• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Des stages d'été pour relancer l'activité dans les clubs
Des stages d'été pour relancer l'activité dans les clubs

Durant tout l’été, nombreux sont les clubs d’aviron qui proposent des stages d’été à destination des jeunes ou des adultes. Principalement conçues pour un public « découverte », ces sessions estivales sont un levier de recrutement important pour les clubs, en vue de la rentrée sportive de septembre. Les semaines de stage organisées dans toute la France sont d’ores et déjà une réussite, et une bonne nouvelle pour l’ensemble des clubs d’aviron.

 

Après une longue période d’inactivité due au virus, les clubs veulent repartir de l’avant. À la Société Nautique de Lagny par exemple, confinement et crues de la Marne ont fait patienter licenciés et encadrants mais « les très bonnes conditions actuelles permettent de redémarrer dans le bon sens », comme nous l’explique Diane Delalleau, entraineur au club. Même son de cloche du côté du Toulouse Aviron Sport et Loisirs, où Guillaume Cas, éducateur, souligne les conditions idéales pour les stages cet été à la différence des chaleurs caniculaires connues l’été dernier.

Des stages qui font le plein

Grâce, entre autres, à ces conditions météorologiques qui incitent à la pratique de notre sport, les stages d’été font le plein. Du côté de l’Erdre et du Cercle de l’Aviron de Nantes, ce succès était attendu et espéré par le responsable de la commission sportive, Erwann Madec « On a développé les stages l’an dernier, 260 personnes sont déjà inscrites sur les créneaux de cet été, avec l’objectif de monter à 290 […] Nous avons plus d’inscrits, mais nous l’avions anticipé. ».
L’optimisme n’était pas le même à Lagny ou à Toulouse après la période du confinement… Finalement avec près du double d’inscrits par rapport aux années précédentes pour le club francilien et l’ensemble des semaines complètes au TASL, avec des listes d’attente en cas de désistement, « c’est une belle surprise d’avoir autant de monde cette année » résume Guillaume Cas.

Le contexte sanitaire couplé à l’envie de s’évader avec un sport d’extérieur a contribué à donner un coup de boost aux inscriptions, comme en témoigne Diane Delalleau : « Les gens ne savaient pas s’ils allaient partir en juillet et en ont profité pour s’inscrire. Nous profitons également d’être l’un des seuls clubs de la ville ouvert. ». Un constat partagé par son homologue toulousain « Il y a le fait que les gens partent moins en vacances, notamment des jeunes du club qui viennent participer aux stages. »

L'aviron scolaire comme vivier

Ces stages sont placés sous le signe de la diversité avec la découverte de nouvelles activités en extérieur souvent très appréciées. « Il est important de proposer de la distraction et de l’amusement auprès des plus jeunes pour les inciter à venir s’inscrire. » pour l’éducateur du TASL. À Nantes, les stagiaires « sont uniquement de nouvelles personnes, l’objectif étant d’aller chercher de nouveaux adhérents ».

Pour ces semaines de découverte, le recrutement des jeunes passe très souvent par les élèves croisés lors de la pratique de l’aviron en cours d’EPS. L’année scolaire ayant été, elle aussi, largement impactée, les clubs ont dû adapter leur stratégie de démarchage. « À Lagny, on est passé directement par les directeurs d’établissement, et par les canaux de communication de la ville » détaille l’entraineur du club.
Du côté de la Ville Rose, les encadrants du club se sont rendus dans les collèges pour proposer des sessions d’ergomètre profitant du fait que de nombreuses activités sportives habituelles n’étaient pas réalisables. Pour le club toulousain qui travaille avec une association pour l’insertion sociale, professionnelle et scolaire par le sport, les jeunes extérieurs au club sont également recrutés par ce biais-là pour participer aux stages d’été.

 

Si les stages destinés aux jeunes sont importants pour les clubs, l’offre proposée aux adultes l’est tout autant comme l’a constaté Erwann Madec « à la suite des stages de 2019 nous avons eu beaucoup de nouvelles recrues débutantes chez les loisirs […] Il y a un vrai lien entre les stages découvertes et la prise de licence chez ce public ». La hausse du nombre de stagiaires adultes a également été constatée dans tous les autres clubs.

Avec les compétitions nationales et régionales qui vont se dérouler en septembre et en octobre, notamment le championnat de France Junior, de nombreux compétiteurs ont repris le chemin de l’entrainement avec assiduité. Les compétiteurs, les pratiquants loisirs et les pratiquants occasionnels venus découvrir l’aviron, tout le monde se croise dans les clubs pour un été qui s’annonce actif et intense dans un grand nombre de structures. Et tous les éducateurs sont bien évidemment à pied d’œuvre pour animer et encadrer tous ces publics et relancer au mieux l’activité !

Un été actif et intense dans les clubs donc. Avec les compétitions nationales qui s’annoncent à la rentrée, les rameurs de compétitions, et notamment les J16 et 18, préparent ces échéances dans le même temps que se déroulent les stages d’été. Tous les éducateurs sont donc à pied d’œuvre pour animer les clubs tout l'été et relancer au mieux l’activité dans les clubs !

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies