• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Quelques jours avant le début des mondiaux d'aviron indoor 2021
Quelques jours avant le début des mondiaux d'aviron indoor 2021

Du 23 au 27 février, World Rowing organisera les championnats du monde Indoor 2021 en connecté. Grâce aux outils technologiques les meilleur.es rameur.ses indoor auront leur rendez-vous annuel.

Les temps ont bien changé. Un an après des mondiaux mémorables au stade Pierre-de-Coubertin à Paris, les championnats du monde d’Aviron Indoor se disputeront en virtuel, en 2021. À l’instar de nombreux championnats continentaux et nationaux de l’année, c’est donc à distance que les passionné.es d’ergomètre s’affronteront pour décrocher les honneurs mondiaux.

Si les dernières éditions offraient la possibilité à toutes et tous de s’engager sur ces mondiaux indoor, les rameur.ses ont, cette fois-ci, dû se qualifier en amont. Pour cela, deux options : via les qualifications continentales ou un système de qualification open, avec un chrono réalisé lors d’un test ergo filmé et validé avant le 7 février.

C’est dans ces conditions que les Français.es qualifié.es défendront leurs chances face à plus de 950 concurrent.es venant de 63 pays. Avec 25 engagé.es sur 2000m et 20 sur 500m, les représentant.es tricolores constituent l’un des contingents les plus importants de l’événement. Parmi eux, des titres à défendre sur la distance olympique pour Gérard Le Flohic (65-59 HPL), Alain Magnin (70-74HPL), Anne-Marie Schulz (60-64 FPL) et Martine Mallet (70-74 FPL).

De belles chances de médailles s’offriront également dans les catégories les plus rapides. En Sénior Homme par exemple, Vincent Matz, impressionnant lors des championnats de France au milieu des rameurs de la sélection française, affiche l’un des meilleurs temps des engagés, sur 2000 et 500 mètres (05:55.1 et 01:14.3). Également passé sous les 6 minutes cette année, Romain Delachaume (30-39 H) s’avancera en tant que favori dans sa catégorie. Sur 500 mètres, après avoir terminé deuxième l’an dernier, Juliette Noir (U23 F) possède un temps pronostique qui lui donne le droit d’espérer à une place sur le podium de ces mondiaux.

Trois athlètes du collectif national para-aviron actuellement en stage à Temple-sur-Lot seront également au départ de ces championnats du monde. S’il s’agit pour Margot Boulet, Jérôme Hamelin et Rémy Taranto de se tester à nouveau sur l’ergomètre en vue de la saison internationale, ils ne se priveront pas pour aller décrocher des médailles mondiales.

 

Objectif de podiums ou non, c’est avant tout l’envie de goûter encore à la compétition et de battre ses records personnels qui animent les rameur.ses français.es en lice, comme en témoigne le champion de France 2021 Vincent Foulonneau (30-39 H – 500m) :

« Pour cette année, le podium mondial (sauf erreur de mes adversaires) m’est inaccessible. Mon seul objectif est d'aller plus vite que le champion du monde l'année dernière, donc descendre sous 1min17.4s. Réussir cela me permettra de franchir une étape supplémentaire pour mon objectif à long terme de 75s au 500m. ». L’objectif sera également chronométrique avant tout pour la rameuse de l’Aviron Sétois Bénédicte Roze : « Ayant gagné les championnats de France 2021, je me suis lancé le défi de ces World Rowing Indoor Championships. […] Maintenant place à la course de mardi 23 février… 500m pour un record personnel ! »

L’absente de marque de ces mondiaux sera la convivialité, inhérente à cet événement indoor, comme le déplore Anne-Mariz Schulz (engagée sur 2000m et 500m), dont « le seul regret sera de ne pas pouvoir échanger en live quelques mots avec mes concurrentes après la course, pour nous féliciter mutuellement, quelque que soit le temps réalisé. ».

Ce sont toutefois près de 50 français.es, et autant d’objectifs personnels, qui seront à suivre durant les cinq journées de compétition au programme, avec, espérons-le, de belles performances et beaucoup de plaisir pris sur la machine.  

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies