• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • "La Relève", témoignages et retours d'expérience
"La Relève", témoignages et retours d'expérience

Le Comité Paralympique et Sportif Français a lancé, en coopération avec l’ensemble des fédérations paralympiques, dont la FFA, un programme national de détection intitulé « La Relève », dans l’optique de recruter des talents en vue des Jeux Paralympiques de 2024. 

L’objectif est d’inviter des personnes en situation de handicap motivées dans la perspective d’une pratique sportive intensive et compétitive, à se rendre sur un site de proximité afin de tester leurs capacités générales et rencontrer des sportifs et des entraîneurs des fédérations paralympiques.

L’ambition de ce programme est de faciliter le parcours de ces personnes vers une pratique adaptée à leurs capacités et aux possibilités de pratiques locales mais aussi, pour la FFA, de détecter de futurs talents dont il conviendra de favoriser l’éclosion.

Une dizaine de sportifs et sportives de toute la France a contacté la FFA pour tester l’aviron en club, suite à ces journées organisées à Toulon, Vichy, Bordeaux, Montpellier et Paris. Leur handicap varie entre difficulté de préhension au niveau de la main et paraplégie.

L’aviron Sétois, l’aviron Mauguio Carnon et Boulogne 92 figurent parmi les clubs qui ont accueilli ces nouvelles recrues.

Ils témoignent :

Maxime Dalmon, président de l’aviron sétois

Nous n’avons pas les moyens de développer une section handi aviron en tant que telle. Mais nous avons été intéressés par le profil de ce jeune de 22 ans, qui est motivé pour faire de la compétition et pour tenter d’aller décrocher une sélection en équipe de France. L’avantage avec les rameurs para, c’est qu’ils n’ont pas besoin de 10 ans de formation comme les valides. En commençant aujourd’hui, il peut être dans la course pour Paris 2024. Un vrai challenge que l’Aviron Sétois a envie de relever ! Nous avons donc profité de la restructuration du club pour missionner un salarié sur son encadrement. Au niveau accessibilité, il n’y a pas de problème. Il se déplace soit en fauteuil, soit avec des prothèses. Les rameurs du club proposent systématiquement leur aide pour porter le matériel ou s’installer, cela se fait naturellement. La relation humaine prend le dessus et nous ferons tout pour l’amener au plus haut niveau possible !

Marie Hatterer, entraineure de l’aviron Mauguio Carnon

À Carnon, nous avions déjà réfléchi à développer la pratique handi, car le club est adapté. Mais nous ne savions pas par où commencer. C’est donc avec un réel enthousiasme que nous avons accepté de proposer une initiation à deux sportifs identifiés lors de la journée la Relève à Montpellier. L’un fait déjà du rugby fauteuil. Il a juste fallu patienter le temps que les bateaux prêtés par la FFA puissent être acheminés jusque Carnon. Ils ont été ravis de la séance sur l’eau. Nous espérons qu’Emmanuel et Guillaume vont pouvoir venir régulièrement maintenant que nous nous sommes organisés. Ils pratiqueront déjà le samedi et dimanche matin avec les adultes (seniors et masters), puis ils rejoindront les groupes compétition en semaine. Je ne sais pas si c’est le hasard, mais un autre rameur para qui pratiquait à Toulouse l’année passée est venu la semaine dernière, et nous avons pu l’accueillir étant donné que nous avions le matériel pour ! Nous sommes prêts à nous équiper de bateaux handi si les sportifs s’engagent dans la pratique à long terme.

Alexandre Bridel, entraineur de Boulogne 92

Boulogne 92 a une section handi qui fonctionne depuis de nombreuses années maintenant. Le groupe était constitué essentiellement d’hommes classés PR1 et PR2. Le Programme la Relève nous a permis de faire essayer l’aviron à des jeunes femmes PR3. Elles sont motivées et sont prêtes à s’investir pour performer en compétition. L’avantage qu’ont les PR3 est de pouvoir s’entraîner avec les valides. Cela les incite à se dépasser encore plus. Cette envie apporte une nouvelle dynamique à notre groupe et une nouvelle perspective pour le club en matière de formation de rameurs vers le haut-niveau.

La Ligue Auvergne Rhône Alpes a quant à elle profité de cette occasion pour approfondir l’état des lieux sur la pratique handi locale. Cela a permis d’identifier des besoins, notamment celui d’investir dans du matériel adapté et de réunir les clubs qui souhaitent se lancer dans cette aventure.

Pour plus de renseignements sur ce programme : handicaps@ffaviron.fr.

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies