Le sport sur ordonnance

Pour mieux comprendre l'environnement du Sport Santé, Yvonig FOUCAUD, CTN en charge de l'Aviron Santé à la FFA, a sollicité Jacques BIGOT, directeur du Pôle Ressource National Sport Santé Bien-Être (PRNS2BE) et formateur du Coach Aviron Santé, pour éclaircir les rouages de ce nouvel environnement complexe, pour le mouvement sportif.

 

Présentation de Jacques BIGOT : 

Professeur de Sport à la DDJS de l’Aube de 1983 à 2011 puis chargé de mission Sport Santé à la DRJSCS Champagne-Ardenne de 2012 à 2016 avant de devenir responsable du Pôle Ressources National Sport Santé Bien-Être basé au CREPS Auvergne Rhône-Alpes depuis septembre 2016.

Titulaire d’un Master 2 en Sciences humaines et sociales et sciences du sport, spécialité Vieillissement, Handicap, Mouvement et Adaptation et d’un D. U. en Éducation Thérapeutique du Patient.

Spécialiste du maintien de l’autonomie par les APS chez les personnes avançant en âge et auteur en 1999, avec le Dr Dejardin, d’un ouvrage intitulé « L’équilibre et les seniors ».

Jacques BIGOT : 

« Dès le début des années 90, les relations amicales avec Jean-Luc Grillon, médecin inspecteur de la DDJS de l’Aube m’ont conduit à investir le champ du sport santé en mettant en lumière les bienfaits de la pratique d’activités physiques et/ou sportives adaptées pour le public senior.

Cette étroite collaboration avec le Dr Grillon, devenu médecin conseiller auprès du DRJS de Champagne-Ardenne, nous a permis de renforcer le positionnement du sport santé dans la région en créant une équipe technique régionale « sport santé » et d’œuvrer ainsi à la naissance du Réseau Sport Santé Bien Être (RSSBE).

Parallèlement, en lien avec la direction technique de la FF Natation, nous avons élaboré le concept « Nagez forme santé ».

Fort de cette expérience, j’ai apporté mon expertise à la fédération d’aviron pour l’élaboration du Coach Aviron Santé.

En 2016, j'ai pris la direction du Pôle ressource national basé (PRNS2BE), basé au CREPS de Vichy.

 

Y.F : Le PRNS2BE, Quesaco ?

J.B : Les missions du Pôle ressources national sport santé bien être sont :

  • Promouvoir et développer les activités physiques et sportives comme facteur de santé 
  • Diffuser les recommandations de bonnes pratiques
  • Animer les réseaux d’acteurs de terrain
  • Prodiguer conseils et expertise en direction des différents acteurs de terrain
  • Assurer une veille documentaire de manière à rendre accessible l’information aux professionnels de la santé et du sport ainsi qu’au grand public. 
  • Valoriser les expériences innovantes 
  • Promouvoir et accompagner la mise en place de dispositifs 
  • Assister aux comités de pilotage, comités scientifiques des actions conduites par le ministère des Sports

 

Y.F : Est-ce que les titulaires d'un Coach Aviron Santé peuvent encadrer du Sport Sur Ordonnance ?

J.B : Cette qualification complémentaire d’un volume de 60 heures (plus 30 heures en FOAD) s’adresse à des personnes déjà titulaires d’un diplôme professionnel qui peuvent légalement encadrer ces publics mais qui ont besoin de compétences supplémentaires.

Ces compétences, ciblées dans le décret du 30 décembre 2016, relatives aux conditions de dispensation d’une activité physique prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée (ALD), sont abordées dans le cursus de formation et validées lors de la certification.

Intervenant auprès de plusieurs dispositifs de formation Sport-Santé, je peux affirmer que c'est une formation de qualité qui répond pleinement à la réglementation en vigueur.

 

Y.F :  Quels sont aujourd’hui les modes de financement du Sport-Santé ? 

J.B : Aujourd’hui, les financements du sport-santé sont multiples et dépendent des politiques conduites au plan local.

Les subventions allouées peuvent résulter de demandes auprès de l’ARS, de la DRJSCS via le CNDS, des collectivités territoriales (communes, communautés de communes, conseil départemental, conseil régional).

Répondre à des appels à projets auprès de mutuelles, de fondations… constitue également une source de financement possible. 

Les réseaux sport santé peuvent aussi attribuer des financements en fonction des dispositifs locaux.

Mais la recherche de nouveaux financements devra à mon avis s’orienter dans le futur vers les organismes et structures privés.     

  

 

Merci à Jacques BIGOT d'avoir répondu à ces questions et de nous éclaircir sur cet enjeu de santé publique !

 

Retrouvez des informations détaillées sur la réglementation du Sport sur Prescription Médicale sur notre nouvelle page dédiée

Tags associés

Aviron Santé
Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies