• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Time Team : le nouveau tempo des chronos français
Time Team : le nouveau tempo des chronos français

La Fédération Française d'Aviron a pris le pari d'innover, non seulement sur le format de ses championnats, mais aussi sur leur gestion, comme celle des chronos qui, désormais, sont placés sous le système Time Team. Présentation du nouveau concept qui apporte de nombreux avantages.

 

Jusqu'à la saison dernière, même si l'on n'était pas sur un bassin pour suivre la compétition en direct, il était toujours possible de consulter les résultats sur le site de la FFA. Avec un certain décalage… "Le système actuel avait été conçu par Pascal Jolly, adjoint au DTN. Basé sur un tableau Excel inégalable, celui-ci laissait quand même apparaître quelques  limites, surtout quand Pascal n'était pas là en cas de problème" commente Julien Valla, conseiller technique national. L'heure de la retraite approchant pour Pascal Jolly, celui-ci s'est mis en quête d'une nouvelle solution et a partagé ses recherches avec Julien Valla, qui allait reprendre la gestion des compétitions nationales. Il fallait concilier plusieurs impératifs : un outil au coût financièrement raisonnable - même si la Fédération avait décidé d'investir dans ce domaine – et qui soit compatible avec le système en place pour la gestion des engagements.

 

Time Team, une solution adaptable

Depuis 2017, la FFA faisait appel à Time Team pour la gestion du championnat de France indoor. Cette entreprise néerlandaise a été fondée il y a une dizaine d'années par deux ingénieurs qui avaient pratiqué l'aviron pendant leurs études ; deux passionnés qui avaient décidé de créer des outils à destination de leur sport. "Time Team est une référence mondiale dans l'indoor, poursuit Julien Valla, ils gèrent le Crash B à Boston et ont fait les derniers mondiaux en Californie. Ils gèrent également de nombreuses compétitions sur l’eau en Hollande et on a commencé à regarder avec eux ce que cela pourrait donner pour la gestion de nos compétitions nationales". Le travail a débuté en septembre 2018, et la tâche n'était pas aisée : il fallait concilier la collecte des engagements réalisés par les clubs sur le serveur fédéral et d'autres paramètres atypiques comme les systèmes de progression qui peuvent être différents d'une compétition à l'autre, voire dans la même compétition. "C'est un peu l'exception culturelle française", sourit Julien Valla.

 

Un premier essai à Libourne

Les équipes de la FFA et de Time Team ont alors entamé un long travail, échangeant en anglais par Skype, au téléphone, se réunissant… "Ils ont rapidement été en capacité de démontrer qu'ils pouvaient adapter leur logiciel en fonction de nos besoins, pour créer des courses, des manches, des tirages, des programmes… On a alors décidé d'effectuer un premier essai lors des piges hivernales des équipes de France à Libourne où les Hollandais sont venus sur place". Parallèlement, la Fédération a investi dans du nouveau matériel  en marge de la solution logicielle, il a fallu acquérir les boitiers de prise de temps et une nouvelle caméra finish. Sylvain Bosquet et Alexandre Huss, en charge du chronométrage, se sont formés à la manipulation du logiciel. L'essai fut concluant et il fut décidé de tester ce nouveau système en grandeur nature lors des championnats de France bateaux courts à Cazaubon.

 

Des fonctionnalités qui séduisent

La remontée des résultats, par réseau téléphonique sur un cloud, risquait de poser problème dans le Gers. "Nous avons travaillé aussi avec l'opérateur téléphonique de la FFA pour être sûrs que tout se passerait bien". Et sur les bords du lac de l'Uby, la satisfaction fut au rendez-vous : des résultats en temps réel, avec les temps intermédiaires au passage de chaque 500 mètres. "Il faut des bénévoles pour déclencher les temps intermédiaires, on songe à adapter le cahier des charges des championnats dans ce sens. Le système, qui peut être couplé au départ avec les feux, est pour l'instant utilisé manuellement alors qu'il peut être automatique. On va donc pour la saison 2020 demander des évolutions aussi à ce niveau-là". À l'arrivée, la caméra finish prend toutefois la main sur les mesures de Time Team et affiche les temps officiels. 

 

Un système innovant, et qui n'a pas fini d'évoluer

Julien Valla et la « team chrono » réfléchissent sans cesse aux améliorations à apporter et à proposer aux pratiquants. Une base de données réunissant l'ensemble des résultats depuis 1998 est en cours de construction. La page qui présente les résultats sur Time Team va être refondue, pour s'adapter entièrement à l'affichage, non seulement sur ordinateur, mais aussi sur smartphone et tablette. "On va faire pâlir d'envie la FISA, commente Julien Valla avec humour, on envisage aussi un tracking GPS qui pourrait permettre de récupérer des données comme la vitesse, la cadence. La Fédération a fait des investissements importants pour être à la hauteur de certaines disciplines et au service de nos licenciés ".

Avec un prestataire passionné comme Time Team, toujours disposé à adapter ses outils à ses utilisateurs, la Fédération française d'Aviron peut avancer sans aucun doute d’avoir fait le bon choix.

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies