• Accueil FF Aviron
  • >
  • Actualités
  • >
  • Poznan 2019 : Le collectif Para-Aviron répond présent !
Poznan 2019 : Le collectif Para-Aviron répond présent !

Journée de finales sur le lac Malta. Une journée au bilan très contrasté, entre la belle performance réalisée par le groupe para-aviron, qui ramène quatre médailles, et les difficultés rencontrées par le groupe Senior. Une déception que ne cache pas Patrick Ranvier, directeur technique national : « Une seule finale dans les disciplines olympiques et pas de médaille, c’est un peu rude » explique-t-il. Alors que le programme d’entraînement permet traditionnellement une montée en puissance à l’approche des échéances terminales, pour certaines embarcations certains écarts avec la concurrence internationale s’avèrent aujourd’hui significatifs. Pour la flotte tricolore, il s’agit aujourd’hui « de faire une vraie analyse de chacune des embarcations », « surmonter la déception, retrouver la confiance et se mettre au travail pour revenir à notre meilleur niveau, avec comme perspective la qualification olympique ».  

 

Skiff PR1 masculin (PRP1 W1x) : BRONZE

Nathalie Benoît est de retour sur les podiums. Après un début de saison compliqué et une quatrième place aux régates de Gavirate, la rameuse de Marseille, vice-championne paralympique à Londres, s’empare d’une magnifique médaille de bronze derrière la championne du monde en titre Birgit Skarstein et la rameuse ukrainienne. Une course « très dure »,  nous raconte l’intéressée, notamment au regard des conditions difficiles du premier 1000, agité par le vent. « J’ai essayé d’être propre, ça a payé puisque dans le premier 1000 j’étais un peu devant l’Ukrainienne » explique-t-elle. Une rameuse tout sourire sur le podium et très satisfaite du chemin parcouru cette saison et du travail réalisé. 

 

Skiff PR1 masculin (PR1 M1x) : Finale A : 6e

Julien Hardi de son côté prend la 6place de sa finale. Une performance à saluer pour un athlète fraîchement converti à la pratique de l’aviron puisqu’entamant sa deuxième saison en skiff PR1.

 

Double mixte PR2 (PR2 Mix2x) : BRONZE

Perle Bouge et Christophe Lavigne feront tomber une autre magnifique médaille de bronze dans l’escarcelle française. Une 3place arrachée aux forceps des mains du bateau ukrainien, après une intense course en bord à bord. Un résultat très prometteur pour ce nouvel appairage, et pour Christophe Lavigne, qui effectue cette année ses premiers pas à l’international. « L’objectif pour moi c’était d’offrir sa première médaille internationale à Christophe. C’est ce que j’avais dans la tête au départ et c’était vraiment ce qui me tenait à cœur », nous relate Perle Bouge.  Objectif rempli !

 

Quatre barré mixte PR3 (PR3 Mix4+) : BRONZE

Excellente prestation pour le quatre barré mixte composé d’Élodie Lorandi, Guylaine Marchand, Rémy Taranto, Antoine Jesel et Robin Le Barreau qui s’empare d’une belle médaille de bronze, au contact des embarcations américaines et ukrainiennes. Rémy Taranto se montre heureux de la performance de l’équipage, en reconstruction après peu de kilomètres ramés en quatre cet hiver. « Les consignes étaient claires : pousser fort dans le 1er1000 et rester au contact avec les Américains » si ces derniers, ainsi que les Italiens se sont révélés plus forts aujourd’hui, le quatuor a désormais le regard tourné vers l’Autriche, et les championnats du monde. 

 

Une belle performance pour le groupe para-aviron, auquel Patrick Ranvier souhaite rendre hommage : "4 médailles dont 3 dans les disciplines paralympiques, c’est satisfaisant, encourageant pour la suite » pour ce groupe, qui « fait le job » et qui est « dans le jeu ».

 

Deux de couple poids léger femme (LW2x) :4e

Petite déception pour Laura Tarantola et Claire Bové, qui, au terme d’une finale dense et indécise, doivent renoncer au podium composé aujourd’hui des Néozélandaises, des Italiennes et des Chinoises. Pleinement actrices de leur course, et régulières au train, elles auront été à court d’arguments aujourd’hui dans l’emballage final. Si dans cette catégorie la hiérarchie est volatile, nos Françaises y sont fermement installées. Rendez-vous à Rotterdam !

 

Finales B : 

 

Deux-sans barreur masculin (M2-) : Valentin et Théophile Onfroy auront bataillé jusqu’au bout avec l’équipage biélorusse. Premiers à tous les points de passage intermédiaires, ils s’inclinent dans le dernier 500 et décrochent la 2eplace.

 

Deux de couple féminin (W2x) : Margaux Bailleul et Hélène Lefebvre prennent la 4place de leur finale. Affaire à suivre pour les prochaines échéances internationales !

 

Deux de couple masculin (M2x) : Hugo Boucheron et Matthieu Androdias auront été plus convaincants qu’en demi-finale. Les champions du monde en titre renouent avec la tête de course. Ils doivent cependant concéder la victoire à l’équipage chinois, en achèvent leur campagne polonaise à la 8place mondiale.

 

Deux de couple poids léger (LM2x) : Équation non résolue à ce jour pour cette embarcation, qui doit se contenter d’une distante 6et dernière place, synonyme de 12place au général.

 

Quatre de couple masculin  (M4x) : Romuald Thomas, Thibaud Turlan, Stanislas Desgrippes et Hugo Quemener finissent 3d’une course largement dominée par l’équipage lituanien champion du monde 2018.

 

Skiff féminin (W1x) : Marie Jacquet conclut son week-end à la 4place d’une finale remportée par la Suissesse, soit à la 10eplace au général. 

 

Skiff masculin (M1x) : Thibaut Verhoeven finit lui aussi à la 4place de sa finale B, derrière des tauliers de la catégorie, dont notamment le Néozélandais Robert Manson. 

 

Retour aux actualités
Retour aux albums
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies