• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Débuts internationaux pour les collectifs Junior et Para-Aviron
Débuts internationaux pour les collectifs Junior et Para-Aviron

Après les U23 et quelques rameurs et rameuses Sénior, c’est au tour des catégories Para-aviron et Junior d’effectuer leur rentrée internationale. Pas de longs voyages au programme mais des échéances qui n’en sont pas moins importantes. Le collectif Junior prendra la direction d’Essen en Allemagne pour le Championnat d’Europe et les équipages Para-Aviron ont rendez-vous en Italie pour la Régate Internationale de Gavirate. 

 

Première sortie pour les Bleuets à Essen

Après Duisbourg pour les seniors A le week-end dernier, ce sont les juniors qui reprennent la route de l'Allemagne ce week-end pour leur championnat d'Europe. Petit tour d'horizon des bateaux qui représenteront la France à Essen.

Nouveau départ pour les jeunes athlètes

Gravelines et son stade nautique international avaient accueilli le championnat d'Europe Junior en 2018. Une édition réussie aussi bien pour l'organisation que pour l'équipe de France qui avait décroché quatre médailles. Mais pas de pression pour les Bleuets, chaque saison étant différente de la précédente à cet âge. À nouvelle année, nouveau chef de secteur également : après le départ de Jérôme Déchamp, c'est désormais Yannick Schulte qui a pris les rênes de la catégorie à la mi-janvier. "J'avais déjà entraîné en Junior dans les années 2000, c'est une tranche d'âge intéressante, avec une vraie spontanéité, et davantage de travail en relation avec les clubs qu'en Senior. J'ai saisi l'opportunité au bon moment dans ma vie professionnelle". Une fois son équipe d'encadrement composée (Gaëlle Buniet, Yvan Deslavière, Julien Valla et Gaël Depierre), il avait pu organiser un premier regroupement à Soustons en février, puis un premier stage d'équipe du 28 avril au 5 mai à Vaires-sur-Marne.

De retour en Allemagne

L'Allemagne avait déjà reçu le championnat d'Europe Junior en 2017, à Krefeld. Et c'est à une quarantaine de kilomètres de là, à Essen, que va se dérouler la compétition, sur le lac Baldeney. Des installations modernes et de premier ordre, avec un tout nouveau ponton de départ équipé d'un système à sabots. Des conditions de premier ordre pour les jeunes compétiteurs que vont pouvoir goûter nos Bleuets. Ils ont pris le départ aujourd'hui, après un dernier stage préparatoire à Vaires-sur-Marne depuis le 11 mai, pour l'Allemagne. "Je suis impatient que nos bateaux courent ce week-end, conclut Yannick Schulte, pour voir le niveau international".

 

Direction Gavirate, en Italie, pour l’équipe para-aviron

Emmené par ses médaillés des derniers mondiaux à Plovdiv, le collectif para-aviron effectue son retour sur la scène internationale lors de la Régate Internationale Para Rowing de Gavirate 2019. Un mois après s’être affrontés à Cazaubon lors des championnats de France bateaux courts, les rameurs et rameuses sélectionnés prendront place dans l’une des sept embarcations engagées en Italie. Sur le lac de Varèse, les bleus auront fort à faire car la concurrence internationale sera rude. En effet, la Grande-Bretagne, l’Australie, l’Allemagne et bien entendu l’Italie, à domicile, font partie des 25 nations qui seront représentées ce week-end. 
Le programme du week-end propose 2 régates du vendredi après-midi au dimanche, avec pour chacune d’entre elles, des séries qualificatives et des finales. 

Avec la qualification pour les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 qui se jouera lors de mondiaux de Linz, en septembre, c’est une saison importante qui s’annonce pour l’effectif para-aviron.  La régate de Gavirate servira de test grandeur nature pour jauger le niveau des rameurs tricolores à l’échelle internationale. Pour le chef de secteur Charles Delval, il s’agit de réaliser un maximum d’essais sur ces jours afin de déterminer les embarcations qui offriront le plus de garanties dans l’optique d’aller chercher des médailles sur les prochaines échéances et la qualification pour Tokyo.

Deux nouveaux arrivants dans le collectif 

Si l’ossature du groupe France reste semblable, une rameuse et un rameur vont effectuer leur début à l’occasion de ce week-end italien. Championne du monde de paratriathlon en 2017, Elise Marc sera alignée au côté de Jérôme Pailler en deux de couple mixte dans la catégorie PR3. De son côté, le rameur aixois Jérôme Hamelin prendra place dans le deux sans barreur avec Laurent Viala, un jour, et dans un quatre barré mixte, lors de l’autre journée.

Le collectif complet est ainsi composé par : 

PR1 W1X : Nathalie Benoit
PR1 M1X : Julien Hardi
PR2 Mix2X : Perle Bouge et Stéphane Tardieu / Perle Bouge et Christophe Lavigne
PR3 Mix4+ : Antoine Jesel, Rémy Taranto, Guylaine Marchand, Élodie Lorandi, Robin Le Barreau / Laurent Viala, Jérôme Hamelin, Guylaine Marchand, Élodie Lorandi, Robin Le Barreau
PR3 M2- : Remy Taranto, Antoine Jesel
PR3 M2- : Laurent Viala, Jérôme Hamelin
PR3 Mix2X : Jérôme Pailler, Elise Marc

Les bateaux PR2 Mix2X et PR3 Mix4+ évoluant d’une journée sur l’autre.

À la suite de Gavirate, les Bleus resteront en Italie pour un stage d’une semaine avec les Britanniques. Cette formule avait déjà été mise en place l’an dernier et a convaincu l’encadrement français à réitérer une expérience riche en enseignements. 
 

Un grand week-end de compétition attend donc nos athlètes de l'équipe de France en Allemagne et en Italie !

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies