Lutte contre les violences

Des phénomènes de violences et de discriminations sont présents au sein de la société. Le sport n’est pas épargné, alors qu’il représente également un formidable moyen d’intégration et d’éducation. Pour exemple, le bizutage est encore pratiqué, même si personne n’en parle. 

 

Le gouvernement s’engage en ce moment pour défendre les droits des enfants. Les chiffres sont accablants. Ils nous apprennent que les violences sexuelles concernent environ un enfant sur cinq en Europe et que les auteurs de ces violences sont dans 80 % des cas des personnes qui font partie du cercle de confiance de l’enfant. Les abus sexuels peuvent avoir des effets dévastateurs qui durent toute la vie. Les enfants qui ont été victimes mettent parfois longtemps avant d’oser en parler ; certains n’y arrivent jamais. Les études sur le sujet montrent en effet qu’un sur trois n’en parlera jamais à personne. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de prévenir ces abus.

 

Afin de lever les tabous, et de permettre à tous d’être plus vigilants et plus réactifs, la FFA souhaite que chaque structure fédérale s'engage au travers d'actions de prévention afin d'éviter ces dérives. 

La FFA sensibilise tous les éducateurs sportifs en formation BP JEPS et DE JEPS. Une formation en ligne sera également proposée au printemps, pour tous les dirigeants ou encadrants bénévoles qui souhaitent mieux comprendre ces phénomènes, pouvoir détecter les 1ers signes et savoir comment réagir en cas de confrontation à des formes de violences au sein de leur club.

 

Le Ministère chargé des Sports et le Pôle Ressources Sport, Education, Mixité et Citoyenneté, ainsi que de nombreuses associations ou collectivités ont créé des outils, que ce soient des guides, des plateformes, des affiches ou des clips vidéos.

 

Retrouvez le guide qui, sous forme de fiches, vous donne des pistes sur l'égalité filles-garçons, la construction des relations, et sur les violences (bizutage, harcèlement, agressions), le dispositif « Start to Talk (donnons de la voix)», lancé par Mme la Ministre lors d'une conférence du Conseil de L'Europe, pour mettre fin aux abus sexuels sur les mineurs, ainsi que le  petit guide juridique, outil qui traite de 18 problématiques (dont le racisme, le sexisme, la haine anti-LGBT, les violences sexuelles, le bizutage) en apportant un premier niveau d’informations accessibles et pédagogiques afin de permettre à chaque acteur du sport de mieux prendre conscience des conséquences (potentiellement graves) d’un comportement répréhensible et de mieux accompagner les victimes de ces comportements répréhensibles. 

L’outil propose aussi plusieurs focus pour approfondir certaines problématiques et un répertoire de n° clés à destination des victimes, dont le numéro à afficher : 08 842 846 37.

 

Pour tout renseignement : helene.gigleux@ffaviron.fr

 

 

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies