. Et pour cause, entre un plateau extrêmement relevé, la présence d’un champion olympique et des paires familiales, cette course sentait la poudre. Dès le premier 1000 mètres, les favoris de l’US Toul et de l’Aviron Toulousain se sont livrés et placés bord à bord. Dans leur sillage, les équipages du Mans et de Gerardmer étaient en embuscade. Sur la ligne des 500 derniers mètres, l’écart entre ces quatre bateaux s’est réduit comme neige au soleil. Cette situation de course a donc permis d’assister à un enlevage spectaculaire. À l’expérience, la fratrie des Houin a accéléré dans le final et l’US Toul a conservé son titre. Derrière, toujours aussi serré, le bateau manceau mené par Benjamin David, récent médaillé européen, a terminé second tandis que l’Aviron Toulousain des frères Colard monte également sur la boite pour un dixième devant le très méritant bateau de Gerardmer.
Podium : 1. Toul US – 2. Le Mans SA – 3. Toulouse A

SH2+ : Une autre victoire pour l’US Toul ! Après leur seconde place l’an dernier, la paire touloise et leur barreur ont raflé la mise dans ce championnat de France 2019. En comparaison à 2018, les places ont été aujourd’hui inversées avec l’embarcation de Saint-Quentin, avec Benoit Brunet en son sein, qui a terminé troisième. Intercalés et médailles d’argent, les Bergeracois, avec un médaillé olympique à bord, Julien Despres (excusez du peu), ont réalisé un superbe finish. Le spectacle a été au rendez-vous dans cette catégorie et les rameurs se sont employés pour décrocher les honneurs.
Podium : 1. Toul US – 2. Bergerac SN– 3. Saint-Quentin Av

SH4-PL : Lors de la dernière course poids léger de la journée, la finale a confirmé la suprématie de Boulogne 92 dans cette catégorie. Après leur place de dauphin acquise l’an dernier, les quatre boulonnais, emmenés par Vincent Faucheux et Léo Grandsire, ont rapidement pris la mesure de leurs adversaires afin d’aller décrocher le titre assez confortablement. La lutte pour la deuxième place a été nettement plus intense. Les Nantais, vainqueurs de leur demi-finale le samedi, ont réussi à s’extirper dans les derniers mètres pour glaner la médaille d’argent. La photo finish a dû être utilisée pour départager Mâcon et Aix-les-Bains dans leur duel à la médaille de bronze. À ce jeu, ce sont les Mâconnais qui se sont offert le droit de rejoindre le ponton d’honneur, pour seulement quatre petits centièmes !
Podium : 1. Boulogne 92 – 2. Nantes CA – 3. Mâcon SR

SF4x : La finale du quatre de couple féminin réunissait de très beaux noms qui composaient de ce fait des embarcations de très haut niveau. Les promesses laissées par les bateaux en demi-finales nous permettaient d’espérer une finale de très haute volée. Favorites, les Bayonnaises, tenantes du titre, et les Joinvillaises se sont assez rapidement extirpées du peloton. Au train, ce sont les rameuses de l’Ile-de-France qui ont fait la différence dans la deuxième moitié de course. Mais cette finale nous a réservé bien du suspense puisque les Basques ont réalisé un enlevage incroyable pour finalement échouer à vingt centièmes des Franciliennes ! Pour la troisième place, un finish tout aussi serré puisque le CA Nantes, encouragé par de nombreux supporters, a devancé Nancy de sept centièmes ! 
Podium : 1. AM Joinville – 2. Aviron Bayonnais – 3. Nantes CA

SH4x : Si les filles de l’Aviron Bayonnais n’ont pas réussi à garder leur titre en quatre de couple, leurs homologues masculins n’ont pas laissé passer leur chance pour renouveler leur performance de 2018. Matthieu Androdias, Julien Montet, Romuald Thomas et Tristan Lautrette se sont imposés avec trois secondes d’avance sur un trio de poursuivant qui s’est présenté sur la ligne dans un mouchoir de poche. Une fois de plus lors de ce dimanche de finales, une question de centièmes a départagé les prétendants au podium. L’«Encou» a répondu présent en s’adjugeant la seconde place tandis que Saint-Nazaire a éjecté l’AUN Lyon du podium pour quatre centièmes ! 
Podium : 1. Aviron Bayonnais – 2. Encouragement-SESN – 3. Saint-Nazaire OS

SF8+ : Devant une foule massée au bord du bassin, la première des deux finales du bateau roi nous a réservé une course bien plus dense qu’en 2018 quand les Grenobloises avaient survolé la course. L’Aviron Grenoblois a néanmoins dominé cette course et s’est adjugé au terme de cette course son quatrième titre consécutif dans cette catégorie ! Longtemps au contact de l’armada du bateau phare, les équipages franciliens de Boulogne 92 et de l’Encouragement-SESN ont complété le podium dans cet ordre. Derrière, la SN de Bayonne a terminé quatrième, Villeneuve cinquième et Gravelines à la sixième place.
Podium : 1. Grenoble Av – 2. Boulogne 92 – 3. Encouragement-SESN

SH8+ : Attendu depuis l’annonce des engagements, le duel entre le CA Lyon et le CN Verdun a bien eu lieu à un rythme infernal. Les Verdunois ont décidé d’attaquer d’entrée afin de tester le bateau lyonnais. Si les huit de Chambéry et de Boulogne 92 ont tenté d’accompagner les cadors, ils ont dû se résoudre à regarder à distance la bataille pour le titre national. Devant un public chauffé à blanc, la dernière course de ces Championnats a offert un spectacle incroyable un duel qui a duré jusqu’à la ligne d’arrivée. L’attaque initiale du huit de Verdun aura porté ses fruits, puisque les champions qui composaient le bateau ont tenu leur cadence jusqu’à l’arrivée. Au final, le CA Lyon a dû s’incliner d’une demi-longueur sans avoir démérité tant cette course est allée vite. À distance, Boulogne 92 a décroché une nouvelle médaille en devançant les Savoyards, qui ont échoué au pied du podium.
Podium : 1. Verdun CN – 2. Lyon CA – 3. Boulogne 92

 

Ainsi se sont clôturés ces championnats de France bateaux longs. Tout au long de la journée du dimanche, les finales nous ont réservé de superbes batailles, et quoi de mieux que d’avoir achevé la compétition par des courses de huit qui auront fait vibrer les nombreux spectateurs présents sur le lac d’Auron. 

Merci à l’Aviron Club de Bourges et à l’ensemble de ses bénévoles pour le travail réalisé afin que ces championnats puissent se dérouler dans les meilleures conditions. 

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies