Les Bleus en nombre à Poznan

Après un début de saison mitigée, l'équipe de France sera en force à Poznan ce week-end pour la deuxième étape de coupe du monde, avec plus de 22 équipages.

 

De la densité à l'approche des qualifications...

Après la première étape à Plovdiv le mois dernier, à laquelle de nombreuses nations, dont la France, avaient préféré la régate internationale de Duisbourg, c'est le lac Malta, qui s'apprête à accueillir la deuxième étape de coupe du monde d'aviron. La météo s'annonce plus estivale, solstice d'été oblige, et il n'y a pas que le mercure qui va grimper ce week-end : les chiffres de la compétition sont eux aussi en pleine augmentation. Ce ne sont pas moins de 45 nations qui sont attendues en Pologne pour cette deuxième manche qui s'annonce d'ores et déjà relevée. Plus de 800 athlètes réparties dans 354 embarcations, équipages para-aviron inclus. Car c'est aussi ce qui fait l'intérêt de cette étape de la compétition : retrouver sur la scène mondiale les bateaux qui vont tenter de décrocher la qualification paralympique à Linz fin août. Et Charles Delval, chef de secteur para-aviron de la Fédération, ne s'y est pas trompé puisqu'il engage des bateaux dans chacune des catégories candidates aux Jeux de Tokyo 2020. Nathalie Benoit et Julien Hardi en skiff PR1, Christophe Lavigne et Perle Bouge en deux de couple mixte PR2, Élodie Lorandi, Guylaine Marchand, Rémy Taranto, Antoine Jesel et Robin Le Barreau en quatre barré mixte PR3. La flotte sera complétée par le deux sans barreur PR3 de Laurent Viala et Jérôme Hamelin. "Il y a un très beau plateau à Poznan avec beaucoup de finalistes aux mondiaux, commente Charles Delval, cela va nous donner pas mal d'informations. L'objectif pour le deux sans barreur : une médaille à Poznan, c'est la réserve du quatre barré. D'un point de vue général, il y a encore du travail devant nous, mais, il nous reste deux mois avant Linz".

 

De nouveaux équipages au départ

Les échéances se suivent mais ne se ressemblent pas, tant en quantité qu'en composition des équipages. Pour Poznan, les secteurs féminin et masculin aligneront dix-sept embarcations, avec de nombreuses modifications et avec, dans certaines disciplines, deux bateaux au départ. Des choix réalisés à l'issue du championnat d'Europe de Lucerne, pendant lequel certains bateaux phares n'avaient pas affiché le niveau de performance attendu.

C'est ainsi le cas en deux de couple féminin. Sur cette étape de coupe du monde, Élodie Ravera-Scaramozzino et Hélène Lefebvre se sont vu affecter de nouvelles coéquipières. La première sera alignée avec Anne-Sophie Marzin et la seconde embarquera Margaux Bailleul à ses côtés. Cette dernière association avait montré de belles choses lors des stages hivernaux.

En skiff, on retrouvera Marie Jacquet, mais également Camille Juillet. C'est une proposition que Christine Gossé avait faite à la rameuse verdunoise qui avait couru sous les couleurs de son club à Duisbourg, réalisant une belle prestation. Le deux de couple poids léger de Laura Tarantola et Claire Bové, médaillé d'argent à Lucerne, aura à cœur de confirmer, mais aussi de montrer sa progression et d'afficher ses ambitions. Marion Colard poursuit elle aussi sa saison en skiff poids léger.

En deux sans barreur, Camille Loisel et Pauline Tollard-Rossignol (U23) rejoindront Noémie Kober et Marie Le Nepvou. "Une chance pour les deux jeunes filles de se confronter à la concurrence internationale avant leur véritable rendez-vous qui restera le championnat du monde U23 cet été", avait précisé le DTN Patrick Ranvier il y a quelques semaines.

 

Changements et doublons au programme également du côté masculin. En skiff, Romuald Thomas sera aligné aux côtés de Thibaut Verhoeven. "On voulait laisser une chance à Romuald, la chance de revenir après une mauvaise période hivernale pour montrer sa valeur, commente Samuel Barathay, chef de secteur masculin, il a tout de même fait une finale C l'an dernier à Plovdiv". Deux quatre sans barreur également prendront part à la compétition sous les couleurs françaises. Édouard Jonville remplace ainsi Guillaume Turlan dans le bateau qui avait pris part aux Europe de Lucerne, ce dernier montant dans une seconde embarcation avec Franck Solforosi, Albéric Cormerais et Mickaël Marteau.

Du changement aussi en deux de couple poids léger. Depuis les mondiaux de Sarasota, le bateau – ancien étalon de la flotte tricolore – n'a pas connu de podium et n'est entré en finale A que lors de la deuxième étape de coupe du monde en 2018 à Linz. C’est donc, cette fois-ci, aux côtés d’Hugo Beurey que Pierre Houin sera aligné; un équipage qui a pu montrer de belles choses en stage. "Ils ont eu l'occasion de faire plusieurs sorties ensemble à Nancy en double, ajoute Samuel Barathay, ils s'entendent bien. Hugo est médaillé à Lucerne, il a fait une belle saison l'an passé". Thibault Colard sera lui aussi en deux de couple poids léger, avec Ferdinand Ludwig ; tout juste monté dans le quatre de couple A, le rameur du Lac Bleu a démontré ses capacités à Lucerne en décrochant le bronze avec ses coéquipiers. "Le deux de couple ne fonctionnait pas, conclut Samuel Barathay, nous avons donc décidé de changer rapidement les compositions. Conserver Ferdinand Ludwig permet d’aligner un bateau avec Thibault Colard, deuxième PL aux France bateaux courts. Ferdinand est un chef de nage, léger et en plein boom, c'est une valeur montante. Ils sont tous les deux sur Lyon, cela leur a permis d'attaquer un peu avant la préparation pour Poznan".

Pas de changement en deux sans barreur et en deux de couple toute catégorie, Valentin et Théophile Onfroy, Hugo Boucheron et Matthieu Androdias restent les titulaires incontestables. Le quatre de couple aligné à Lucerne aura lui aussi la même composition en Pologne.

 

Les équipages français vont avoir à cœur de redresser la barre après Lucerne pour commencer à affirmer leur position sur leur premier rendez-vous mondial de la saison.

 

La coupe du monde II en direct sur la chaine l'Équipe

Ce rendez-vous sera au coeur d'un évènement multiplex sur le chaine l'Équipe puisque les Jeux Européens auront également lieu ce week-end. Dimanche 23 juin, tous les moments forts que pourront nous faire vivre les membres de l'équipe de France d'aviron seront diffusés en direct !

Retour aux actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies