• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Un final en apothéose pour les championnats de France J16 & U23
Un final en apothéose pour les championnats de France J16 & U23

Dimanche 7 juillet avait été coché dans le calendrier depuis longtemps par les rameurs J16 et bon nombre de séniors U23 ! Ce sont les plus jeunes qui ont ouvert le bal dès 8h30 pour laisser place, l’après-midi aux rameurs et rameuses U23. Le futur de l’aviron français nous a offert de très belles courses, sous le soleil du Lac des Dagueys. Retour sur une journée riche en émotions pour les participants et les suiveurs en bord de bassin …

J16F4+

À la maison, les Libournaises étaient attendues après avoir dominé les séries et les demi-finales. Sur les 500 premiers mètres de courses, les équipages d’Evian et de Villefranche ont fait illusion, mais à la mi-course le CN Libourne possédait déjà une longueur d’avance. Les quatre Girondines et leur barreuse ont étalé leur très belle technique jusqu’à la ligne d’arrivée pour aller s’adjuger le titre de championnes de France ! Pour la médaille d’argent, la bataille a tourné à l’avantage du bateau de l’AUN de Villefranche qui a réalisé un superbe enlevage et laissé les Haute-Savoyardes à près de 3 secondes !

Podium : 1. Libourne CN / 2. Villefranche AUN / 3. Evian CA

J16F2x

Pour la deuxième finale de la journée, les spectateurs ont pu assister à du beau spectacle. Ce sont cette fois-ci les rameuses de la Basse Seine qui se sont rapidement détachées du reste des équipages afin de s’envoler vers la médaille d’or. Le suspense était néanmoins présent durant la finale avec une course au podium extrêmement serrée ! Quatre paires se sont retrouvées en bord à bord durant les 500 derniers mètres. Le SN Compiegnois est finalement venu décroché la médaille d’argent devant Pont a Mousson, troisième. Le CN de France et Saint-Cassien ont échoué au pied du podium pour moins de deux secondes.

Podium : 1. Basse Seine SN / 2. Compiègne SN / 3.Pont a Mousson SN

J16F2-

Les demi-finales avaient permis de dégager une paire grande favorite dans cette finale. L’Aviron Toulousain avait en effet survolé les débats à cette occasion. Mais les Toulousaines ont dû faire usage de toute leur technique pour résister à la pression du puissant bateau de Marignane. À cadence plus basse que leurs concurrentes, les filles de l’Aviron Toulousain ont misé sur la glisse et finalement creusé l’écart avec la paire marignanaise. Au bout des 1500 mètres, elles se sont imposées avec près de 10 secondes d’avance ! Marignane a terminé en seconde position en résistant au retour de la Société des Régates Mâconnaises.

Podium : 1. Toulouse A / 2. Marignane CMS / 3. Macon SR

J16F1x

Outsider annoncée après avoir terminée deuxième de sa demi-finale, Jeanne Roche du CA Marseille a pris un énorme départ afin de mettre la pression sur les autres favorites, Nais Agostini (Toulouse A) et Mya Bosquet (Lorient a Scorff). Après 750 mètres, les trois skiffeuses attendues étaient d’ores et déjà hors de portée du reste des finalistes. Toutes trois ont réalisé un magnifique enlevage et la course ne s’est jouée qu’à la photo-finish ! Après 1500 mètres, seulement deux dixièmes sont venus séparés la Toulousaine, titrée, et la Marseillaise, finalement seconde. La Lorientaise, après avoir concédé un peu de terrain, a décroché la médaille de bronze.

Podium : 1. Toulouse A / 2. Marseille CA / 3. Lorient a Scorff

16F4X

Ce quatre de couple féminin nous a réservé une finale exceptionnelle ! Les Monégasques ont annoncé la couleur dès le premier 500 en mettant rapidement une longueur aux autres embarcations. Lyon Caluire et Nantes CLL ont répondu à l’offensive et ont emboité le pas de la SN de Monaco. Après un départ timide les rameuses d’Aix-les-Bains, ont effectué un énorme retour et remonté petit à petit l’ensemble des quatre partis à la quête du podium. À 200 mètres du but, les Aixoises étaient en bord à bord avec les Monégasques, leaders jusqu’alors. Dans l’enlevage, ce sont les Savoyardes qui ont finalement remporté le titre de championnes de France ! Monaco a terminé deuxième et Lyon Caluire a remporté la médaille de bronze.

Podium : 1. Aix les Bains EN Aviron / 2. Monaco SN / 3.  Lyon Caluire AC

J16F8+

Cette finale nous a réservé une course dont seuls les huit ont le secret ! Cinq des six bateaux engagés ont été aux prises durant tout le parcours. Les images proposées par ces bords à bords et nombreux changements de position en étaient somptueuses ! Dans l’enlevage, la course au titre s’est focalisée sur un duel entre la SN de Bayonne et les Régates Rémoises. À ce petit jeu, le huit Rémois s’est imposé d’une pointe devant les Bayonnaises. Derrière, le CA Lyon est venu décrocher la médaille de bronze.

Podium : 1. Reims Reg / 2. Bayonne SN / 3. Lyon CA

J16H4+

La première finale masculine a été l’occasion de voir les quatre barrés à l’œuvre. Et le titre de champion de France mis en jeu a pris la direction du nord de la France avec une domination sans partage du bateau de Gravelines USA ! Concurrent annoncé des nordistes, la SN du Perreux a fait mieux que résister, mais a dû se contenter de la médaille d’argent. Derrière, le CN de Versailles est venu créer la surprise et décrocher la dernière place disponible sur le podium.

Podium : 1. Gravelines USA / 2. Perreux SN / 3. Versailles CN

J16H2x

Il fallait regarder vers le haut du bassin pour trouver le vainqueur de cette catégorie du deux de couple. La finale s’est résumée à un duel entre les vainqueurs des deux demi-finales, à savoir Lagny et Libourne. Les Girondins n’ont pu venir offrir un deuxième titre à leur club et ont dû s’incliner face à une paire francilienne impressionnante. Derrière, Meyzieu a réussi à résister à un énorme retour de l’Aviron Agenais pour s’adjuger la médaille de bronze !

Podium : 1. Lagny SN / 2. Libourne CN / 3. Meyzieu Av

J16H2-

Le programme s’est enchaîné avec un bateau court, en l’occurrence le deux sans barreur masculin. Au vu des tours préliminaires, la finale s’annonçait indécise et le danger pouvait venir de toute part ! Meilleur temps des demi-finales, la paire grenobloise espérait un résultat positif dans cette course. Les Isérois n’ont pu faire mieux que troisièmes et n’ont pu observer qu’à distance la domination du CA Vichy, champion de France 2019 ! L’AUN Lyon est venu s’intercaler en seconde position pour constituer un podium 100% Auvergne-Rhône-Alpes.

Podium : 1. Vichy CA / 2. Lyon AUN / 3. Grenoble Av

J16H1x

Après une matinée nuageuse, le soleil avait définitivement fait son apparition pour la finale du skiff masculin. Dominateurs en demi-finales, Martin Bauer (Haute Seine SN) et Hugo Dutertre (Corbeil ASCE 91) se sont adonnés à une lutte à couteaux tirés. Si le skiffeur de Corbeil-Essonnes semblait avoir pris un net avantage pour le titre, c’était sans compter sur l’incroyable enlevage de son adversaire de la Haute Seine ! Dans les 100 derniers mètres, Martin Bauer a considérablement accéléré et remonté sur le leader de la course. Malheureusement pour lui, cet effort était trop tardif et ne lui a pas permis de contester le titre de Champion de France au rameur de Corbeil. Pour la troisième place, Baptiste Petit-Roulet (Aix-les-Bains EN Aviron) a devancé le skiffeur d’Enghien.

Podium : 1. Corbeil ASCE 91 / 2. Haute Seine SN / 3. Aix-les-Bains EN Aviron

J16H4-

Lutte à trois pour le titre dans cette exigeante catégorie du quatre sans barreur. Temps de référence lors des demi-finales, Marignane a tenu son rang en maitrisant cette finale d’un bout à l’autre du parcours. À aucun moment, leurs poursuivants d’Aiguebelette et de Romans n’ont semblé en mesure de venir inquiéter les rameurs des Bouches-du-Rhône. Marignane a donc décroché aisément le titre de cette catégorie. Trois secondes en retrait, les deux bateaux poursuivants se sont expliqués jusqu’à la ligne d’arrivée. D’une fine pointe, les rameurs d’Aiguebelette ont arraché la médaille d’argent aux dépens de leurs homologues de Romans. Seulement cinq centièmes ont séparé les deux embarcations !

Podium : 1. Marignane CMS / 2. Villefranche AUN / 3. Lyon Caluire AC

J16H4x

La finale s’est déroulée à deux étages : un groupe de trois bateaux a rapidement été décroché du groupe de tête, tandis que l’ordre sur le podium restait à dessiner pour les trois embarcations de devant. Toujours extrêmement rapides, les quatre de couple masculin ont filé vers la ligne d’arrivée. Au terme d’une bataille rangée, le Cercle Nautique de France a tiré son épingle du jeu. Les Franciliens ont terminé à la première position, devançant Villefranche AUN et Lyon Caluire, dans cet ordre.

Podium : 1. France CN / 2. Villefranche AUN / 3. Lyon Caluire AC

J16H8+

En clôture des finales J16, la course du huit masculin aura été à l’image de l’ensemble des finales du dimanche matin : spectaculaire. Les premiers hectomètres ont donné le ton avec une physionomie de course qui a mis du temps à s’éclaircir. À mi-parcours, les rameurs de Caen Calavados possédaient une demi-longueur d’avance sur l’équipage de la SN de Bayonne et de Angers. Petit à petit, les Normands ont vogué vers le Graal tandis que les Basques ont résisté au retour des Angevins pour venir chercher la médaille d’argent, comme leurs homologues du huit féminin ! Angers NA a ravi une très belle médaille de bronze et complété le podium !

Podium : 1. Caen Calvados / 2. Bayonne SN / 3. Angers NA

 

S-23F2x

Pour lancer l’après-midi destiné aux catégories U23, les suiveurs ont pu assister au deux de couple féminin. Des écarts très importants ont rapidement été creusés dans cette finale. Fidèle aux promesses affichées lors des tours précédents, la paire de l’Aviron Toulousain a créé le trou d’entrée de jeu avec ses concurrentes. Nouveau titre acquis par Toulouse lors de ces championnats ! À 7 secondes des lauréates, la SN d’Avignon a remporté la médaille d’argent, tandis que les rameuses de la Basse Seine ont empoché le bronze.

Podium : 1. Toulouse A / 2. Avignon SN / 3. Basse Seine SN

S-23F4-

Vainqueurs de leur série respective, le CA Nantes et le CN Verdun s’avançaient au départ de cette finale en grandissimes favoris. Les rameuses nantaises ont admirablement jailli du ponton de départ pour prendre un avantage certain qu’elles allaient parvenir à accroitre petit à petit. Les Verdunoises ont dû se résoudre à laisser les Nantaises s’envoler vers le titre. Elles conservaient tout de même au final une large avance pour aller décrocher la deuxième place synonyme de médaille d’argent. Pour la dernière place sur le podium, l’Aviron Villeneuvois a raflé la mise.

Podium : 1.Nantes CA / 2.CN Verdun / 3. Villeneuve Av

S-23F4x

De bout en bout pour le quatre du Perreux ! Après un premier 1500 mètres de haute volée, le bateau de la Marne a été poussé dans ses derniers retranchements par un gros retour d’un duo formé par de Nantes CLL et « l’Encou ». Auteures d’un formidable enlevage, les Nantaises ont pu déborder l’un des deux bateaux franciliens en course pour le podium. Sur la ligne d’arrivée, la SN du Perreux a conservé l’avantage. Nantes a terminé second et l’Encouragement-SENS, troisième !

Podium : 1. Perreux SN / 2. Nantes CLL Av / 3. Encouragement-SESN

S-23H2x

Première des épreuves masculines, le deux de couple, s’annonçait très ouvert. Et le très gros premier 500 réalisé par Chalon-sur-Saône, en couloir 6, est venu confirmer la tendance. La course s’est révélée extrêmement débridée et c’est le CN Verdun qui est passé en tête au temps intermédiaire des 1500 mètres. La paire a déroulé jusqu’à la ligne d’arrivée pour devenir Champion de France ! Relégués à trois secondes, les rameurs d’Aix-les-Bains ont très bien terminé et décroché la médaille d’argent. Pour le bronze, la technique de course des Chalonnais a payé puisqu’ils ont réussi à conserver un dixième d’avance sur la paire de l’Aviron Toulousain !

Podium : 1. Verdun CN / 2. Aix les Bains EN Aviron / 3. Chalon-sur-Saône CA

S-23H4-

Une nouvelle fois, la hiérarchie établie en demi-finale a été respectée dans cette épreuve. Annecy qui avait maitrisé sa course a récidivé en finale. Les rameurs du Cercle Nautique sont venus décrocher le titre en gardant une longueur d’avance sur leurs poursuivants bordelais. Presque à domicile, les Girondins ont effectué un très beau parcours en se mettant rapidement à l’abri dans la lutte à la médaille. Pour les accompagner sur le podium, les Lyonnais de Caluire ont dû puiser dans leurs dernières réserves afin de réaliser un très gros enlevage synonyme de médaille de bronze.

Podium : 1. Annecy CN / 2. Bordeaux EN / 3. Lyon Caluire AC

S-23H4x

Le quatre de couple masculin nous aura permis d’assister à une superbe course, en préambule de la finale attendue du huit mixte. Une bataille à tous les étages tant les Mâconnais, leaders toute la course, n’ont jamais pu assoir une avance confortable, la faute à une concurrence tenace qui est revenue fort dans les 500 derniers mètres. La concurrence justement, elle concernait principalement trois bateaux : le CN Libourne, le CA Nantes et le CA Lyon. Meilleur temps des demi-finales, le bateau nantais est le grand perdant de cette finale puisque devant se contenter de la quatrième place. Régionaux de l’étape, les Libournais, poussés par leur public, se sont arrachés pour empocher la médaille d’argent ! Le CA Lyon a créé une petite surprise en montant sur la troisième marche.

Podium : 1. Mâcon SR / 2. CN Libourne / 3. Lyon CA

S-23M8+

Le spectacle proposé par une course de huit, qui plus est mixte, ne déçoit que très rarement, et cette finale n’aura pas dérogé à la règle ! Les clubs spécialistes de cette catégorie n’ont pas déçu en trustant le podium final. Après de très beaux bord à bord, le drapeau basque a pu être hissé sur la plus haute marche du podium par l’Aviron Bayonnais, qui a décroché sa première médaille lors de ces championnats ! Les rameuses et rameurs du Sud-Ouest ont été talonnés durant toute la course par le SN de Nancy, qui a remporté la médaille d’argent. Derrière, les Franciliens de Boulogne 92 ont livré une très belle course depuis le couloir 1, pour aller offrir, eux aussi, une première médaille à leur club.

Podium : 1. Bayonne Av / 2. Nancy SN / 3. Boulogne 92

 

Régates de sélection J18

À l’issue des finales C des championnats de France dimanche, les régates de sélection J18 ont pu se conclure à partir de 9h15. C’est un bon bilan que dresse Yannick Schulte, chef du secteur Junior. Le championnat du monde approchant, l’encadrement souhaitait mettre les athlètes en compétition pour créer de l’émulation et entrer plus sereinement en stage terminal.

« La compétition s’est bien passée, on a eu de bonnes conditions météo, ce qui permet de bien juger les bateaux dans une même série ». Un moyen également de comparer un collectif entier « dans la globalité avec le système de pourcentage cela permet de présenter une hiérarchie dans les bateaux et comment se place un équipage en pointe face à une embarcation de couple par exemple. » note Schulte.  Des conditions parfaites pour analyser et ainsi pouvoir constituer le collectif qui partira pour Tokyo. 

Ces tests ont permis à certaines embarcations de se mettre en avant, d’être au rendez-vous et donc de rassurer sur l’état de forme à quelques semaines du championnat du monde, c’est notamment le cas du deux sans barreur homme. 

Chez les deux de couple, la concurrence était présente ce qui souligne un niveau intéressant : « 11 partants en double, avec les meilleurs pourcentages de cette compétition». En pointe, pas de surprise, « Le quatre sans a gagné sur 2 jours, ce qui permet de monter d’un cran par rapport au debut de saison ». De bon augure pour la suite donc !

Chez les femmes, en couple,  le chef de secteur constate qu’un double s’est détaché sur la compétition, puis, un skiff, avec à son bord, Clara Valinducq qui après une course mitigée le samedi s’est bien remise dans la compétition lors des finales. En pointe, la hiérarchie s’est inversée entre les deux jours de compétition confirmant la densité de cette catégorie. 

Dans le discours de Y. Schulte, c’est bien ce mot, « Densité » qui ressort sur ce week-end, entre surprises et confirmations, cette régate devient une étape importante dans la saison des bleuets. Les athlètes sélectionnés partiront en stage terminal à la base de Temple-Sur-Lot dans quelques jours. Affaire à suivre !

 

 

La FFA remercie l'ensemble du club de Libourne pour son accueil !

 

 

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies