• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Le rallye du canal du Midi : une randonnée pleine d'échanges
Le rallye du canal du Midi : une randonnée pleine d'échanges

L'Association Toulouse Pierre Paul Riquet (ATPPR) mène la barque du Rallye du canal du Midi depuis sa création et peut compter, dans son organisation, sur le soutien de VNF. Un contexte favorable aux échanges de tous ordres sur les eaux paisibles de cet endroit magique et historique.

 

Lorsqu'au XVIIe siècle, le canal royal de Languedoc – devenu canal du Midi sous la Révolution – voit le jour sous l'impulsion de Pierre-Paul Riquet et Louis XIV, c'est à la navigation marchande qu'il est consacré. Projet plusieurs fois abandonné auparavant, c'est l'animosité du Roi Soleil contre l'Espagne qui en permet le creusement et la mise en eau, désenclavant ainsi le Sud-Ouest et favorisant l'expansion économique. En 1683, il est ouvert au trafic marchand. Aujourd'hui, Voies Navigables de France lui permet de trouver d'autres destinations plaisancières, mais aussi sportives et l'aviron y a trouvé facilement sa place. Son nom est connu à travers le monde entier et pour cause : en 1996, il est inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO, lui garantissant ainsi une existence quasi intemporelle. Ses rives ombragées sont fréquentées par de nombreux touristes venus du monde entier. Et c'est aussi du monde entier que l'on débarque pour prendre part au Rallye du Canal du Midi, créé en 1982 par le comité départemental de Haute-Garonne et repris en 1988 par l'ATPPR, dont le nom rend hommage au concepteur de la voie d'eau, Pierre-Paul Riquet.

Ainsi, chaque année, les participants parcourent plus de 200 kilomètres en six étapes. Et ils sont nombreux à vouloir découvrir cette voie d'eau historique : "Cette année nous avons 153 participants répartis dans 21 bateaux", note André Perrot. Et le président de l'ATPPR le souligne aussi : "Ce monument classé attire depuis 35 ans, et cela du monde entier. Chaque soir, nous dormons dans la cité de Carcassonne. L'ambiance est aussi un atout de la randonnée, la convivialité règne tout au long de la semaine". On vient des Etats-Unis, du Canada, d'Australie et de Nouvelle-Zélande pour prendre part à la plus vieille randonnée de France. La Nouvelle-Zélande avec laquelle, il y a une quinzaine d'années, l'ATPPR a réalisé un échange sur le concept de randonnée. "La randonnée n'est pas une pratique développée en Nouvelle-Zélande, explique André Perrot, nous en avons fait la promotion et le bouche-à-oreille a fonctionné, grâce à cela ils sont encore plus nombreux aujourd'hui à venir".

Le Rallye a aussi su se rendre accessible au plus grand nombre. Les tarifs tiennent compte de l'âge des participants, mais c'est aussi une ouverture sociale et vers le sport pour tous que l'ATPPR pratique. "On a ouvert la randonnée aux personnes souffrant de handicap, note André Perrot, nous assurons un suivi à nos frais. C'est un manque à gagner financier important, mais cet aspect social et éducatif est pour nous très important".

 

Depuis 1991, c'est la direction territoriale du Sud-Ouest de VNF qui assure la gestion du Canal du Midi, veillant ainsi à la bonne cohabitation des différents usagers et au respect des règles entre la navigation marchande et l'utilisation davantage plaisancière de la voie d'eau. L'aviron n'a pas été oublié par VNF, au contraire. La structure est ainsi aux côtés des organisateurs du Rallye depuis le début, offrant dans un premier lieu la vignette qui permet d'emprunter le canal. Mais la participation de VNF ne s'arrête pas là : "Nous avons des relations extraordinaires et privilégiées avec Voies Navigables de France depuis les débuts, commente André Perrot, ils mettent aussi à disposition des véhicules pour le suivi de la randonnée". Car tout au long du parcours, l'organisation assure la réparation et l'entretien des bateaux des participants. Un suivi constant rendu nécessaire par le franchissement des écluses se faisant à pied au bord du canal, sur des chariots. Mais la bonne entente entre l'ATPPR et VNF va également plus loin. L'association participe ainsi financièrement à la replantation des platanes du canal du Midi atteints par le chancre coloré, aux cotés de VNF qui conduit là une action d'envergure en replantant les platanes touchés et devenus dangereux pour les usagers, confirmant ainsi son rôle d'acteur important de l'environnement. Quoi de plus naturel quand on aime l'eau !

Tags associés

Vie Fédérale
Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies