Courses serrées sur les Dagueys

Sous le ciel sans nuage de Libourne, la sélection s’est opérée tout au long de la journée du samedi afin de définir les bateaux qui disputeront les grandes finales de demain. Un bassin calme et homogène a permis à l’ensemble des concurrents de s’affronter sur un plan d’eau idéal et égalitaire. Conditions parfaites n’étaient pas de trop pour permettre à une journée extrêmement intense de se dérouler sans accroc.

 

Pas de répit pour les U23

L’ensemble des rameurs et rameuses présents ce week-end à Libourne était sur le pont durant ce samedi. Toutefois, les engagés en catégorie U23 étaient davantage mis à contribution puisque devant réaliser séries qualificatives, quart de finales et demi-finales ! Trois courses donc pour l’ensemble des équipages afin d’établir une première hiérarchie dans chacune des sept épreuves proposées.
La journée s’étant terminée avec les demi-finales, les différents parcours ont rendu leur verdict et ont permis de dégager les bateaux qui allaient se disputer les titres de champions de France à l’issue du week-end.  

Quelques embarcations ont profité des tours préliminaires pour marquer les esprits avant la finale. Ce fut notamment le cas de la paire de l’Aviron Toulousain en deux de couple femme. Les Occitanes ont relégué leurs plus proches adversaires à près de 15 secondes lors des demi-finales. Au même titre, le huit mixte de l’Aviron Bayonnais a dominé sa catégorie tout au long de la journée et s’avancera en finale en tant que favori. Parmi les autres catégories qui seront à suivre lors du dimanche, celle du quatre sans barreur masculin. Ni les séries ni les demi-finales n’ont permis de déterminer une hiérarchie, et bien malin sera celui qui pourra donner le bateau Champion de France. Que ce soit du côté d’Annecy, de Bordeaux, de l’Aviron Toulousain ou de Lyon Caluire, toutes ces embarcations auront leur chance en finale.

 

Des régates de sélection J18, ne comptant pas pour les championnats, étaient également au programme du week-end. Un premier bloc de courses s’est déroulé lors de ce samedi. Ces affrontements ont mis aux prises des membres de l’équipe de France Junior et des rameurs et rameuses susceptibles de venir bouleverser la hiérarchie établie en début de saison. Pour l’encadrement du collectif junior, ces régates avaient pour objectif d’analyser les états de forme de chacun afin de constituer le groupe tricolore le plus à même de performer lors du Championnat du Monde Junior, à Tokyo, début août.

 

Les J16 sur leur lancée

Les demis et finales de classement étaient à l’ordre du jour pour les 13 épreuves au menu de la catégorie J16. Si le samedi a clôturé ces championnats pour les participants aux finales C et D, ce n’était qu’une étape d’un week-end marathon pour les rameurs et rameuses qui viseront le podium de la grande finale.

Au vu des qualifications, les courses qui décerneront les titres de champions nationaux s’annoncent très serrées dans la plupart des catégories, à l’instar du quatre de pointe barré homme ! Dans cette épreuve, si Gravelines a aisément remporté sa demi-finale, ils auront fort à faire face à la concurrence francilienne de la seconde course, constituée par la SN du Perreux, Melun et Versailles. Toujours en quatre mais en couple cette fois-ci, la finale sera indécise comme en témoigne la photo finish qui a dû départager Villefranche AUN et le CN France pour la victoire dans la deuxième demi-finale.

Chez les filles également les courses du jour ont offert l’assurance d’assister à des finales serrées. Ce sera notamment le cas en skiff. Lors d’une demi-finale dans laquelle les rameuses de l’Aviron Toulousain et du CA Marseille ont livré un magnifique bord à bord. Elles devront se méfier de la skiffeuse du Scorff de Lorient qui n’a pas eu à s’employer pour arriver facilement en finale.
L’exception à cette règle se situera peut-être dans la catégorie du quatre barré féminin tant les Libournaises ont semblé dominatrices, à domicile. Espérons néanmoins, pour le suspens, que leurs rivales nous fassent mentir en nous réservant une finale dense.

 

N'oubliez pas, dès demain, vivez en direct les grandes finales de 10h15 à 17h30 sur FacebookYoutube (matin), Youtube (après-midi)Dailymotion (matin) et Dailymotion (après-midi)

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies