• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Une entame positive pour les Bleus sur le lac Malta
Une entame positive pour les Bleus sur le lac Malta

Sur les quatorze bateaux alignés au départ des courses aujourd’hui à Poznan, dix sont d’ores et déjà qualifiés pour l’étape suivante de la compétition. 
La météo est à peine plus clémente qu’elle ne l’a été jusqu’à présent avec les compétitions depuis le début du mois de septembre. Le ciel était gris et pluvieux pour le début des courses de cet ultime championnat continental de la saison à Poznan. Ce rendez-vous que les quelques 570 rameuses et rameurs des 31 nations présentes attendent depuis des mois, depuis que la pandémie de Covid-19 a mis à bas la majorité du calendrier international.

La flotte française présente en Pologne ne compte pas moins de quatorze embarcations, tous secteurs confondus.

 

Le para-aviron ouvre les hostilités

Les premiers à prendre le départ étaient les bateaux para-aviron, Nathalie Benoit en tête en skiff PR1. La Marseillaise a remporté la course préliminaire pour l’attribution des lignes d’eau. Elle ouvrira le bal des finales dimanche matin à 9h50.

Course préliminaire également pour le duo Perle Bouge/Christophe Lavigne. Troisièmes derrière les Pays-Bas et l’Ukraine, les médaillés de bronze aux mondiaux de Linz l’an passé s’aligneront en finale du deux de couple mixte PR2 dimanche à 10h16.

Le quatre barré mixte PR3 courait lui aussi pour l’attribution des lignes d’eau de la finale. Guylaine Marchand, Margot Boulet, Rémy Taranto et Antoine Jesel et leur barreur Robin Le Barreau ont terminé à la troisième place. Verdict en finale A dimanche à 11h10.

 

Une victoire, et une place en finale A

Un bateau a conquis sa qualification pour la grande finale de dimanche (12h16), sans laisser quiconque lui disputer la place et sans avoir besoin de recourir à la photo finish. Hélène Lefebvre et Elodie Ravera-Scaramozzino ont pris le départ de leur série du deux de couple féminin et se sont placées en tête, menant la danse et s’imposant en patronnes de la course, avec deux secondes d’avance sur le double néerlandais médaillé de bronze l’an passé à Linz. "On avait d’entrée une bonne série pour nous jauger par rapport aux concurrentes, note Hélène Lefebvre, on est contentes d’avoir battu les Hollandaises, c’était un gros client pour nous ce matin. La forme est bien là, il n’y a plus qu’à terminer de la meilleure des façons dimanche".

 

En route vers les demi-finales

Théophile et Valentin Onfroy retrouvaient leurs rivaux espagnols de Linz dans leur série du deux sans barreur masculin ce matin. Les deux frères verdunois ont réussi à conserver leurs autres adversaires loin derrière pour remporter la deuxième place, synonyme de ticket pour la demi-finale demain à 9h58.

Benoît Demey, Benoit Brunet, Thibaut Verhoeven et Dorian Mortelette étaient alignés en série du quatre sans barreur masculin contre les Polonais, champions du monde en titre, qui ont remporté la course. Les tricolores ont su tenir leurs concurrents ukrainiens à distance et ont terminé à la deuxième place, s’assurant ainsi la qualification pour la demi-finale.

Laura Tarantola et Claire Bové retrouvaient, elles aussi, quelques-unes de leurs adversaires des mondiaux de l’an passé, finalistes du deux de couple féminin poids léger. Deuxièmes au passage des 1 000 mètres, elles ont ensuite pris les commandes de la course pour la terminer en tête, avec un peu plus d’une seconde d’avance sur le bateau polonais. Prochaine étape pour le deux de couple féminin poids léger français : les demi-finales demain matin à 11h.

Pierre Houin et Hugo Beurey avaient eux aussi de sérieux clients dans leur série ce matin du deux de couple masculin poids léger. Premiers à la mi-course, ils ont cédé du terrain aux Suisses puis aux Polonais, mais leur troisième place était suffisante pour entrer en demi-finale. Suite des opérations pour eux demain à 11h10. "C’est une bonne première course, explique Pierre Houin, on est satisfaits, car on a été acteurs face à des adversaires qui nous avaient battus aux mondiaux à Linz. On est aussi frustrés car Hugo a eu un coup de moins bien avant l’arrivée, on a limité la casse, mais c’était de la survie. On est contents d’être là, de retour en compétition".

 

Qualifiés en repêchages

Après sa quatrième place en série du skiff poids léger ce matin, Thibault Colard courait en repêchage cet après-midi. À la lutte avec le skiffeur irlandais, le Toulousain a su contenir les assauts de son poursuivant allemand et a décroché son billet pour la demi-finale demain à 10h33.

Emma Lunatti avait terminé sa série ce matin à la cinquième place de sa série. Une situation qu’elle s’est empressée de corriger cet après-midi, en remportant son repêchage. Une course qu’elle a gagnée au coup par coup, regagnant la tête dans les 500 derniers mètres.

Albéric Cormerais n’aura pas connu le même parcours. Quatrième le matin dans une série qui n’octroyait qu’un ticket pour les demi-finales, il a terminé quatrième également en repêchage et s’alignera en demi-finale C/D demain à 9 h 10.

 

Derniers repêchages samedi matin

Certains bateaux tricolores ne seront fixés sur leur sort pour la suite de la compétition que lors de la journée du samedi.

Cela aurait dû être le cas de Julien Hardi, cinquième de sa série du skiff PR1 ce matin, qui devait courir en repêchage samedi à 9h45 mais qui a dû déclarer forfait pour raison médicale.

Même scénario pour Maya Cornut, Anne-Sophie Marzin, Adèle Brosse et Emma Cornelis en quatre sans barreur féminin : quatrièmes de leur série qui ne délivrait qu’un seul sésame pour la finale A, elles devront attendre samedi à 11h20. En quatre de couple, Julie Voirin, Camille Juillet, Violaine Aernoudts et Margaux Bailleul ont terminé à la cinquième place de la série ; elles s’aligneront à 12h en repêchage.

Retour aux actualités
Championnat d'Europe Sénior et Para-Aviron - Poznan 2020 - Vendredi 9 Octobre
09/10/2020 - FFAviron - Eric Marie
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies