• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Tokyo 2020 : Les bleus sous le soleil du Portugal
Tokyo 2020 : Les bleus sous le soleil du Portugal

Pendant 15 jours, le collectif homme, composé de 20 athlètes, se retrouve au Portugal à Lago Azul. Quelques nouvelles, à mi-chemin de ce stage de février …

 

Des conditions optimales !

Le lieu parfaitement adapté aux entrainements et les conditions assez exceptionnelles (la température oscille autour des 20 degrés avec un ensoleillement optimal) permettent un travail efficace pour les hommes de Samuel Barathay installés au Portugal du 17 au 29 février. Après un stage intensif sur les pistes de Prémanon, c'est dans le sud de l'Europe que les athlètes enchainent les sorties sur l'eau, pour leur plus grand plaisir.

À Lago Azul, les Français ne sont pas les seuls présents, l’équipe A polonaise est aussi sur le bassin, c'est un lieu privilégié par de nombreuses nations. Ainsi, les Allemands, les Anglais, les Suisses, les Tchèques, les Hollandais, les Polonais ou encore les Chinois y prennent souvent leurs quartiers.

L’équipe est logée dans des appartements tout équipés, très spacieux, avec terrasses et vue sur le lac. Avec une salle de musculation neuve dans l’hôtel et du matériel très récent, les sportifs peuvent travailler efficacement et suivre aisément le programme d’entrainement. Sur un bassin de 80km alternant entre lignes droites et virages, les propriétaires ont fait installer depuis cette saison un couloir sur 2000m. En se plaçant au centre du lac, le staff peut organiser les sorties d’un côté ou de l’autre et suivre en catamarans équipés pour pouvoir échanger avec les athlètes. Enfin, le staff médical a également des journées bien chargées, pour soigner les quelques blessures et faire de la prévention.

 

Entrainements intenses dans une bonne ambiance 

Les « coupleux » du groupe quatre de couple composé d’Alban Couturier, de Stanislas Desgrippes, de Maxime Ducret et de Maxence Tollet font des sorties en skiff ainsi qu’en quatre. Hugo Boucheron et Matthieu Androdias, en deux de couple, vont entamer quelques entrainements individuels. Concernant les six poids léger, Pierre Houin, Ferdinand Ludwig, Thibault Colard, Thomas Baroukh, Paul Tixier et Hugo Beurey, ils alternent les compositions en fonction des cycles et des états physiques. Enfin, les huit « pointus » travaillent actuellement en quatre sans barreur en modifiant les compositions à chaque cycle. Benoit Brunet, Benoit Demey, Dorian Mortelette, Thibaut Verhoeven, Guillaume et Thibaud Turlan, Édouard Jonville et Julien Montet, passeront en deux sans barreur à la fin du stage pour se préparer plus spécifiquement à la tête de rivière nationale. 

 

Encore une semaine donc pour engranger quelques kilomètres avant la prochaine étape nationale : la tête de rivière de Caen du 8 mars où les athlètes du haut niveau viendront se mesurer individuellement : en skiff ou en deux sans barreur.

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies