• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Une journée intense pour les tricolores au championnat du Monde U23
Une journée intense pour les tricolores au championnat du Monde U23

Pas de répit pour l'équipe de France aujourd'hui à Racice, avec pas moins de dix courses au programme, et de nouveaux tickets pour les demi-finales et les finales du championnat.

Le programme était chargé pour les Bleus qui se sont succédé sur l'eau et à la tente France, sur le parc à bateaux, pour cette deuxième journée de championnat du monde U23. La compétition s'accélère, tout comme le rythme des stroke coaches au fur et à mesure que l'on avance dans ce rendez-vous de la relève.

 

Premier bateau qualifié de la journée, le deux de couple poids léger masculin avec Ferdinand Ludwig et Victor Marcelot. Les Bleus n'ont pas vraiment laissé le doute s'installer dans l'esprit de leurs adversaires, s'installant en tête de la course dès les premiers coups de pelles. Ils n’ont ensuite plus jamais rendu leur avantage, laissant les Autrichiens et les Polonais se disputer les deux autres places qualificatives, la Slovaquie ayant rapidement jeté l'éponge. Une course qui est allée très vite, puisque les Français décrochent le meilleur temps des trois séries de la matinée. "C'était notre premier parcours dans cette composition avec Victor, commente Ferdinand Ludwig, donc cette course nous a permis de prendre des repères. L'objectif était de se mettre à l'abri dans le premier 1000 et ensuite de travailler avec la coque, ce qu'on a réussi à faire. C'est donc une bonne entame". On les retrouvera en demi-finale samedi en milieu de journée.

Le deuxième bateau à décrocher son ticket pour les demi-finales de samedi fut le quatre de couple masculin. Hugues Larchevêque, Adam Le Gal, Yoann Lamiral et Florian Ludwig. Les Néerlandais ont pris les commandes sur ce parcours et ont remporté la première place, mais les Bleus n'ont pas à rougir de leur performance de la matinée. Une belle deuxième place à trois secondes derrière les Pays-Bas, mais avec la certitude de la qualification. "Nous sommes plutôt satisfaits de la course, note Florian Ludwig, on savait que seulement un bateau n'aurait pas sa place en demi-finale. On a bien giclé des starting-blocks et réussi à garder un bon rythme tout au long de la course, permettant ainsi d'assurer la deuxième place. Maintenant on est focus sur les demi-finales de samedi".

Deux autres bateaux couraient ce matin pour l'attribution des lignes d'eau en finales. Le premier fut le quatre barré masculin embarquant Mathias Meriguet, Dorian Marques-Vigneron, Alistair Gicqueau et Grégoire Charles et la barreuse Alexandra Boistard-Lavenir. Une course dominée par les USA, mais où chacun a pu cacher son jeu et conserver le maximum de ressources pour la finale. Les Bleus ont terminé à la sixième place.

Sixième place également pour le huit féminin composé de Noémie Aubert, Marie Pachebat, Lou-Anne Caniard, Pauline Rossignol, Lucine Ahyi, Emilie Mouchet, Ruxandra Botezatu et Ombeline Lucas et de leur barreuse Maïtena Mateus, dans une course là aussi dominée par les Etats-Unis. Pour ces deux bateaux, ce seront les mêmes adversaires lors de la grande finale. Samedi à 15h15 pour le premier équipage et dimanche à 12h55 pour les secondes que le véritable verdict tombera.

Peu avant la course du huit féminin, un autre bateau a gagné sa place en finale. Emma Cornelis et Joséphine Cornut-Danjou se présentaient en repêchage du deux sans barreur féminin. En terminant à la deuxième place derrière les Américaines, la paire française a ainsi décroché son ticket pour la finale A de samedi à 16h. Ce tout nouveau duo aura à cœur de démontrer ses capacités face à l'Espagne, la Croatie, aux Etats-Unis, l'Allemagne et au Canada.

 

Six bateaux français en lice ce vendredi

Pour le reste de la flotte tricolore au départ aujourd'hui sur le Labe Arena, il faudra attendre demain pour être fixé sur son sort. Les espoirs tricolores devront prendre leur destin entre leur main lors des épreuves de rattrapage prévues vendredi matin.

Un seul ticket pour les demi-finales en série du deux de couple masculin. Benjamin Haguenauer et Romain Harat ont titillé les Suisses sur les 500 premiers mètres du parcours, mais ils n'ont pas réussi à prendre l'ascendant sur eux et ont dû se contenter de la deuxième place. Ils courront leur repêchage demain à 9h55.

Les deux premières de chaque série se qualifiaient pour les demi-finales du skiff poids léger féminin. Marion Chagnot et ses adversaires n'ont pas pu rivaliser avec la skiffeuse italienne, et la tricolore a terminé à la sixième place. Repêchage pour elle demain à 10h10.

Les deux places pour les demi-finales du deux de couple poids léger féminin se sont disputées entre les Allemandes et les Grecques, même si Inès Boccanfuso et Aurélie Morizot se sont accrochées au duo sur plus de 1000 mètres. Mais leur troisième place les emmène vers un nouveau parcours demain à 10h20.

En série du skiff féminin, face à Audrey Feutrie, c'est la Suisse qui a remporté la seule place qualificative pour la demi-finale. La rameuse française a rivalisé avec l'Irlandaise sur la moitié du parcours, mais elle a franchi la ligne d'arrivée en troisième position. Rendez-vous en repêchage demain à 11h05.

Enfin, en série du huit masculin, ce sont les Américains qui ont remporté le seul et unique ticket pour la finale A. Nicolas Vignol, Mathis Nottelet, Antoine Perdigal, Julien Viandier, Tom Puybaraud, Grégoire Bireau, Nicolas Armenjon et Armand Pfister et leur barreur Julien Deck étaient dans le bon wagon au passage des premiers 500 mètres, avant de céder du terrain et de terminer à la cinquième place. Verdict demain en repêchage à 11 h 30.

 

Demain, ce sera aussi la première demi-finale pour les Bleus : Louis Chamorand et Téo Rayet s'aligneront au départ de celle du deux sans barreur à 11 h 40.

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies