• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Marie Le Nepvou quitte la flotte française…
Marie Le Nepvou quitte la flotte française…

Après le retrait de Noémie Kober il y a quelques semaines, c’est au tour de Marie Le Nepvou d’arrêter le haut niveau…

Souvent la médaille autour du cou, la Nantaise aura marqué les esprits avec ses 37 titres de championne de France et sa présence sur tous les podiums des bateaux courts ! Son niveau national lui aura ainsi permis d’intégrer l’équipe de France féminine (48 sélections au total) et de devenir un des piliers de ce collectif. Des titres, elle en aura également remporté  sous les couleurs de la France : En 2004 lors des mondiaux de Bagnoles ainsi qu’aux mondiaux universitaires en quatre sans barreuse, catégorie dans laquelle elle aura également remporté la coupe du monde en 2014. En 2008 et 2010, Marie Le Nepvou a remporté l’or en aviron de mer en solo. Sa qualification aux Jeux Olympiques de Rio en deux sans barreuse avec Noémie Kober aura incontestablement été son meilleur souvenir, « mon meilleur moment restera la finale B aux mondiaux d’Aiguebelette. La course pour la qualification où seules les dernières ne passaient pas. Ce fut une course énorme autant par l’enjeu que par la joie de passer la ligne en 4e position après un enlevage dantesque ! » Les 2 rameuses termineront 12ème des Jeux et remporteront le bronze l’année suivante, en double cette fois-ci, lors de la 3ème étape de coupe du monde.

 

Son départ elle l’explique par un engagement intense qui n’a finalement pas amené au résultat escompté, « J’ai songé à arrêter en 2017 après les mondiaux de Sarasota. Après 2 mois de pause et de réflexion, j’ai finalement repris le chemin du pôle pour reprendre l’entraînement.  Ensuite avec Noémie nous avions le projet de retenter le 2- pour la qualification. Donc je me voyais continuer au moins jusque 2020. Nous avons tenté la qualification avec Noémie en 2-. Après une saison pleine bien engagée dans la préparation, nous nous sommes confrontées au niveau international. Et ce fut assez difficile de voir que malgré nos efforts au quotidien tout l’hiver, nous n’étions pas au niveau pour rivaliser. Néanmoins nous avons poursuivi nos efforts jusqu’aux mondiaux. Nous avons fait de bons parcours dans l’ensemble, mais force est de constater que la marche était trop haute. Lucides, nous savons qu’une qualification à la régate de rattrapage n’est pas envisageable au vu des écarts dans cette embarcation. En septembre, je me suis posée pas mal de questions quant à la suite à donner. Je savais que Noémie raccrochait les rames. J’envisageais difficilement de repartir à zéro sur un nouveau projet. Et d’un autre côté, je me sentais de plus en plus en décalage pendant les stages comme si je ne me trouvais plus à ma place. C’est pourquoi après quelques jours de réflexion, cela m’est apparu comme une évidence de tourner la page. »

 

Comme sa coéquipière du 2-, la, jusqu’à présent, doyenne du collectif ne rangera pas totalement ses pelles puisqu’elle a déjà repris une licence au club du CA Nantes, « J’ai souhaité ne pas faire les sprints pour faire une coupure et me poser un peu après ces dernières semaines passées en stage et à l’étranger. Je passe au club régulièrement pour m’entrainer. Et je pense faire plusieurs compétitions cette saison sous les couleurs nantaises. Et on espère pouvoir enfin faire un bateau mixte avec mon frère. Un projet qu’on avait depuis longtemps, mais que le haut niveau ne me permettait pas de faire. »

 

Avec la plus grande expérience au sein du groupe, Marie Le Nepvou a apprécié transmettre aux jeunes nouvelles et espère qu’elles vivront les Jeux, « évènement qui marque une vie d’athlète ».

 

Nous aurons donc le plaisir de retrouver Marie Le Nepvou lors de la prochaine saison sur les bassins français.

La Fédération Française d’Aviron lui souhaite de très belles choses pour la suite. Un grand merci et bravo pour toute cette carrière !

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies