• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Titres mondiaux et olympiques en vidéo Rétrospective #1 1990-1999
Titres mondiaux et olympiques en vidéo Rétrospective #1 1990-1999

Pour démarrer une série de rétrospectives vidéo consacrées aux championnes et champions olympiques et mondiaux français, retour cette semaine sur la décennie 1990-2000, qui marqua le retour de l’équipe de France sur le devant de la scène internationale.

L’aviron français court alors après une médaille aux Jeux Olympiques depuis les Jeux de Tokyo en 1964, et n’a décroché qu’un seul titre mondial depuis 1977 (Luc CRISPON et Thierry RENAULT en double poids léger en 1985, bateau non olympique à cette période).

 

Retour en arrière donc pour (re)vivre les courses qui ont sacré les rameuses et les rameurs français, notamment dans les catégories olympiques

 

Championnats du monde 1993 – Racice, République Tchèque

(1) Après avoir terminé au pied du podium l’année précédente, lors des J.O. de Barcelone, le deux sans barreur féminin remporte l’or mondial lors de ces mondiaux avec un équipage changé à 50%.  Hélène CORTIN et Christine GOSSÉ, qui composent le bateau à Racice, décrochent par la même occasion le premier titre mondial féminin de l’histoire de l’aviron français en maîtrisant de bout en bout cette finale.

(2) Également finalistes à Barcelone en 1992, au sein du quatre de couple, Samuel BARATHAY et Yves LAMARQUE deviennent champions du monde en deux de couple, après avoir remonté l’équipage norvégien au terme d’une incroyable fin de course qui deviendra la "marque de fabrique" des Français.

(3) Troisième à l’entrée des 500 derniers mètres de course, le quatre sans barreur, composé de Jean-Christophe ROLLAND, Michel ANDRIEUX, Philippe LOT et Daniel FAUCHÉ, réalise également un enlevage d’anthologie pour remporter le titre mondial. 

(1)   (2)

(3)

 

 

Championnats du monde 1994 – Indianapolis, États-Unis

Aux Etats-Unis, Hélène CORTIN et Christine GOSSÉ confirment leur suprématie dans l’épreuve du deux sans barreuse, en conservant leur titre acquis à Racice en 1993. Sur la ligne d’arrivée, les Françaises devancent le bateau roumain, emmené par la légende de l’aviron Elisabeta LIPA (5 titres olympiques à son actif sur toute sa carrière), après une nouvelle fois un dernier 500m de toute beauté.

 

Championnats du monde 1995 – Tempere, Finlande

Cinq médailles décrochées par l’équipe de France lors de ces mondiaux, dont deux pour des bateaux Olympiques. Le deux sans barreur Jean-Christophe ROLLAND - Michel ANDRIEUX arrache une belle médaille de bronze. Un métal qui aurait encore pu être plus beau si le premier cité n'avait pas été diminué par un virus lors de la compétition. 
La médaille de bronze du deux sans barreur féminin a, quant à elle, démontré la qualité du travail effectué par les équipes de France. En effet, double tenante du titre au côté de Christine GOSSÉ, Hélène CORTIN a dû déclarer forfait à l'entrée de la préparation terminale, soit un mois avant le Championnat du monde. Intégrée dans le bateau en remplacement, la toute jeune seniore première année Céline GARCIA, qui n'avait jamais ramé en deux sans barreur auparavant, a donc réalisé l'exploit de décrocher cette médaille aux côtés de Christine GOSSÉ.

Les trois autres médailles ont toutes été en argent pour des embarcations non olympiques à savoir le skiff poids léger féminin avec Catherine MÜLLER, le deux sans barreur poids léger composé de Xavier DORFMAN et de Sébastien BEL, ainsi que le deux barré des frères BEGHIN barrés par Chistophe LATTAIGNANT.

 

 

Jeux Olympiques 1996 – Atlanta, États-Unis

Pas de titre sur le lac Lanier pour l’aviron français, mais avec quatre médailles obtenues, la France signe pour de bon son retour parmi l’élite mondiale. Quatre bateaux sont donc médaillés à l’occasion de ces J.O. d’Atlanta :

  • médaille d'argent pour le quatre sans barreur homme (Olivier MONCELET, Bertrand VECTEN, Gilles BOSQUET et Daniel FAUCHÉ),
  • médaille de bronze pour le deux sans barreur homme (Jean-Christophe ROLLAND et Michel ANDRIEUX),
  • médaille de bronze pour le deux de couple homme (Samuel BARATHAY et Frédéric KOWAL),
  • médaille de bronze pour le deux sans barreur femme (Hélène CORTIN et Christine GOSSÉ) 

Cela reste, à ce jour, le meilleur total de médailles pour l'aviron français sur une échéance olympique. À noter que la médaille de bronze du deux sans barreuse est la première et unique médaille olympique décrochée par un bateau féminin français (hors embarcations paralympiques).

 

 

Également en cette année 1996, le deux barré (qui est sorti du programme olympique au profit du quatre sans barreur poids léger après les J.O. de 1992) composé de Yannick SCHULTE et Luc PRÉVOT, barrés par Christophe TELLIER, est médaillé d’or lors des championnats du monde non olympiques de Strathclyde, en Écosse.

 

Championnats du monde 1997 – Aiguebelette, France

Pour les premiers championnats du monde organisés en France, les rameuses et rameurs tricolores totalisent 5 médailles, dont 2 en or, et notamment 3 médailles ainsi qu'un titre dans les catégories olympiques.

(1) Poussés par leur public durant la course, Jean-Christophe ROLLAND et Michel ANDRIEUX s’adjugent le titre mondial en deux sans barreur. Trois ans avant les J.O. de Sydney, la paire française prend rendez-vous avec l’histoire.

(2) Lors de la finale du quatre barré, Laurent BÉGHIN, Antoine BÉGHIN, Bernard ROCHE, Vincent MALISZEWSKI, remarquablement barrés par Christophe LATTAIGNANT, offrent un splendide mano à mano avec le bateau italien avant de se détacher dans le final et conquérir la médaille d’or.

Lors de ces mondiaux, le quatre sans barreur français, dans la même composition que lors des Jeux d'Atlanta la saison précédente, remporte une nouvelle médaille d'argent derrière le redoutable équipage britanique avec à son bord la légende Steven REDGRAVE. Un autre quatre sans barreur, poids léger cette fois-ci, vient ici décrocher sa première médaille d'argent en compétition internationale. Laurent PORCHIER, Frédéric PINON, Yves HOCDÉ et Xavier DORFMAN terminent seconds derrière les champions olympiques danois après un "finish" de haut vol. 

La dernière médaille sera argentée avec le skiff poids léger féminin de Bénédicte LUZUY.

(1)   (2)

 

 

Championnats du monde 1998 – Cologne, Allemagne

Encore quatre médailles glanées par l’équipe de France lors de ces mondiaux. (1) Parmi celles-ci, un titre de champion du monde que s’offre la paire Jean-Christophe BETTE - Vincent MONTABONEL. Une course dominée de la tête et des épaules en finale pour décrocher l’or en deux sans barreur poids léger.

En ce qui concerne les embarcations olympiques, bis répétita pour les deux quatre sans barreur. En toutes catégories et en poids légers, les deux bateaux s'adjugent la médaille d'argent. Modifié à 50%, Anthony PERROT et François MEURILLON remplaçant respectivement Olivier MONCELET, et Bertrand VECTEN, le quatre sans TC réalise un nouvel enlevage impressionnant et franchit la ligne d'arrivée en seconde position d'une course extrêmement serrée. Les poids légers quant à eux, subissent à nouveau la loi de l'intouchable bateau danois, mais glanent tout de même leur seconde médaille d'argent d'affilée !

Autre résultat identique à celui de l'année précédente à Aiguebelette : Bénédicte LUZUY, qui monte sur la deuxième marche du podium pour la seconde fois consécutive en skiff poids léger féminin.

(1) 

 

Championnats du monde 1999 – Saint-Catharines, Canada

Deux médailles sont ramenées des eaux canadiennes par l'équipe de France, en 1999. À nouveau sur le podium mondial, avec une belle médaille, Jean-Christophe ROLLAND et Michel ANDRIEUX signaient là un retour gagnant, après une année 1998 en "stand-by", avec en ligne de mire les premiers Jeux Olympiques du XXIe siècle.
Médaillé pour une troisième année consécutive, le quatre sans barreur poids léger masculin, avec un changement effectué en son sein puisque Jean-David BERNARD intègre la composition en lieu et place de Frédéric PINON cette année-là, termine en bronze. Seul bateau de la gamme olympique médaillé chaque année sur l'ensemble l'olympiade, ce quatre sans barreur poids légers a également préparé au mieux son rendez-vous olympique de 2000 ...

Tags associés

Equipe de France
Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies