• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Deux médailles d'argent pour la France à Sarasota
Deux médailles d'argent pour la France à Sarasota

L'équipe de France a engrangé deux belles médailles d'argent aujourd'hui en Floride. Retour sur une journée toujours ensoleillée et chaude, mais qui a donné le sourire au clan tricolore.

 

Les Français jouent les premiers rôles

Première finale A de la journée, et première médaille pour l'équipe de France. Adèle Brosse, Camille Loisel, Pauline Lotti et Pauline Rossignol, barrées par Agathe Maupoux, ont suivi les consignes : gicler dans les bateaux de tête dès le début de la course. "On n'avait pas pris un aussi bon départ en course préliminaire, commente Pauline Rossignol, et les conditions étaient idéales, on a pris la course à notre compte". Au passage des premiers 500 mètres, elles pointaient à la première position. Mais les Italiennes les ont rattrapées au coup par coup, reprenant la tête. "On savait qu'elles étaient très fortes, poursuit Camille Loisel, personne ne s'est caché par rapport à la course préliminaire". Les Françaises ont néanmoins réussi à maintenir l'écart avec les autres embarcations et ont ainsi décroché l'argent mondial. "On termine bien la saison, conclut Pauline Rossignol, et pour certaines c'était une première participation à des mondiaux seniors".

Une finale de folie que celle du quatre de couple poids léger masculin. Pierrick Verger, Jules Tetaz, Paul Tixier et Ferdinand Ludwig n'ont rien pu faire contre les Italiens, mais ils ont engagé une lutte sans merci avec le bateau irlandais pour la deuxième place ! Ils ont entamé une fantastique remontée, réduisant l'écart avec les Italiens à moins d'une seconde sur la ligne d'arrivée, pour s'emparer de l'argent. « On avait des difficultés sur le secteur avant, commente Ferdinand Ludwig, on s’est amélioré depuis la course préliminaire. L'objectif était de progresser parcours après parcours". Malgré un léger vent contre, et une "chaleur qui arrache la gorge" selon le rameur du Lac Bleu, les tricolores ont tout donné : "On a pu s'employer davantage, ajoute Paul Tixier, même si les Italiens s'étaient bien cachés en course préliminaire, cette médaille fait vraiment plaisir". Et comme un cri du cœur, tous ont remercié leur entraîneur François Meurillon : "Il nous a supporté pendant des semaines".

 

Des fortunes diverses pour l'ensemble de la flotte

Charly Leclaire et Mathieu Merland ont tout donné sur leur finale A du deux sans barreur, mais la concurrence était plus aguerrie, notamment les Roumains médaillés vice-champions du monde en 2018 à Poznan. Cédant du terrain à la paire sud-africaine, mais parvenant à reprendre dans les 500 derniers mètres l'avantage sur les Britanniques, ils ont terminé à la cinquième place de la course. Une belle performance pour ces deux rameurs qui, la saison dernière, évoluaient encore chez les poids légers.

Le Mexique ayant dû déclarer forfait pour raison médicale, il n'y avait plus que quatre bateaux dans la finale du quatre de couple poids léger féminin. Une course survolée par les Italiennes qui ont remporté l'or avec une confortable avance sur les Allemandes. Lou Lamarque, Fanny Chatelet, Loanne Guivarc'h et Aurélie Morizot ont hélas franchi la ligne d'arrivée en quatrième position.

Deux finales B étaient également au programme de l'équipe de France aujourd'hui à Sarasota. En deux sans barreur, Emma Cornélis et Maya Cornut ont passé les 500 premiers mètres en tête, avant de céder le leadership aux Britanniques et aux Japonaises. Elles ont passé la ligne d'arrivée en troisième position. Neuvième rang mondial pour la paire tricolore.

Quelques minutes plus tard, c'était au tour de Hugues Larchevêque, Arnaud Delabrière, Téva Mellier et Baptiste Pointurier de prendre le départ de la finale B du quatre de couple. Les tricolore ont terminé à la quatrième place ; dixième rang mondial en U23.

En finale C du skiff masculin, Anthony Girerd a terminé à la troisième place. Quinzième rang mondial pour l'Aixois.

La matinée avait démarré avec la demi-finale du skiff poids léger. Corentin Amet n'est pas parvenu à entrer dans le trio de tête, terminant à la cinquième place, reprenant l'avantage sur le skiffeur danois dans les 500 derniers mètres de la course.

 

 

Demain, dernières courses et encore une finale A au programme, en skiff féminin avec Juliette Lequeux.

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies